AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les jeux n'ont pas d'âge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sancha McCold
Eleve De Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 30
Date d'inscription : 14/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 7 ème année
Poste ou Métier: Capitaine de l'équipe de Quidditch / Batteuse.
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Les jeux n'ont pas d'âge.   Mar 23 Fév - 14:18

Les jeux n'ont pas d'âge.




    - Ce qui est assez déconcertant, c'est la facilité avec laquelle vous poussez le ridicule de la scène en son paroxysme McCold ! Essayez de contrôler votre fâcheuse tendance à "exprimer" votre aversion envers les gryffondors et vous arrêterez surement de passer votre samedi après-midi a vous occuper des mandragores !

    - Oui Madame. Bien que se soit assez désopilant de voir Weasley piquer du nez dans la potion "Enflure" madame. rétorqua Sancha, imitant honteusement la voix du professeur Pomona Chourave.

    - Très bien, continues à nettoyer les pots-vides, une heure de plus ou de moins..! répondit son interlocutrice, plus qu'exaspérée que furieuse devant l'audace de l'élève.

    Ce n'était pas la première fois que Sancha se retrouvait là. Seule avec son professeur de botanique , s'occupant des plantes étudiées en classe. Il faut que dire que Chourave n'avait pas la science infuse pour trouver un brin d'imagination pour ses heures de colles. Mais le travail ardu et l'ennuie profond que lui inspirait la tâche était quasi insupportable pour la jeune fille de septième année.
    Une heure défila sans que Sancha s'en rend compte. Debout devant toute une file de pots de mandragores vides , cette dernière recula de quelques pas pour évaluer son travail , à présent terminé.

    - Il manque les racines là-bas, tu devrais le faire rapidement et peut-être que je consentirai à te laisser partir.

    Les yeux froids de Sancha se braquèrent sur son professeur, la jeune élève sentant une vague de colère l'envahir. Mais la pensée d'être enfin libre des griffes de Chourave, l'incita à ravaler une réplique cinglante. C'est donc avec un soupir exaspéré, un peu trop bruyant pour être naturel, que la vert et argent reprit son activité non terminée

    - Je vous étoufferez bien avec ces tiges...
    - Tu as dis quelque chose McCold ?
    - Non Madame.

    Près d'une demi-heure passa avant que la serpentarde puisse enfin respirer l'air libre du parc. Et comme pour récompenser sa patience rudement mise à l'épreuve durant ces deux heures interminables, un vent frais soufflait agréablement dans l'espace verdoyant qui s'offrait devant les yeux de Sancha. Même le soleil était au rendez-vous, illuminant le paysage de ses rayons chauds. Une belle après-midi !
    Fatiguée, Sancha n'avait pas le courage de rejoindre sa salle commune et décida donc de s'installer contre le grand pin qui trônait au sommet d'une colline du parc. A la fois à l'ombre et rafraichie, l'envie soudaine de piquer un somme lui traversa l'esprit.

    - Je me demande ce que font les filles... dit Sancha tout en dénouant les boutons de sa chemise, et lisant les plis de sa jupe courte..
Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Sonlow
Eleve De Poufsouffle
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 27
Date d'inscription : 20/02/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 17 ans/ Septième année.
Poste ou Métier: Préfet de Poufsouffle.
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Les jeux n'ont pas d'âge.   Mar 23 Fév - 18:39


    Cul sec les enfants !

    Et cinq Poufsouffle de septième années descendirent chacun une bouteille de bière au beurre. Seul ‘alcool’ toléré dans l’enceinte de Poudlard. On fait comme on peut n’est ce pas ? Et de qui venait cette brillante idée ? Celle d’organiser une petite beuverie entre Poufsouffle toute année confondue ? Hadès bien sur. Et la fête était plutôt bien suivie ; à son plus grand plaisir. Ils auraient préféré un peu plus de débauche, mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie. Lorsqu’il eut fini la sienne, il lâcha un grand soupire et jeta la bouteille derrière lui, à la russe.

    « Fais attention stupide préfet ! »

    Il se tourna tout en haussant l’un de ses sourcils, et fit un doigt d’honneur à celui qui l’avait méchamment interpellé. Évidemment, on ne le prit point au sérieux, et les poufsouffle environnant éclatèrent de rire. La petite fête avait débuté en début d’après midi, et elle continuait encore, et elle se poursuivrait tard dans la nuit pour les plus courageux. Sachant qu’Hadès avait aussi acheté un stock d’alcool fort qu’il ne sortira que plus tard, pour le plus grand plaisir des Septièmes années. Il se laissa tomber dans l’un des confortables canapés de la salle commune, se trouvant ainsi installé à côté d’une jeune fille. Il glissa son bras sur ses épaules, et la rapprocha de lui, pour lui murmurer avec un sourire amusé :

    Ma jolie, tu as l’heure ?


    Elle, le visage cramoisi, le regarda hébété. Mais elle finie par réagir quelques minutes plus tard. Elle lui balbutia :

    « Dix… Dix huit heures quinze ! »


    Il pinça ses lèvres, et jeta un coup d’œil à la fenêtre. Pense Hadès. Pense mon petit gars. Il fallait que tu fasses un truc samedi en fin d’après midi. Ah voilà ! ça lui revenait ! Au dernier cours de botanique, Sancha c’était fait punir, c’était ce que une de ses amies de Serpentard lui avait précisé, puisqu’ils n’avaient pas la chance d’être en botanique ensemble ! Il reposa son regard vert claire sur la jeune demoiselle toujours collé contre lui, et il lui lança :

    T’es géniale, merci !

    Il l’embrassa sur le front, et se leva. Il attrapa une bouteille de bierre au beurre encore pleine et bien fermé. Puis il traversa la pièce, en donnant des directives à quelques dernières années pour que la fête se poursuive sans problème. Et il quitta la salle commune.

    La journée était plutôt douce aujourd’hui, et comme il n’avait pas eu cours, le jeune homme avait troqué son uniforme contre un jeans, une chemise blanche et un pull à col en V, laissant apparaitre le col de sa chemise. Ses cheveux toujours en bataille, sa bouteille à la main et sa baguette dans l’autre (on ne sait jamais) ; il avait traversé Poudlard et une partie du parc. Mais à mis chemin, il remarqua Sancha appuyé contre un arbre. Ah ben, il avait failli la rater de peu, une de ses chances ! Un sourire amusé se dessina sur ses fines lèvres, tandis qu'il s’engageait hors du chemin qu’il suivait pour s’approcher de la demoiselle. Il cala sa baguette dans sa poche arrière, puis une fois arrivé, sa main libre dans sa poche, il lui glissa sous le nez le goulot encore fermé de la bouteille qu’il avait pris pour elle. En arrivant, il avait entendue ce qu’elle avait dit ; il se permit donc d’enchainer directement :

    Surement pas des heures sup’ comme toi. Un p’tit remontant ?
Revenir en haut Aller en bas
Sancha McCold
Eleve De Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 30
Date d'inscription : 14/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 7 ème année
Poste ou Métier: Capitaine de l'équipe de Quidditch / Batteuse.
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Les jeux n'ont pas d'âge.   Mer 24 Fév - 19:53

    - Surement pas des heures sup’ comme toi. Un p’tit remontant ?

    Surprise, Sancha ne put s'empêcher de sursauter en voyant apparaitre le goulot d'une bouteille sous son nez. Son regard remonta le bras de son possesseur jusqu'à rencontrer les yeux brillants de malice d'Hadès. Un sourire amusé fendit le visage de la jeune fille ;

    - Je suis quasi pas étonnée que se soit toi. Tu arrives toujours à point nommé. déclara t-elle, buvant une gorgée de bière au beurre.

    Se décalant pour faire un peu de place à son visiteur opportuniste, Sancha sentit une vague de reconnaissance à l'égard d'Hadès , et de sa compagnie toujours sympathique. Car après deux heures de labeur en compagnie d'un professeur qui ne suscite en Sancha que le désir profond de lui refaire le portrait, la présence du jeune poussoufle donna un véritable coup de fouet à la vert et argent dont l'était d'esprit était à la limite comateux.
    De plus, le jeune homme avait le petit plus : une bouteille de bière au beurre !
    L'ébauche d'un sourire amicale au coin des lèvres, Sancha tourna ses yeux vifs vers Hadès.

    - Alors ainsi tu viens me rendre visite ? Je me sentirai presque touchée... Vraiment si tu continues , je vais finir par penser que tu as un cœur Sonlow ! déclara t-elle avec ironie.

    Sancha connaissait le caractère de son interlocuteur par cœur, elle savait donc qu'il n'était pas aussi gentil que son jolie minois pouvait laisser penser. Et c'est surement pour cette raison qu'elle s'entendait aussi bien avec lui ; nombres de défauts étaient leurs points communs.

    - Non sincèrement, je crois que je vais me mettre à pleurer !
    ria t-elle en lui ébouriffant les cheveux.

    La serpentarde porta ensuite la bouteille à sa bouche. Le précieux et frais liquide fendit le barrage de ses lèvres pour se déverser sans vergogne en une , deux gorgées dans sa gorge ; un véritable délice sous cette chaleur de plus en plus étouffante. Une chaleur lourde pour une fin d'après-midi du mois de Février.

    - Hadès, passe moi la pince à côté de toi, là..Non à ta droite, merci !

    L'objet entre les mains, Sancha tira ses cheveux lisse d'un noir de jais en arrière pour les attacher confortablement.

    - Sinon, Comment se porte le roi Sonlow ?

Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Sonlow
Eleve De Poufsouffle
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 27
Date d'inscription : 20/02/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 17 ans/ Septième année.
Poste ou Métier: Préfet de Poufsouffle.
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Les jeux n'ont pas d'âge.   Sam 27 Fév - 17:50


    « Je suis quasi pas étonnée que se soit toi. Tu arrives toujours à point nommé. »

    Lorsqu’elle eut saisi la bouteille, il exécuta une petite révérence, un sourire coquin au bord des lèvres. Quand elle se décala un peu pour lui laisser un peu de place, il posa sa main contre l’arbre. Et resta ainsi, simplement appuyé contre l’arbre. Il l’observait, avec cet éternel sourire. Bien sur, il était loin d’être aussi angélique qu’il n’y parait ; mais n’empêche qu’on le prenait plus souvent pour un ange que pour un démon.

    « Alors ainsi tu viens me rendre visite ? Je me sentirai presque touchée... Vraiment si tu continues , je vais finir par penser que tu as un cœur Sonlow ! - Non sincèrement, je crois que je vais me mettre à pleurer ! »


    Il pouffa de rire tout en remettant ses cheveux en place – si ‘place’ ils avaient. Il en profita pour changer de position : c'est-à-dire croiser simplement ses bras sur sa poitrine.

    Te faire pleurer ? Au voyons, je m’en voudrais… Certes, je venais te rendre visite, mais je dois t’avouer – tu sais, en toute franchise - que je venais pour voir tes talents de jardinière à l’œuvre.

    Il lui fit un léger clin d’œil. Elle se remit à boire. Il en profita pour la détailler de la tête au pied sans un mot. De toute manière sa réputation ne pouvait pas être pire, alors il faisait ce qu’il voulait. Quand elle lui demanda sa barrette, il regarda instinctivement sur sa gauche. Allez savoir pourquoi… Un défaut de conception probablement. Après l’avoir, reprit, Hadès poussa un soupire et ramassa le petit objet qu’il tendit à la jeune fille.

    « Sinon, Comment se porte le roi Sonlow ? »


    Il reprit sa position initiale : en d’autre terme il prit appuie sur l’arbre. Se tenant juste côté de Sancha, la tête légèrement courbé. Il lui répondit sur un ton plutôt amusé :

    Tu le dis si bien ma belle ! Comme un roi ! Mais toi alors, ce n’était pas trop laborieux ?

    Il lui fit un petit signe du menton en direction des serres.
Revenir en haut Aller en bas
Sancha McCold
Eleve De Serpentard
avatar

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 30
Date d'inscription : 14/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 7 ème année
Poste ou Métier: Capitaine de l'équipe de Quidditch / Batteuse.
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Les jeux n'ont pas d'âge.   Jeu 11 Mar - 18:49

    e]]«- Tu le dis si bien ma belle ! Comme un roi ! Mais toi alors, ce n’était pas trop laborieux ?[/b]

    Sancha suivit le regard d'Hadès , et son regard buta contre les hautes paroisses de verre qu'arboraient les serres.

    - Bouarf, comme d'habitude j'ai envie de dire. C'est fou ce que le professeur Chourave peut dégager la même odeur que ces mandragores... dit Sancha après réflexion.

    Se levant, la jeune fille s'étira longuement, et bailla en s'en décrocher la mâchoire. Elle dépoussiéra ensuite ses vêtements sur lesquels quelques brindilles s'étaient laissées prendre.
    Même si la chaleur persistait et que le soleil illuminait toujours une bonne partie du parc , le temps continuait son chemin et il se faisait de plus en plus tard.
    L'esprit de Sancha se laissa un instant emporté dans de lointains souvenirs , installant en même temps un paisible silence entre Hadès et elle. Puis avec une tape dans les mains , l'attention de la serpentarde retourna vers son visiteur :

    - Bon ben qu'est-ce tu vas faire maintenant Sonlow ?

    S'approchant de ce dernier, Sancha vint ajuster la cravate du jeune homme, un sourire amusé et fourbe sur le coin des lèvres. Ce qui était en général mauvais, car c'était un de ces signes qui ne trompent pas : elle avait quelque chose derrière la tête.
    La cravate renouée à souhait, la jeune serpentarde laissa promener ses mains sur les épaules d'Hadès :

    - Moi je peux te proposer quelques paries , comme au bon vieux temps ? Ou si tu préfères retourner dans ta salle commune avec ta bande de petit Poussoufle... proposa t-elle, dénigrant intentionnellement le ton de sa voix d'intérêt à la fin de sa phrase.

    Un sourire ironique vint ponctuer sa proposition. Au même instant une gryffondor passa près d'eux, leur offrant un sourire amicale, désireuse d'engager une conversation spontanée. Le regard de Sancha lui en dissuada directement. Et c'est donc en feignant de n'avoir aucune intention de leurs parler, que la jeune fille repartie bredouille.

    - Alors ? , reprit la serpentarde en retournant sa tête vers Hadès.»
Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Sonlow
Eleve De Poufsouffle
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 27
Date d'inscription : 20/02/2010

PERSONNAGE
Âge/Année: 17 ans/ Septième année.
Poste ou Métier: Préfet de Poufsouffle.
Situation familiale: Célibataire
MessageSujet: Re: Les jeux n'ont pas d'âge.   Dim 14 Mar - 18:21


    « Bouarf, comme d'habitude j'ai envie de dire. C'est fou ce que le professeur Chourave peut dégager la même odeur que ces mandragores.. »

    Il étouffa un rire, mais garda cet éternel sourire moqueur perché à ses lèvres. Il ne la quittait pas des yeux. Elle quitta l’arbre pour s’étirer et se dépoussiérer. Instinctivement, Sonlow fit de même, il s’écarta et jeta un coup d’œil à son bras ; celui avec lequel il s’était appuyé contre l’écorce. Quelques petits morceaux de bois s’y trouvaient, il les balaya d’un coup de main. Il tira un peu sur sa chemise pour la remettre en place.

    « Bon ben qu'est-ce tu vas faire maintenant Sonlow ? »


    Il releva la tête pour la considérer à nouveau. Et il la laissa approcher sans broncher, et se contenta de glisser ses mains dans ses poches, tandis qu’il jetait un coup d’œil sur les serres se trouvant juste derrière la jeune fille. C’était une bonne question en vérité. Avait-il vraiment envie de retourner là-haut & s’occuper des autres ? Ou préférait-il s’occuper de lui ? Les deux options, avaient leur point négatif & leur point positif. Une fois la cravate remis en place, il lui murmura un « merci », avec un léger sourire, tandis qu’elle poursuivait :

    « Moi je peux te proposer quelques paries , comme au bon vieux temps ? Ou si tu préfères retourner dans ta salle commune avec ta bande de petit Poussoufle... »

    Il lui fit une légère grimace sans répondre. Mine de rien, il n’aimait pas quand elle s’en prenait aussi gratuitement aux élèves de sa maison. Non pas qu’il soit fou amoureux d’eux. Mais bon, maintenant qu’il était préfet, il devait s’en occuper. Donc d’un certain côté, sa fierté en prenait un coup. Mais pas assez pour le déstabiliser. Alors ?

    Ahhhh tu es dure avec eux ! Ils sont peut-être un peu trop passif, mais ce sont des bon gars. – Lâcha t-il dans un soupire, soulignant le fait qu’il y réfléchissait encore.


    Il l’observa, l’air songeur. Après tout, ils n’étaient pas aussi idiot que ça ; ils pouvaient très bien gérer le truc tout seul. Il esquissa un fin sourire, et l’une de ses mains quitta sa poche pour attraper celle de Sacha. Ceci fait il l’incita à tourner une fois sur elle-même, comme elle l’aurait fait dans une danse normale. C’était un peu théâtrale, mais ça l’amusait. Le tout en lui répondant gaiement :

    Après tout, ils sont assez grand pour se débrouiller seul. Allez ! Taquinons Poudlard !


    Il lui lâcha la main, et s’étira à son tour, comme si ce qu’il s’apprêtait à faire allait être sportif. Ceci fait, les mains sur les hanches –prenant un peu la pause d’un super-héros moldu au passage- il lui lança :

    Je suis prêt !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jeux n'ont pas d'âge.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les jeux n'ont pas d'âge.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Idée de mini jeux.
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Magie :: HORS RPG :: 
    « Archives
 :: 2006 -> Mai 2013
-
Sauter vers: