AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Méliès Vipus
New Member
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 13/03/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 25 ans
Poste ou Métier: Professeur de Métamorphose
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Lun 15 Mar - 14:21


    « N'oubliez pas de me rendre sur parchemin votre analyse sur le sortilège que l'on vient d'étudier. Précisez son créateur et... son utilité pour celui-ci. » Finis-je.

    Ce cours venait de m'épuiser. Je n'étais pas habitué à enchaîner des heures de cours aussi longues. Je remplaçai le Professeur McGonagall depuis sept mois mais je n'arrivais pas à m'adapter avec autant d'aisance que j'aurais souhaité. Enfin, ce cours terminé, il ne me restait plus qu'à surveiller deux longues heures d'études pour les 5ème années. Je m'arrangerai pour les faire sortir un peu plutôt, si ils sont sages.

    Je récupérai ma cape que j'enfilais rapidement. Mes cheveux vers l'arrière, je prenais soin de me recoiffer un minimum avant de chercher des yeux ma baguette. Quel étourdi. Elle était posée sur une pile de livres ; lesquels je devais lire pour perfectionner ma connaissance en Métamorphose. Avec un sourire aux lèvres, je m'apprêtai à sortir de la salle de classe lorsque j'entendis un bruit suspect derrière moi.

    Un coup d'oeil rapide, je découvris une 4ème année qui n'avait pas jugé bon de partir. Mon sourcil s'arqua tandis que je la toisais de haut en bas. Je finis par murmurer doucement d'un ton amusé.


    « Vous comptiez faire quoi ici ? M'intéressai-je en posant les livres que je tenais entre mes mains. Je peux vous être utile peut-être ? Miss Blanche c'est ça ?

    -Oui Monsieur Vipus... euh... Méliès, pardon. C'est juste que... je voulais vous parler d'une chose qui me met mal-à-l'aise...
    Répondit-elle en rougissant.

    -Je vous écoute Miss Blanche. Mais faites vite, je dois aller surveiller des 5ème années.


    -Et bien... Au dernier cours de sortilège j'ai... menti au professeur McCawley. Elle pensait que je n'allais pas bien à cause de mon père et j'ai pas osé lui en parler...
    Elle baissa la tête doucement et se mordit la lèvre.

    -Je vais tâcher de lui en tenir deux mots. C'est la directrice de votre maison non ? »


    Elle acquiesa d'un mouvement de tête avant de quitter la pièce. Je me demandais bien pourquoi elle souhaitait que j'aille parler au professeur McCawley, peut-être que la relation que j'instaurai avec mes élèves les mettait d'avantage en confiance que pour un autre. Quoi qu'il en soit, je récupérai mes livres et sortit de la salle de classe.

    Je me dirigeai par grands enjambements vers la Grande Salle, descendant les escaliers en fredonnant légèrement. Les 7ème années se retournaient à mon passage, et je sentais leurs yeux avides m'émiettaient. J'avais du succès pensai-je en rigolant. Je finis par passer le seuil de la porte en serrant d'avantage mes livres contre ma poitrine.


    « Rachel... Toujours aussi belle à ce que je vois ! C'est moi ou vous avez maigrie ? »

    Je tirai la langue sur le côté avant de rigoler. Je me tenais à quelques mètres d'elle, regardant les élèves qui s'amusaient de ma bonne humeur. Je décidai de poser mes livres, m'appuyant contre l'une des tables pour lui sourire.

    « Je vous embête, ce n'est pas méchant. Je suis pas trop en retard rassurez-moi... »


Revenir en haut Aller en bas
Rachel L. S. McCawley
New Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 363
Age : 25
Humeur : Réfléchie
Date d'inscription : 28/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Professeur de Sortilèges & Directrice des Serdaigles
Situation familiale: En couple (non marié)
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Mar 16 Mar - 12:16

    Attendre un enfant est l'une des plus belles choses qui soient. Sentir croitre, en sein propre sein, un petit être qui avant même sa naissance fait partie intégrante de votre vie, qui prendra peu à peu son envol sous vos yeux. Assise dans son fauteuil de professeur, Rachel s'étira lentement. Pour sa part, l'envol semblait encore bien loin. Elle s'était rarement sentie aussi lourde. Prenant appui sur les accoudoirs de son siège, elle se releva lentement. Sa grossesse était loin de présenter les difficultés que nombre de femmes enceintes subissaient, telles que les nausées du matin, qu'elle n'avait, pour sa part, Merlin soit loué, jamais ressenties, néanmoins l'enfant était lourd et fort et donnait bien de la peine à la future mère. Certes, c'était là quelque chose de plutôt rassurant quand à la santé du petit être qu'elle abritait mais lorsque ses coups de pied la pliait en deux de douleur elle se surprenait parfois à souhaiter qu'il soit un peu moins vigoureux. Enfin. Elle savait que dans deux mois, quand le médicomage accoucheur lui déposerait son bébé dans les bras, toutes ces difficultés ne seraient plus que sans importance, de simples détails qu'elle oublierait bien vite. Pour le moment, cela lui semblait encore bien lointain, le temps du congé maternité n'était pas non plus encore advenu. Et c'était assurément mieux ainsi ! Sachant que Benjamin passait la majeure partie de son temps à Azkaban, elle préférait être à Poudlard, entourée en cas de besoin.
    Le sortilège de rappel qu'elle avait placé sur son bureau s'enclencha soudainement, manquant de la faire sursauter. Se promettant de l'améliorer pour qu'il se fasse plus doux dès qu'elle en aurait le temps, la jeune femme se décida à s'extirper de son fauteuil. Elle devait ouvrir l'étude des cinquième années dans dix minutes à peine. En règle générale, les élèves travaillaient librement mais en vue d'aider les cinquièmes années à se préparer aux BUSES qui étaient, ne l'oublions pas, leur premier véritable examen, les professeurs avaient instauré cette "étude dirigée" afin d'inciter les étudiants à poser des questions durant leurs révisions. Bien sur, les septièmes années étaient tout à fait conviés à se joindre à leurs cadets.
    Enfin, passons. Quelques cinquièmes années de Poufsouffle, n'ayant visiblement pas eut cours auparavant attendaient plus ou moins patiemment. Elle pénétra dans la grande salle, leur faisant signe de la suivre et les laissa s'éparpiller le long des quatre tables, par maison ou par affinités, comme bon leur semblait.

    Le professeur devant l'assister, Méliès Vipus n'était pas connu pour sa ponctualité, n'étant pas encore arrivé, Rachel commença à circuler dans les rangs lentement, s'efforçant de se concentrer sur autre chose que sur son ventre énorme d'où fusait une douleur sourde. L'un des inconvénients majeurs de la grossesse demeurait, selon elle, l'impossibilité d'user de sortilèges directs sur sa propre personne, y compris anesthésiants, afin d'éviter tous rayons nocifs pour le foetus.
    Quelques minutes à peine passèrent avant que son collègue ne la rejoigne, aussi souriant qu'à son habitude et s'obstinant à la vouvoyer malgré leurs trois petites années d'écart, manie singulière qui avait l'art de lui donner l'impression d'avoir dix ans de plus. Renonçant à lutter pour aujourd'hui, elle répondit d'un sourire à sa remarque.


    - C'est eux que tu déranges, pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://aparecium.forumactif.fr
Méliès Vipus
New Member
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 13/03/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 25 ans
Poste ou Métier: Professeur de Métamorphose
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Mer 17 Mar - 19:22


    J'affichai déjà un petit sourire en coin lorsque je m'étais rendu dans la Grande Salle, mais le fait de voir une collègue et de la taquiner un peu, me rendait drôlement joyeux. Heureusement pour moi, je me contrôlais, sinon une multitude d'oiseaux seraient apparus au dessus de ma tête, montrant à quel point je pouvais rayonner de gaité en cet instant. Mes yeux se posaient successivement sur ceux de Rachel et les élèves qui minaient mal leur concentration.

    Je sifflai contre l'un d'eux qui osa relever la tête et montra des yeux son livre entrouvert. En me mordant la lèvre, je reportai mon attention sur ma collègue et avec un petit air amusé, j'allais lui répondre. Entre temps mes deux mains s'étaient posées sur les livres que je tenais contre ma poitrine, et mes yeux se posaient au plus profond de ceux de Rachel.


    « Si ce n'est qu'eux, ce n'est pas important ! »


    Je retenais un rire. Un peu de concentration était de rigueur pour surveiller les élèves et je finis par reculer d'un pas. Mon contact avec Rachel avait toujours été bon, je n'avais pas à me plaindre d'elle et j'espérerai lui laisser une bonne impression. Enfin, après avoir détaché mes yeux de la jeune femme, je commençai à regarder ce que faisait les élèves. Plusieurs bavardaient tout bas, et un simple sifflement suffisait pour les faire taire.

    Malgré mon manque d'indulgence pour les perturbations de l'étude, j'abordai toujours mon sourire amusé. Mes doigts caressaient la table en bois, et je continuai mon petit tour sans un mot. Plusieurs élèves me demandèrent quelques explications, et je fis de mon mieux pour les y aider. Lorsqu'un élève me posa une colle sur un sortilège de Défense contre les Forces du Mal, j'arquai un sourcil avant de murmurer.


    « Voyez mon cher... Je n'en ai aucune idée. Alors... Bon. »


    Je relevai les yeux et avec un petit sourire, j'essayai de faire signe à Rachel. Visiblement, elle ne me voyait pas et je compris quelques secondes plus tard qu'à l'autre bout de la Grande Salle, j'aurais du mal à me faire entendre. Abordant un petit sourire amusé, je reposai mes yeux sur l'élève et soupirai quelques instants.

    « Bon. Visiblement ton Sortilège se trouve dans une des pages de ton livre. Tu as pensé à regarder sur le sommaire ? »


    Lorsque l'élève fit non de la tête, je poussai un soupir et pris le livre sur la table. Je m'aidai du sommaire et trouvai la bonne page en quelques instants. J'étais à deux doigts de lui coller dans le visage mais je finis par rigoler et lui dire.


    « Tu devrais réviser plus souvent, tu apprendrai certains automatisme à avoir. »

    Alors que les autres élèves rigolaient de ma remarque, je fis un pas en arrière et finis par m'éloigner du petit groupe. Une bonne demi-heure était passée et je me sentais déjà fatigué et ennuyé par ces deux longues heures d'étude. Décidément, je n'étais pas fait pour rester passif et l'envie de me faire remarquer était présente. Mais par respect envers les élèves et Rachel, je me taisais et avançais calmement.

    Puis après avoir fait un nouveau tour, je m'approchai de Rachel et fis une petite moue découragé. Ma voix semblait exagérée alors que je formulai une belle ironie.


    « Je suis charmé par ces élèves qui s'investissent autour dans leur travail ! Je passerai des heures sans m'en lasser. »


Revenir en haut Aller en bas
Samuel Bellamy
Fantôme
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 321 ans ou 28 ans, 2 mois et 5 jours ou plus de 31 ans.
Poste ou Métier: Fantôme.
Situation familiale: Divorcé/Veuf
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Mer 17 Mar - 20:33

    Une grand salle silencieuse dans le grand château de pierre… Un léger vent glacé qui parcourt les allées… Une inquiétude qui se lève, faible, mais persistante… Un silence qui de l’argent passe à l’or…

    « PEEEEEEVES ! »

    Hurlement guttural, venu tout droit des enfers. Quand soudain, l’esprit frappeur, haut en couleur, traverse la salle à tout vitesse, renversant sur son passage tables, chaises, cahiers, élèves même… A sa suite, une véritable nuée de corbeaux spectraux dont les plus acharnés foncent en piquet sur le malheureux comme pour lui dévorer le crâne. A leur suite, encore, un pirate ectoplasmique, calme et froid dans son immense colère, dont les yeux foudroient l’énergumène en tête du cortège et dont les doigts agités semblent cracher des nuées de nuages noirs qui s’enroulent en spirales autour du corps de ce dernier, ralentissant ses gestes et emprisonnant ses muscles.

    Et soudain, voilà Peeves qui disparaît, laissant le calme un instant régner dans la classe abasourdie, avant que le chahut s’installe entre les élèves qui tentent de remettre de l’ordre dans la classe ravagée. Sam’ est resté immobile, comme figé par le coup de théâtre de l’esprit frappeur. Ses muscles tendus reflètent la colère qui l’anime, jusqu’à ce que soudainement le fantôme respire. Détendant ses muscles et se mordant la lèvre, il soupire dans un souffle une phrase bien venimeuse :


    « Je ne me ferais jamais à ce maudit petit morveux dont la seule présence ici est une insulte à tout les morts… »

    Il ferme les yeux et lève la tête, désespéré, avant de regarder enfin autour de lui.


    « Enfin bref, passons… Oh… Désolé pour le désordre… »

    D’un coup d’œil panoramique et d’un haussement de sourcil il constate le désastre, puis ses yeux se posent enfin sur les deux seuls adultes de la salle.

    « Oh mais dites moi, que de grands esprits réunis en ces lieux ! »

    Rachel. Maudite soit cette fille. Si encore sa ressemblance à Marie, sa seconde femme, n’était pas si frappante, il se passerait peut-être de lui jeter des regards noirs à chaque fois qu’il la croise. Mais en plus cette prof en manque de boulot trouve le moyen d’afficher son ventre plein ne daigne toujours pas avoir de congés maternité. Tout est là, la ressemblance à Marie, l’enfant qu’elle porte. Il revoit dans ses yeux la jeune fille qu’il aimait, fraiche et belle… Mais il voit aussi dans ces mêmes yeux la femme qui l’a trompé, abandonné, et dont la lueur même de la vie s’est éteinte entre ses mains pétries de rage… Il revoit celle qu’il a tué, trois siècles auparavant.

    Il ne se gêne donc pas pour l’ignorer ouvertement et regarder plutôt Meliès, avec qui il entretient des relations moins… Tendues.
Revenir en haut Aller en bas
http://tyral-wars.superforum.fr/
Rachel L. S. McCawley
New Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 363
Age : 25
Humeur : Réfléchie
Date d'inscription : 28/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Professeur de Sortilèges & Directrice des Serdaigles
Situation familiale: En couple (non marié)
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Ven 19 Mar - 16:41

    Dans l'ensemble les élèves demeuraient plutôt concentrés. Certes il y avait parfois un rire discret dans un coin de la salle ou un chuchotement échangé mais pour sa part, la jeune femme ne le leur reprochait pas. S'entraider lui paraissait être une bonne façon de progresser. Mais une partie de ses collègues considéraient que c'était ouvrir la porte aux bavardages inconséquents que de le leur autoriser. Chacun son avis. Replaçant ses mains sur ses hanches pour mieux soutenir son ventre lourd, Rachel eut un sourire désabusé en entendant la seconde remarque de son collègue ?

    - J'ai maigri ? Tu crois ? Il me semble pourtant n'avoir jamais été aussi lourde !

    Sympathique Méliès. Insolent Méliès. Le jeune homme mettait une certaine ambiance dans ce corps professoral pour la plupart composé de professeurs plus anciens qu'eux même avaient eut durant leur scolarité dans le vieux château. Il était d'ailleurs passablement étrange d'avoir pris ses quartiers dans la Tour des Serdaigles, à l'endroit même où vivait auparavant le Directeur de sa Maison. Néanmoins, elle avait l'impression d'avoir trouvé sa voix. Certes les idéaux qui l'avaient amenée étaient toujours présents mais elle avait trouvé dans l'enseignement une nouvelle façon de les mettre en pratique.
    Elle laissa son effronté collègue s'occuper d'un élève requérant son aide. De ce qu'elle entendit de la courte discussion il s'agissait d'un problème ne s'adressant pas vraiment à un professeur de métamorphose mais le voir en difficulté l'amusait. La chance fut avec elle, la jeune fille qui l'appela, élève de Poufsouffle, avait une question liée à la création d'un Portoloin. Vu son état particulier, elle s'autorisa à s'asseoir sur le banc, à coté de la jeune fille, afin de soulager son dos le temps de lui répondre, s'empêchant de sourire en voyant les amis de la jeune fille prendre des notes supplémentaires sur ce qu'elle disait.

    Le temps passait, plus ou moins vite. Il s'agit là d'un problème bien épineux le passage du temps. Ne serait ce que pour un même moment, deux personnes ne verront pas du tout les choses pareilles. Enfin, ne nous lançons pas de ce genre de considérations philosophiques. Une demie heure passait. Rachel circulait lentement entre les allées, s'arrêtant de temps à autre pour rectifier la posture d'un élève s'essayant silencieusement au maniement de la baguette ou la prononciation chuchotée d'un autre. Elle jetait par moment un coup d'oeil amusé à son jeune collègue qui semblait piaffer d'impatience et se forcer à demeurer silencieux. Une étude tout à fait banale en somme.

    Un hurlement. Pas le genre effrayé ou geignard, non. Plutôt ce genre de hurlement qui vous permet de laisser sortir votre colère. La voix était froide, pleine d'une menace à peine voilée. Et bientôt l'interpellé déboula dans la Grande Salle, trainant derrière lui un sillage de désordre. Derrière lui venait l'un des deux fantômes pirates de Poudlard. Samuel Bellamy en personne. Bien qu'il se déplaça comme tout autre mort, en flottant dans les airs, il gardait une prestance naturelle aussi importante que s'il s'était avancé d'un pas conquérant. Ce petit détail intriguait la jeune femme mais elle ne se serait pas aventurée à lui en parler. Le regard glacial qu'il lui lançait chaque fois qu'elle avait le malheur de croiser son chemin l'en décourageait d'avance. Pourtant, au temps de sa scolarité elle n'avait jamais entretenu de mauvaises relations avec lui, sans pour autant le connaitre. Mais depuis son arrivée en tant qu'enseignante il était devenu franchement hostile.
    L'incroyable désordre que les deux énergumènes apportaient avec eut tôt fait de tout mettre sens dessus dessous. Perfectionniste à l'excès, Rachel ressentit une bouffée de colère lui monter au visage. Rassurant les élèves qui avaient plongés sous les tables pour certains, avaient été soufflés par les soudaines apparitions pour d'autres, elle prit soin de ne pas regarder l'ectoplasme qui de toute façon l'ignorait avec superbe.


    - Méliès, tu peux m'aider ?

    Quoi de plus rapide que la magie ? Dès que son collègue se fut mis dos à dos avec elle, il levèrent leurs baguettes, lacèrent le sort et en quelques secondes tout repris place, les encriers se reconstituèrent, leur encre se détacha des vêtements et du sol pour venir les remplir, feuilles, plumes, livres reprirent leur place exacte et jusqu'aux cires de bougie qui s'en revinrent sagement au sommet des chandelles qui furent rallumés d'un claquement de doigts.
    Néanmoins ils ne pouvaient pas faire grand chose pour les deux élèves ayant été atteints, l'un par de la cire bouillante, l'autre par un éclat de verre. Les agissements de Peeves prenaient trop d'ampleur. Jusque là ce maudit esprit frappeur se contentait de faire le cirque mais toujours en dehors des cours et autres études. Il était hors de question de laisser cela passer. Elle s'adressa de nouveau à son collègue.


    - Est ce que tu pourrais les emmener à l'infirmerie s'il te plait ? Confie les Mrs Pomfresh ou Siam Khérin, elles s'occuperont d'eux. Pendant ce temps je vais prévenir le Directeur. On ne peut plus accepter que des morts et autres créatures viennent bouleverser l'apprentissage des élèves ! Mr Bellamy... Elle marqua un léger temps d'arrêt. Je sais que je n'ai aucunement autorité sur vous mais j'aimerais que vous surveilliez les cinquièmes années en attendant notre retour. Etant donné votre part de responsabilité je pense que vous conviendrez comme moi que vous pouvez au moins faire cela.

    Elle n'attendit pas de réponses. Ce n'était pas dans son genre. Marchant aussi vite que sa grossesse avancée le lui permettait, la jeune enseignante sortit de la Grande Salle n'ayant recouvré qu'une apparence de paix pour se diriger à aussi grands pas que possible vers le bureau de Dumbledore.
Revenir en haut Aller en bas
http://aparecium.forumactif.fr
Méliès Vipus
New Member
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 13/03/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 25 ans
Poste ou Métier: Professeur de Métamorphose
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Ven 19 Mar - 18:01


    C'est en entendant le doux son que produisait Peeves que je ressentis un frémissement me prendre les entrailles. Alors finalement cette étude ne serai pas sans surprise et divertissement. Le fantôme pénétra dans la pièce en largeur, faisant voler les bannières des maisons. Un vent violent bouscula les élèves, et le fantôme ne ménagea pas son entrée.

    La main sur ma baguette, je la pointais sur le fantôme. Un sort blanc et court frappa l'esprit qui s'enfuit en hurlant d'avantage. Nous avions éviter le pire. Un coup d'œil rapide sur les élèves qui soufflaient après ce petit coup de stress, je me retenais de pouffer un rire en voyant la façon dont Samuel regardait Rachel. C'était l'amour fou ? J'esquissai un large sourire sur mes lèvres fines et mes yeux se posaient mutuellement sur Rachel et Samuel.


    « Samuel, c'est un véritable plaisir, comme d'habitude. »

    J'effectuai une fine révérence, les pans de ma robe s'écartant sur les côté pour me permettre de me baisser. Je tenais en respect le fantôme et il le savait. J'affectionnai énormément les conversations que nous avions les soirs où il passait dans les parages. Généralement nous parlions de tout et de rien, bien souvent la Magie était au cœur de nos discussions mais quelques fois venaient se dissimuler dans les brides de conversations quelques références au monde moldu.

    Enfin, je plissai le regard en voyant l'air autoritaire de ma collègue et avec un petit soupir d'enfant insatisfait, qui aurait préféré s'amuser un peu et profiter de l'agitation, au lieu de quoi il devait conduire deux élèves à l'infirmerie. J'acquiesçai d'un mouvement de tête et ajouté d'un ton gai et enjoué, comme pour détendre l'atmosphère.


    « Samuel se fera un plaisir de leur raconter la fois où il m'a retrouvé coincé dans les toilettes lorsque j'étais en 2ème année. »

    J'espérai que ça allait faire son petit effet mais je préférai partir sans trop me faire remarquer pour une fois. D'abord en reculant pour constater l'efficacité du sort que nous avions lancés, je finis par me retourner et regarda les deux élèves à mes côtés. Je souris doucement avant de ricaner, comme pour marquer la situation comique que représentait la chose. Mais lorsque je remarquai que le bout de verre était planté en dessous de l'œil, j'arquai un sourcil et arrêtai les deux élèves.

    « Ça pique un peu nan ? Bon... Regardez bien, je ne fais pas cela à tout le monde. »


    Je pris ma baguette en main et fis sortir une fine fumée bleue qui nous entourait. Je la respirai avec délice, laissant l'effet du sort envahir mes veines. Après deux petites secondes, j'avais un air béat et je ricanai tout seul. Les deux élèves ne ressentirent plus la douleur et à leur tour se mirent à rire. Le sort avait pour effet de créer une courte euphorie, donnant les mêmes effets que certaines drogues moldues mais sans les mauvais côté.

    Je pouvais désormais les emmener en toute sérénité à l'infirmerie, et une fois déposée là-bas, je laissai le reste du personnel s'en charger. Je revenais sur mes pas en ricanant toujours, regardant par la fenêtre les oiseaux et m'extasiant d'un rien. J'essayai tant bien que mal de regagner la Grande Salle mais c'était plus difficile que prévu et ce n'est qu'après une bonne dizaine de minutes que je refaisais surface.

    Le rire aux lèvres, je m'avançai lentement, chancelai par moment et rigolai d'avantage. Mes yeux se posèrent sur le Pirate et je murmurai d'un air sérieux.


    « Ils sont arrivés en vies. »


Revenir en haut Aller en bas
Samuel Bellamy
Fantôme
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 321 ans ou 28 ans, 2 mois et 5 jours ou plus de 31 ans.
Poste ou Métier: Fantôme.
Situation familiale: Divorcé/Veuf
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Ven 19 Mar - 18:50

    Alors que Rachel se retournait, prête à s’en aller vers d’autres lieux, Samuel fit mine de se moquer, soulignant le strict sérieux de la prof de sortilège avec humour. Quand enfin elle fut sortie, il se permit une remarque simple et sensée à l’assistance :

    « Si elle arrive à faire quoi que ce soit concernant Peeves, je lui tire ma révérence ! Des vivants qui veulent avoir autorité sur un esprit frappeur, on aura tout vu !... »

    Sur ce, Méliès partit de la salle avec une plaisanterie qui fit rire les élèves. Méliès… Toujours aussi souriant, celui là. Y avait-il une seule chose au monde capable d’effacer son sourire de ses lèvres constamment étirées jusque derrière ses oreilles ? Le vieux fantôme en doutait.

    Il se retrouva donc là, seul, dans cette salle garnie de gamins agités, qui n’avaient qu’une hâte à cet instant précis, que le gong de la libération sonne enfin et qu’ils puissent papoter en paix de l’événement qui venait de se produire. Samuel descendit donc au sol, posant pieds à terre, comme pour se réintégrer au monde des vivants, et ainsi reprendre un rôle qui fasse plus « maître d’école », même s’il se contrefichait royalement de ce que les élèves feraient pendant sa surveillance. Il fit trois pas en avant, tranquillement, se rapprochant de la table des professeurs. Remarquant le brouhaha qui marquait le respect profond des élèves envers sa personne, il s’arrêta simplement et annonça à la cantonade, d’une voix parfaitement posée.


    « Bon, le premier fichu garnement qui commence seulement à penser à déranger le silence se verra hanté jusqu’à la fin de ses jours, réveillé à toutes heures de ses nuits, et n’aura plus de secrets pour personne dans tout le château. Alors je vous recommande vivement d’instaurer un silence immédiat dans cette salle avant que j’aie mal à la tête. »

    Et le silence se fit, royal.

    « C’est mieux. », ajouta-t-il avec un sourire.

    Il s’assit sur la table, tranquillement, et son regard parcouru la salle avant de se fixer, pensif, sur le plafond.

    « Mons… Euh.. Monsieur ? »

    Le regard de Sam’ redescendit d’un étage. Ils se fixèrent pendant une bonne dizaine de seconde, l’un intrigué, l’autre un peu déstabilisé. Il en fallut encore autant pour que le Pirate comprenne que le môme voulait lui poser une question, et qu’il fallait qu’il se déplace. Manifestement, il ne voulait pas l’ouvrir, à cause des menaces, peut-être. Non seulement Sam’ n’était pas prof, mais en plus il n’avait jamais été élève, et ce genre de chose lui était singulièrement inconnu, malgré le temps passé dans l’enceinte du lycée. D’un bond, il fut aux côtés de l’élève, qui lui posa donc sa question à voix basse. Une question à propos d’un sort : « Stupéfix. »

    « Oh, oui… Singulièrement utile quand il s’agit de capturer un équipage dans le but d’avoir des informations, cela ! Je m’en suis souvent servit du temps de l’après-guerre, quand on cherchait des tuyaux pour dénicher les gros magots des pirates auxquels on avait survécu. Il sert à désarmer un adversaire, de sa baguette comme de son épée d’ailleurs… Mais attendez, vous êtes bien sensé apprendre ce genre de sorts ici ou tu veux juste des infos ?
    - Euh… Non non ! C’est pour mon cours hein ! ‘Pouvez demandez à madame McCawley !
    - Ah… Bon. »


    Il s’apprêtait à faire une démonstration du sort sur une image fantomatique créée à cet effet lorsque Mélès revint enfin de sa pérégrination, dans un effet qui était entre l’alcoolisme profond et le fameux joint des Pirates de l’Océan indien.

    « Content de le savoir. »

    Il fit disparaître son apparition d’un simple mouvement de la main. Il s’éloigna un peu de la foule des élèves, prenant le professeur à part, pour lui demander à voix basse.

    « Dites-moi… C’est quoi, au juste, que vous avez prit ? Par simple intérêt, bien entendu !... »
Revenir en haut Aller en bas
http://tyral-wars.superforum.fr/
Rachel L. S. McCawley
New Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 363
Age : 25
Humeur : Réfléchie
Date d'inscription : 28/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Professeur de Sortilèges & Directrice des Serdaigles
Situation familiale: En couple (non marié)
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Ven 26 Mar - 19:59

    C'est en véritable furie que Rachel entra dans le bureau du Directeur de Poudlard, John Astor, encore appelé bureau de Dumbledore tant les élèves et professeurs avaient du mal à se faire au départ du vieil homme. Non pas que son successeur ne fut pas un homme charmant et compétent mais Dumbledore avait surement fait plus pour l'école que quiconque avant lui. Il convient néanmoins de nuancer le terme de furie. Une furie, ventre en avant, et marchant à vitesse toute mesurée afin de ne pas mettre en danger les jours de l'enfant qu'elle portait n'est pas aussi impressionnante qu'aurait pu l'être la jeune femme en temps normal.
    Bien sur le directeur ne pouvait rien faire contre Peeves. Son prédécesseur lui même n'avait qu'une autorité toute relative sur l'impertinent personnage qui n'en faisait de toute façon qu'à sa tête. Bien sur, il restait le Baron Sanglant mais elle se répugnait à faire appel à lui, une ancienne Serdaigle ne frayant pas avec un fantôme purement attaché aux Serpentards mais également, et surtout, par refus de s'adresser à ce fantôme hautain et méprisant qui représentait cette caste de sorciers de sang pur qu'elle exécrait. Il était pourtant hors de question de laisser cet esprit frappeur de malheur continuer ainsi à agir en toute impunité sans la moindre crainte de quelconques représailles. Les sorciers réunis ici avaient un minimum de connaissances, sans quoi l'enseignement ne leur serait pas ouvert, comment était il possible qu'aucun ne se soit décidé à faire quelque chose ? Si rien n'avait retenu la jeune femme, il est certain qu'elle se serait aussitôt ruée dans ses appartements au château pour tenter de concocter quelque chose qui puisse limiter les actes de Peeves.

    Mais pour l'enfant qu'elle attendait, cela devrait attendre. D'autant qu'il lui fallait rejoindre l'étude, devant durer une heure encore. Non pas qu'elle n'est pas confiance en Samuel mais... Oh, et pus disons le franchement, non elle n'avait aucune confiance en ce fantôme qui ne cessait de la regarder comme s'il espérait la poignarder du regard à chaque fois qu'ils se croisaient, sans même qu'elle sache pourquoi. Peut être cela tenait il à ce que, du temps de sa scolarité, elle n'avait jamais manifesté un intérêt particulier pour le parcours, pourtant extraordinaire, du pirate. Il ne semblait pourtant pas homme, ou mort, enfin, il ne semblait pas être quelqu'un qui s'offusqua d'une telle chose. Refusant de perdre du temps à réfléchir à la rancune inexpliquée qu'il nourissait à son encontre, elle s'en revint vers la Grande Salle. Grâce au sortilège combinés qu'ils avaient lancé, Méliès et elle, l'endroit avait retrouvé un semblant d'ordre et les élèves, quel que ce soit le moyen qu'ait employé ce maudit fantôme, étaient on ne peut plus calmes, travaillant, têtes baissées, osant à peine jeter un coup d'oeil autour d'eux tandis que ceux censés les surveiller qui discutaient allègrement, à voix basse, certes, dans un coin de la salle, n'apportant que peu de considération à ceux des élèves semblant en difficulté. Elle les rejoignit, toussotant légèrement.


    - Je ne doute pas que votre conversation soit passionante mais il y a là bas un élève qui semble peiner à transformer sa feuille de parchemin en je ne sais quoi.

    Le sous entendu était clair. Inutile d'en dire plus. Elle se tourna vers le spectre, toujours flottant au ras du sol, si bien qu'on aurait pu le croire vraiment soumis aux lois de la gravité. Dans les yeux, pourtant translucides de celui ci, s'exprimait tout ce qu'il pensait d'elle, sans qu'il chercha à le dissimuler. S'efforçant de faire abstraction de ce regard qui la transperçait sans en avoir l'air, Rachel s'adressa à lui.

    - Merci de les avoir surveillé en notre absence.Vous avez visiblement su faire preuve.... d'autorité.

    Ne sachant si elle préférait attendre une réponse sa part ou s'en aller aider les cinquièmes années dont l'étude avait déjà été passablement agitée, elle opta pour un simple mouvement de tête à son attention avant de revenir entre les grandes tables.
Revenir en haut Aller en bas
http://aparecium.forumactif.fr
Méliès Vipus
New Member
avatar

Masculin Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 13/03/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 25 ans
Poste ou Métier: Professeur de Métamorphose
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Dim 28 Mar - 16:24


    Mes yeux se posèrent sur le fantôme. Je me mordis la lèvre, retenant un rire bête et incontrôlé. Sa tête m'amusait bizarrement, mais ma conscience me rappelait de rester correct. Ce genre de sort, je ne les utilisais jamais devant les autres, et c'était purement pour me détendre ! Mais pour le coup, en voyant ses deux élèves souffrir, j'avais fait une bonne action !

    Enfin, les yeux posés sur le fantôme, je posai mon doigt sur le nez de l'esprit, sachant que je pouvais pas le toucher, mais ça illustrait mon état d'esprit actuel. Je tirai ma langue et finis par murmurer doucement, au bord du rire.


    « Vous savez que la curiosité est un vilain défaut ? Héhéhé. »


    Je retenais mon rire en posant ma main sur ma bouche. Après une longue seconde, je claquai des doigts et l'air hilare de mon visage disparut. Je retrouvais un air calme et posé. Un fin sourire aux lèvres, je remis mes cheveux en place grâce à ma main et fixai le fantôme devant moi. En prenant une longue inspiration, j'allais murmurer à son oreille.


    « C'est un sort... particulier. Disons qu'on l'a inventé avec des élèves d'études supérieures pour calmer la douleur lorsqu'on loupait une métamorphose. Le seul inconvénient... C'est le champs d'action. Sur environs six mètres tout le monde est touché, alors bon... Lorsque j'ai vu les deux mômes qui souffraient bah... Voilà. »


    Je m'apprêtai à continuer la conversation lorsque Rachel réapparut avec son énorme ventre ! Un regard amusé à Samuel, je tournai mon visage angélique vers le professeur qui me rappelait à l'ordre. Décidément, elle était énervée. J'inclinai la tête vers le fantôme et reculai d'un pan solennel avant de filer voir l'élève en question. Je caressai le parchemin et écoutai ce qu'il voulait, me mordais la lèvre en jetant par moment des regards vers Rachel.


    « Essaye d'améliorer ton mouvement de poignet. Et la prononciation. »


    Je finis par soupirer et sortis ma propre baguette. D'un mouvement souple, je transformai la page en une petite fée qui s'envolait vers le plafond. Un air amusé sur les lèvres, je la dirigeai vers Rachel.


    « Tu vois... Ton mouvement souple et ta prononciation claire. Ça devrait suffire. Et quand tu as fini... Pouf ! »


    Je donnai un léger mouvement de poignet et la fée se changea en poussière brillante. Elle tombait sur Rachel, reflétant des milliers de petits cristaux. Je me mordis la lèvre et avançai par petits bonds vers la jeune femme et Samuel.


    « La plus belle des magie, la Métamorphose. »


    Je rigolai et tournai mon visage vers Samuel.


    « Je peux vous transformer en ce que vous souhaitez ! »

Revenir en haut Aller en bas
Samuel Bellamy
Fantôme
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 26
Date d'inscription : 02/03/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 321 ans ou 28 ans, 2 mois et 5 jours ou plus de 31 ans.
Poste ou Métier: Fantôme.
Situation familiale: Divorcé/Veuf
MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   Lun 29 Mar - 19:13

    « Interress… »

    Et la rabat-joie qui revient. Elle toussote. Elle sort une phrase bien cinglante. Et Mon ami qui s’en va. Je la regarde. Elle me remercie. Je me mords la lèvre. Une petite voix à l’intérieur de moi me dit de me calmer, qu’elle ne m’a rien fait, qu’elle ne sait pas pourquoi je la hais, que je ne suis pas fairplay. Et cette femme, tu l’a aimé, non ? Ma haine l’emporte. Et la seule pensée qui parvient à la surface de mon esprit est un « Tiens, je n’ai pas mal à la lèvre. »

    « Mais de rien, Miss. Je n’ai fait que mon devoir d’homme de bien et d’honneur. »

    Mon sourire est entre le cynisme et l’ironie, mais en tout cas, il n’a rien, strictement rien, d’amical. Je me fais tout de même moins froid en continuant :

    « Ah, au fait, un de vos élèves m’a demandé une information sur le sortilège de Stupefixion. J’ai eu raison de lui répondre et de lui expliquer ? Cela m’étonne qu’il figure à votre programme d’enseignement, étant donné l’utilisation que… L’on peut en avoir. »

    Un professeur nébuleux m’interrompt en revenant auprès de nous, sautillant gaiement comme une enfant de cinq ans rentrant de l’école après une journée à rien faire. Une proposition alléchante.

    « Hum, essaye donc de transformer cette plume en une colombe, pour voir. »

    Je lève la main gauche et entre mes doigts brumeux et effilés se tissent au fil de mes mouvements félins une arabesque vaporeuse de fumée noire de jais. Un brouillard de fine transparence qui prend rapidement une forme plus dense, plus foncée. Une grande et magnifique plume ébène, parfaite, légèrement brumeuse, qui respire à cent mètre un mal d’une profondeur insondable. Une plume si sombre qu’elle semble absorber la lumière autour d’elle et plonger dans les ténèbres l’espace qui l’entoure. Une simple plume, maléfique.

    Puis, en me tournant vers Maria, avec un sourire presque complice.


    « J’aime bien les colombes. »

    Mon sourire s’évanouit aussitôt que mes yeux se pose sur elle. Réminiscences. Je ferme les yeux sur un flux de souvenir désordonnées par un temps beaucoup trop long. Les instants se mêlent alors que le passé se confond avec le présent, plus rien n’est sûr, qu’est-ce que le temps ? Je reprend le contrôle de moi même, en un instant, et rouvre les yeux. La scène n’a pas duré plus de trois secondes.

    Je tourne à nouveau mon regard vers Méliès et le regarde agir. Qu’il essaye seulement sa transformation. La magie mortelle est tellement loin, au niveau de son essence même, de la magie fantomatique, qu’il est impensable que le meilleur des sorciers de ce monde n’arrive à altérer seul le fil de l’entre-deux monde. Ce n’est pas pour rien qu’une trentaine de sorciers ont du se réunir pendant plusieurs heures pour tisser le sortilège qui nous force à hanter ce château, moi et Olivier… La seule chose ennuyante, dans tout ça, c’est qu’il m’est à peu prêt aussi difficile d’altérer le leur. J’envie tout de même Peeves parfois… Capable de tant de chose malgré son état fantomatique. Enfin, il est de certains de nos gros avantages dont il ne dispose pas, c’est déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://tyral-wars.superforum.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etudes des 5ème années ! [PV Rachel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» Inscription Cours n°1 - [1ère année ; 5ème année]
» ¤ Cours #1 [1ère à 5ème année] - La Verveine ¤
» (m) Isaac Hempstead-Wright , fils, 5ème Année Serdaigle
» ASHER, Gabriel - 5ème année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Magie :: HORS RPG :: 
    « Archives
 :: 2006 -> Mai 2013
-
Sauter vers: