AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Sam 21 Juin - 15:23

Xavior > Irish Mafioso


Découvrez Les Fatals Picards!



Xavior O'Flahertie. Comment décrire sa personnalité ? Excentrique et amusant, il avait l'air d'un clown en permanance. Son propre frère ainé pensait qu'il était irresponsable alors c'est vous dire comment les gens le percevaient. Ce jour là, il avait mit un pantacourt en toile bleu et un débardeur de la même couleur avec des motifs jaunes et violets. Il était coiffé comme avec un petard, avec une sorte de crete de cheveux chatains. Il plaisantait, se moquait, sans jamais se prendre ou prendre quiconque au serieux. Dans la vie, ce qui l'interessait ce n'était pas d'être serieux et élégant mais de dénoncer avec son humour glacé les injustices. Parfois les bouffons font mieux passer les informations véritables qu'un pingouin. C'était son credo. Que les autres le suivent ou non il n'en avait rien à faire et ça lui passait à dix miles. Il marchait dans les rues de Londres, inatentif aux gens qui se retournaient sur son passage pour contempler son accoutrement. Il fallait dire qu'il avait complété le tout avec une ligne d'eye liner qui continuait le tracé de ses yeux. Il se déplacait comme si la rue lui appartenait, le front haut et la tête droite, regardant droit devant lui pour reperer sa route dans la foule. Il voyait enfin le chaudron baveur et son enseigne discrete que seuls les sorciers semblaient remarquer. Etrange non ? Xavior s'était souvent demandé si un sortilège spécial protegeait le bar des moldus comme Poudlard ou le 12 Square Grimmaud. Il arriva devant la porte et ouvrit, s'engouffrant dans la fraicheur tranquille du bar. La chaleur dehors devenait insupportable. Il se dirigeat vers le comptoir directement et s'assit sur l'un des haut tabourets. Le patron le regarda avec un sourire et s'approcha pour prendre la commande. Les frères O'Flahertie étaient connus dnas le coin. Logique quand l'un d'eux est directeur de Ste Mangouste et que l'autre est un journaliste déjanté de la Gazette des sorciers.

_Tiens donc Xavior... Comment va ton frère ?

_Bien enfin aussi bien qu'il peut aller. Je prendrais bien un jus de pomme. Pas très viril mais avec cette chaleur...

Il eut un soupir pour montrer au combien la temperature le genait et eut un sourire. Tom hocha la tête et alla préparer la commande de son client. Apparement ce jour était un bon jour pour les ventes car avec la chaleur, les gens venaient se désalterer dans le bar avant d'aller faire leur shopping du week end. L'ex serdaigle suivit une ligne immaginaire avec son doigt sur le comptior, observant de son regard sombre presque semblable à celui de son frère la populasse qui peuplait le bar en cette chaude après midi de l'été 96. Il détaillait les gens et prennait des notes sur un calepin bleu à motifs floraux argentés. Des idées pour des articles à venir ? Il reflechissait. Oui car Xavior aimait bien réfléchir et se compliquer la vie pour rien. Il pensait à ce qu'il pourrait suivre comme filon dans son prochain article car chacun devait partir sur une idée précise. Pas évident. Puis, tout d'un coup, il sentit qu'on observait son dos. Etonnant mais d'habitude quand on le regardait il ne resentait rien mais là il lui semblait qu'on l'observait et cela le mettait un peu mal à l'aise. Il se retourna lentement et jeta un oeil à la personne qui le regardait.....

Story to be Continued...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Sam 21 Juin - 19:00

Une jeune femme tout de noir vêtu marchait d'un pas rapide dans les ruelles sombres de Londres. Quelle folie, dira-t-on, de s'habiller en noir lorsqu'il fait de telles chaleurs. Le noir attirait la chaleur, en quelques sortes. A moin de n'être toujours frileux, c'est un peu étrange. La jeune femme attirait un peu les regards, avec sa tenue, ne plaisant pas forcément aux personnes plus âgées ou les court d'esprits. Elle avait une veste noire en coton, avec dans le dos un chat gris qui avait l'air de s'être accroché au dos de la jeune femme et sur sa poitrine, il y avait le même chat l'air menacant.

Sous sa veste, elle avait un débardeur noir, avec une tête de mort multicolore imprimée. Elle avait également un jeans slim noir, avec sur la fesse gauche deux trois étoiles rouges étaient imprimées. Avec cet accoutrement, elle avait mit des Vans noires avec effet gouttes de peinture sur les chaussures. Dépassant de son jeans, elle avait une ceinture à pyramides en métal. Bien sûr, pour ajouter à tout ca, il fallait quelque chose en plus. Casquette militaire noire, et maquillage sombre of course! Mise un peu de travers et ca le faisait. Lorelai ne travaillait pas ce samedi, et elle n'avait de toutes manières, pas envie de s'avancer dans son travail.

Alors à quoi bon faire attention à la manière dont elle s'habillait? Pourquoi ne se laisserait elle pas dominer par son envie d'un peu d'excentricité? Bonne question. Enfin, soit. Lorelai voulait juste un endroit où elle pourrait boire un verre, car ca faisait des heures qu'elle marchait et qu'elle n'avait rien à boire. Faire de la magie dans les rues de Londres, impensable. Elle entra dans une taverne bien connue du monde Moldu par les sorciers. Ici, il faisait plus frais. Et à son passage, quelques personnes, plus âgés la regardaient d'un drôle d'oeil, les autres, les plus jeunes, ne faisaient pas trop attention à sa tenue vestimentaire. Elle s'approcha du comptoir et lorsque le barman s'approcha elle demanda:

-Un jus d'oranges s'iouplais.

L'homme lui servit directement la boisson commandée et elle le paya en le remerciant. Lore regardait les allentours. Ca faisait longtemps qu'elle n'était plus venue en ces lieux. La dernière fois, elle avait 16 ans et était venue avec sa soeur. Elle ne la voyait casiment plus, maintenant, depuis qu'elle avait terminé son année scolaire.

Mais comme c'était les vacances, elle passeraient sans doutes un peu de temps ensemble. En laissant son regard fureter de tout côtés, elle remarqua un jeune homme assis, dos à elle. Tout en bleu vétus, les cheveux en bataille, elle lui faisait penser à un garçon de Poudlard. Un de septième à Serdaigle, lui aussi. Elle n'était pas sure et elle plongea dans ses souvenirs de Poudlard. Elle revoyait le garçon dos à elle son visage, ses yeux, son prénom. Il se retourna et lança un coup d'oeil à la demoiselle. Elle le voyait de profil, c'était bien le garçon auquel elle pensait, Xavior. Le frère de Sinead. Il était lui aussi à la Gazette, mais elle ne l'y avait pas encore croisé. Elle ne l'avait pas vu depuis leur remise des diplômes en fin d'année. Lore sourit et dit au jeune homme:
-Hey Xav' Ca vas? Ca fais un bail!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Dim 22 Juin - 13:18

Xavior c'était retourné doucement pour fixer cette personne qui le regardait avec insistance. Cette personne se trouvait être Lorelai Devants. Elle avait été dans la même maison et la même année que lui à Poudlard et dans l'ensemble, Xavior l'aimait bien. Pendant un long moment il l'avait même aimé plus que bien mais ça lui avait un peu passé. Enfin ça c'était ce qu'il voulait croire. Il eut un sourire à la limite du décrochement de machoire et ses yeux sombres petillèrent imperceptiblement. Lorelai était jolie quand même, c'était indéniable. Le jeune homme sentit une désagréable rougeur monter dans son cou, comme son frère ainé quand il était gêné ou que quelque chose le perturbait. Ils se ressemblaient presque comme si on avait attrapé le plus vieux et photocopié pour produire l'autre. La seule différence était que la chevelure de Xavior était chatain-roux et non noir corbeau et que ses yeux étaient marrons-rouge et non bleu-violet. A part ces détails, le même regard paradoxal entre sombre et lumineux, la même moue boudeuse et ce sourire franc qui mettait en confiance, ce nez en trompette fin, et un certain sens de l'esthetique un peu spectaculaire. Toujours était il que Xavior regardait Lorelai comme un crétin muet avant de se mettre à parler précipitament d'une voix roque et tendre, le même ton que Sinead.

_Ah euh... Bonjour Lorelai ! Oui ça va. Oui un bail...

Ne trouvant rien d'autre à dire et se sentant tout d'un coup revenu en quatrième année quand il la regardait passer comme un abruti devant une sirène, il s'arreta dans son élan et cligna des yeux. Lui qui aimait se montrer super détendu devant les gens, c'était loupé. Il lui sembla d'un coup que ses bras étaient trop grands et pendouillaient comme de la guimauve inutile contre ses flancs et qu'il devait ressembler à un imbécile, même pas capable d'aligner trois phrases. Et comme toujours quand il se sentait perdu, il essaya se donner contenance. Il attrapa son verre de jus de pomme et voulu boire, sans fixer Lorelai des yeux. Seul problème, il s'en renversa dessus. Il fit une grimace et secoua la tête, reposant prudemment le verre sur le comptoir et geignant entre ses dents.

_Je suis vraiment en dessous de tout aujourd'hui !

Il aurait voulu s'enfuir très loin et très vite, se cacher dans un trou de souris ou disparaitre d'un seul coup mais il resta comme un idiot à fixer son débardeur tâché d'un air de dépressif. Il se mordit la lèvre inferieure comme s'il allait pleurer. Il s'en voulait de passer pour un bouffon. C'était peut être pour cela que sa mère l'avait abandonné. Il devait être bien trop nul. Cette vieille voix qui venait s'immisser dans sa tête pour lui souffler qu'il était un raté revenait. Mais il ne devait pas l'écouter. Aussi, il redressa le visage et fixa Lorelai de nouveau d'un air un peu pitoyable en murmurant sur un ton d'excuse.

_Pardon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Dim 22 Juin - 15:20

Lorelai avait passé quelques années solo à Poudlard, entre quelques relations pas très sérieuses où l'un des deux partis trompait l'autre, une fois de temps en temps, elle retombait seule. Lore avait entendu dire quelques fois que ce cher Xavior lookait Lore étrangement lorsqu'elle passait dans son champ de vision. Elle n'avait jamais fait attention à ce détail et ses relations avec Xavior étaient restées purement amicales. Ici, les paroles de ces quelques amies de Serdaigles lui revenaient en tête. Il était complètement gaga quand il la voyait. Ici, elle constait qu'elles n'étaient pas mytho. Elle sourit à la façon dont il lui répondit. Il avait laissé un blanc de quelques secondes avant de lui répondre et après, il avait l'air de ne plus savoir où se mettre. Il voulut boire une gorgée de jus de pomme mais il s'en renversa dessu, laissant échapper un petit rire à Lorelai. Non, ce n'était pas se moquer, mais c'était la situation.. En quelques sortes. Et puis, faire rire une fille est le principal atout de la séduction. Elle fut surprise lorsqu'il s'excusa. Elle le regarda d'un regard bienveillant et elle passa sa main dans les cheveux du brun, comme dans les cheveux d'un gamin, avant de sortir sa baguette et lancer un 'récurvite' sur le débardeur bleu du jeune homme. Lorelai lui dit, amusée, et peu sérieuse, elle dit au jeune homme, le visage rayonnant:

-Alors, je te fais tant d'effet, Monsieur O'Flahertie?

Entre temps, elle avait enlevé sa main des cheveux du jeune homme. Elle était ravie d'avoir revu le jeune homme. Elle ne verrait certainement plus grand monde en septième année de Poudlard, et ici, c'était bien, Xavior travaillait au même endroit que Lore, à la Gazette du Sorcier. Un endroit Neutre, pas d'aurors ou de mangemorts, juste la réalité, la vérité.

[C'est très court, je sais, mais je me rattraperai au prochain poste, promis]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Dim 22 Juin - 17:27

En sentant la main de Lorelai dans ses cheveux, il se mit à rougir comme une tomate trop mure. Argl non ! Il ne fallait pas qu'il se mette à rougir comme un débile. Il releva les yeux vers elle et écouta ses paroles. Alors, je te fais tant d'effet, Monsieur O'Flahertie ? Elle pouvait pas savoir à quel point elle était dans le vrai. Xavior déglutit difficilement et baissa les yeux encore une fois, le temps de trouver une réplique comme il savait si bien le faire. Rien ne lui venait. Etrange non ? Alors il se contenta d'hocher la tête d'un air désespéré. Et dire le nombre de fois où elle était passée à coté de lui sans même se rendre compte qu'il était là mais que lui n'avait eut d'yeux que pour elle. Oh bien sur Xavior était pas un petit puceau non plus. Il avait eut pas mal de copines entre temps, frustré comme il était. Mais disons que ce n'était pas pareil. La preuve était qu'aucune n'avait put dépasser les deux semaines. Il prit son inspiration et planta son regard dans le sien avec un regain d'assurance et répondit comme un petit coq qui veut jouer au roi de la basse cour.

_Ouaip tu me plait bien et alors ?

Un air de défi, le menton levé comme un petit caporal. De toute façon il ne pouvait plus reculer maintenant alors autant foncer carrement dans le tas. Il esperait juste ne pas se recevoir une giffle devant tous les clients du bar. Quelque chose lui disait qu'il n'aurait jamais le courage de sortir de chez lui après ça. Il se préparrait mentalement à la douche écossaise, à se faire rembarrer ou toute autre chose dans le genre. Il lui apparraissait évident qu'elle ne pouvait pas l'aimer, petit vermiceau qu'il était, rempant à ses pieds comme un vulgaire insecte. Mais tant pis ! Il fallait tenter sa chance pour obtenir quelque chose ou alors au pire, tourner la page. Il se voyait déjà en train de pleurnicher comme un petit garçon dans les bras de son frère. Cela faisait un bon moment qu'il n'avait plus peur du ridicule alors s'il devait se prendre le rateau du siecle, au moins il fallait que ce soit rapide et bien fracassant pour qu'il n'ait pas envie d'y revenir. Il esperait que ça n'affecterait pas trop leurs relation de travail. Il n'apprécierait pas de devoir expliquer à Mischa pourquoi deux de ses journalistes ne se parlaient plus. Il chercha dans son regard ce qu'elle allait répondre, priant le ciel pour que ce ne soit pas un vent en public. Pour l'orgeuil naturel de Xavior, ça serait un gros coup dur. Il avoua à mi voix.

_Ca fait 5 ans que tu me plait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Dim 22 Juin - 20:10

Lorelai regardait le jeune homme, qui avait le même âge qu'elle, d'un air amusé. Le voir virer du pâle au rouge vif, lorsqu'elle lui passait la main dans les cheveux était, à vrai dire assez amusant. Le jeune homme, un peu plus assuré avoua à Lorelai qu'elle lui plaisait bien. Sur ce coup là, Lorelai resta paf. Souvent quand un mec lui disait ca, c'était souvent parcequ'il voulait la sauter. Ca ne marchait jamais avec elle. Elle mettait toujours un stop à un certain moment, quand ca devenait trop.. Comment dire? Trop rapproché. Chose qu'elle ne voulait pas de suite. Enfin, ici, ce n'était pas le même sénario. Ici, le jeune homme n'était pas ainsi, car il ajouta, dans son élan, qu'il l'aimait depuis cinq ans déjà. Lorelai resta muette, étonnée. Elle se demandait pourquoi maintenant ces déclarations.

Et puis, quelques minutes au par avant, c'était le jeune homme qui était rouge, et maintenant, c'était un revirement de situation, car Lorelai était elle aussi devenue rouge pivoine. Elle ne lui répondit pas de suite, hésitante. Elle prit son verre et bu une gorgée, remuant ses pensées, en essayant de choisir des phrases, pour pouvoir répondre au jeune homme. Elle prit son courrage à deux mains et regarda le jeune homme. D'habord elle ne fit que l'analyser, le parcourrir du regard. Elle répondit enfin:

-Et bien.. Quelle déclaration!

Lorelai sourit au jeune homme un peu gênée. Elle ne savait pas trop quoi dire. Elle l'avait bien trouvé mignon, mais elle n'avait pas été sure en ces moments qu'il n'aie eut quelqu'onque attirance envers elle. Maintenant, elle en avait la certitude. Ca lui avait fait bizzard, car depuis quelques mois, elle n'avait plus trop eut la tête aux amours, et elle n'avait plus eut de prétendant depuis ce temps là. Elle avait presque oublié ce que ca faisait d'aimer, d'être aimer, d'embrasser. C'était à cause de Shun que Lorelai n'avait plus voulu être avec quelqu'un du sexe opposer. Elle voulait faire une pause jusqu'à ce qu'elle se sente mieux. Lorelai releva son regard et croisa celui de Xavior. C'était le même regard qu'avait eut Sinead sur elle, lorsqu'elle avait été à l'hopital.

Elle voyait en le regard brun rouge du garçon qu'elle pouvait lui faire confiance, qu'il était sérieux. Sur cette impression, qui la mit en confiance, elle se remit à sourir au jeune homme, non pas béatement, mais normalement:

-Je te trouve mignon. Ce n'est qu'en fin d'année que je t'ai remarqué, tu sais, mais.. J'avais pas trop la tête à ca... Avec la fin des études.. 'Fin.

Lore rougit encore plus. Elle se trouvait plus que débile alors elle essaya de se rattrapper:

-Ben.. Ca fait plaisir de savoir que j'ai un admirateur depuis autant d'années!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Lun 23 Juin - 12:03

    Quelle déclaration en effet. Pour les deux ex serdaigles, c'était la tombée des masques. Xavior contempla le visage de Lorelai pendant qu'elle parlait, impassible. Son esprit buillonait comme un pot au feu et son coeur jouait à la symphonie. Il eut un sourire gêné après sa dernière phrase. Ca oui... admirateur secret et sacrement planqué surtout. Contrairement à ce que l'on pouvait penser en le voyant évoluer parmis les gens, sur de lui, il était d'une timidité maladive. Autant il se lachait avec les gens dont il n'avait rien à faire, autant il se posait de graves questions existencielles avec les gens qui comptaient pour lui. Alors pas étonnant qu'il se soit prit les pieds dans le plat méchament. Il se sentait l'envie de courir partout dans le bar comme un butteur de coupe du monde mais il évita de se donner en spectacle, se contentant de sourire tendrement. Ce sourire qui rassurait les gens et leur montrait qu'ils n'avaient rien à craindre avec lui. Les frères O'Flahertie étaient des hommes de confiance qui ne fuiaient pas leur responsabilités. Il répondit d'un ton discret à ces déclarations.

    _Au moins maintenant c'est dit...

    Il avait une envie folle de faire le héros de film romantique et de se pencher vers elle pour l'embrasser mais il se tint tranquille. Son frère lui avait parlé de certaines choses et Xavior comprenait qu'il ne vallait mieux pas trop insister. Elle ne devait pas avoir envie de se retrouver avec un mec trop "rentre dedans". Il prit son verre doucement et avec précaution et le vida d'un trait avant de le reposer, histoire d'occuper ses mains. Il avanca sa main sur le comptoir pour la rapprocher de celle de Lorelai mais ne fit que la laisser à quelques centimètres, lui laissant la liberté de la prendre ou pas. Ses yeux bruns cherchaient ceux de la jeune femme et les trouvaient pour s'y jeter avec délectation comme un plongeon dans un lac. Il se perdait dans les reflets de la lumière pâle du bar qui jouait sur ses prunelles. Doux et serviable comme une carpette. On aurait eut du mal à retrouver en lui le pitre sur de lui et à l'humour fracassant qui n'avait jamais flanché devant rien ni personne, même pas une femme, et qui relevait son menton comme un affront aux Dieux et aux Diables quels qu'ils soient. Les articles à la plume assassine et incendiaire, le comique mordant et sauvagement loufoque qui ne craignait aucune remontrance. Il souffla de nouveau pour rompre un possible silence.

    _Un admirateur completement dans les choux... C'est pas forcement une bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Lun 23 Juin - 14:09

Lorelai reprit contenance. Elle n'avait jamais eut à faire à de telles déclarations, et ca lui faisait bizzare, en un sens, mais elle devait reprendre contenance, car elle aurait l'air un peut.. Chelou à devenir rouge, elle qui était toujours été maitre d'elle, rester neutre, et tout. Ici, le jeune homme faisait un effet différent à la jeune femme, non pas qu'il l'intimidait, mais plutôt qu'elle le trouvait charmant, et amusant. Enfin remise de ses émotions, la jeune femme retrouva son rire franc et cristalin. Elle bu à nouveau une gorgée de son jus d'orange et appercu le jeune homme rapprocher sa main de la sienne. Lorelai hésita. Puis, ne dit on pas, que normalement, la femme devait faire 90% du chemin pour se rapprocher de l'homme et ce dernier faire les 10%? Hé bien, si, mais ici, le jeune homme avait fait les 50% du chemin. Égalité des deux pour une fois. Cinquante - cinquante.

Lorelai rapprocha sa main et prit celle du jeune homme dans la sienne. Quelques pas franchis. Que 25% de franchis. Déjà pas mal, hein XD. Soit. Le jeune homme ajouta, que c'était pas forcément mieux d'avoir un admirateur complètement dans les choux. Lorelai s'approcha du jeune homme et l'embrassa sur la joue, mais assez près des lèvres du jeune homme. Lore avait depuis quelques mois commencé à ne plus penser à Shun, à cette superbe épreuve. Elle allait mieux, et commencait à mieux accepter les hommes qui pourraient être plus proches d'elle. Elle n'avait plus peur des hommes. Enfin, si, ceux qui pouvaient être trops entreprennants, elle s'en méfiait un peu plus. En Shun, elle n'avait pas vu ce regard qui lui disait de faire confiance.

Avec Xavior, elle avait la même impression qu'elle avait eue avec Sinead. Xavior devait être un homme bien. Elle pourrait lui faire confiance. Voilà pourquoi Lorelai avait pu avoir le 'courrage' de déposer un bisoux près des lèvres du jeune homme. :

-Un admirateur comme toi vaut tout les admirateurs du monde!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Lun 23 Juin - 16:50

    Xavior sentit le souffle chaud de Lorelai et son baiser sur sa joue, tout près de ses lèvres. Il avait la tentation de tourner innocement la tête pour capturer ses levres entre les siennes mais il n'en fit rien. Son coeur battait la chamade dangereusement, fleurtant avec un rythme cardiaque que son frère aurait jugé inquietant. Il ferma paresseusement les paupières en écoutant ses paroles à son oreille. Cette simple phrase raisonnait avec une saveur particuliere dans son esprit qui s'embrumait. Il aurait eut envie de miauler et de ronronner de plaisir en se glissant dans ses bras comme un gros matou frileux. Il décida de tourner la tête quand même, et déposa sa bouche sur celle de la belle, tendrement comme un morceau de barbe à papa sucrée. Son pouce caressa le dos de la main de la jeune femme avec delicatesse. Ce contact chaud et doux le fit frissoner de bonheur comme de sentir le confort d'un abri apres avoir courut sous la pluie battante. Il décrocha enfin son visage de celui de Lorelai et détourna le regard en rougissant. Il balbutia en passant sa main dans ses propres cheveux.

    _Ah euh désolé... C'était trop tentant ! Hum... Pardon

    Il avait l'air si mignon à regarder ses pieds avec un sourire contrit. En bon petit hamster qu'il était, il aimait se blottir dans les endroits chauds pour se réfugier et la tentation de prendre Lorelai dans ses bras le dévorait. Pour la réconforter ou la protéger, il se sentait pret à devenir Super Hamster et à partir en croisade pour ses baisers. Un prince charmant qui va défier un dragon. Il releva la tête et serra un peu plus sa main avec un sourire malicieux de petit elfe. Il pencha sa tête de nouveau et la regarda comme un chat affectueux regarde son maitre, plein de joie. Il regarda vaguement autour de lui. Heureusement aucun client ne preter attention à eux et seul le barman les couvait d'un oeil bienveillant. Xavior savait qu'il allait surement ne pas résister à l'envie de le dire à Sinead. les barmans et les coiffeurs sont deux sortes de personnes qui adorent se meler de ce qui ne les regarde pas. Enfin bref, le petit irlandais porta de nouveau son attention sur Lorelai et dit à mi voix.

    _Je t'aime tu sais... Je t'aime vraiment

    Bien sur, ce détail se voyait comme le nez au milieu de la figure, mais ça allait mieux en le disant, comme beaucoup de choses. Et Xavior avait du mal à garder ce genre d'information longtemps. Cela le genait d'avoir un nom dit sur le coeur et il préférait le dire d'entrée pour ne pas avoir de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Lun 23 Juin - 18:04

L'amour a son instinct, il sait trouver le chemin du coeur comme le plus faible insecte marche à sa fleur avec une irrésistible volonté.



Lorelai est une fille irrésistible. Elle avait presque tout les mecs qu'elle voulait. Mais souvent elle était tombée sur des gens qui lui auraient été un jour néfaste, qui auraient pu nuir à sa santé physique et mentale. A Poudlard, elle avait enchaîné conneries sur conneries, mauvaises rencontres sur mauvaises rencontres. Oh, bien sur, tout n'avait pas été noir. Elle avait bien entendu fait de bonne rencontres et eut de bonnes expériences. Mais sachez que lorqu'elle avait rencontré certains dealers, c'est ce qui avait changé quelques peu son avenir. Oui, car elle avait commencé comme tout le monde. Par les joins. Aux bout d'un moment, ca faisait moins d'effet, on passait alors aux médicaments. Et pour finir, le stade final, l'héroïne.

Elle n'a jamais fait d'overdose et se sent complètement indépendante de l'héroïne. Elle arrêtait quand elle voulait, c'est ce qu'elle disait toujours. Jamais elle n'avait tenté d'arrêter. C'est l'héroïne qui l'avait rendue si pâle, frêle, elle n'est pas laide. Ca ne l'a pas enlaidie, que du contraire. Elle n'a pas l'air d'une fille qui se drogue, ni d'être malade, non, non, juste d'avoir manqué de quelques leucocytes, la rendant fragile. Le jeune homme tourna la tête et posa ses lèvres sur celles de la jeune femme. Comme deux gamins qui en sont à leur premier baiser. Le jeune homme rougit à nouveau et s'excusa, ce qui fit légèrement rire Lorelai. Il la faisait craquer. Il était mignon, à s'excuser, c'était un garçon délicat, pas le garçon qu'elle avait connu, à Poudlard, quand elle passait dans le couloir, en le voyant déjanté. Ici, elle voyait bien que ce n'était pas un garçon comme les autres. Il était timide.

Du moins avec elle, et puis, il était gentil. Les autres, souvent, ce sont des grandes gueules qui n'ont jamais peur de rien. Des " Monsieur je sais tout et j'ai les filles que je veux ". Xavior était différent. Lorelai aime les gens qui sortent du lot. Lorelai avait flashé sur Xavior depuis moins longtemps qu'il n'avait flashé sur elle, mais le résultat était identique. Ils étaient amoureux l'un de l'autre. C'est pourquoi après qu'il se soie excusé, elle l'embrassa, mais cette fois plus près de la bouche. Cette fois, c'était sur la bouche. Tels deux amants. :

-Ne t'excuse pas, c'était plaisant!

Elle sourit à nouveau, lorsque Xavior lui avoua son amour. Un amour sincère. Elle aimait bien savoir que c'était le premier qui avait vraiment l'air de l'aimer, sans mentir, sans vouloir en profiter, sans la manipuler. Il avait fallu qu'ils aient terminé leurs études et qu'ils soient employés au même endroit, pour qu'ils aient l'idée de s'avouer leurs sentiments. Et si Lorelai avait suivit son idée première? Et si elle était devenue Auror? Ils ne se seraient peut-être jamais revus! Ils n'auraient peut-être pas eut l'occasion de savoir ce que l'autre pensait. Fonder une famille en ayant toujours l'autre dans la tête, mentir à une personne en quelques sortes. Il y aurait tant de questions à poser, tellement de questions, qui ne servent à rien, inutiles. Lorelai laissa échapper, souriante:
-Moi aussi, je t'aime beautiful boy =]

Des paroles de douceur,
Des moments de bonheur.
Des regards échangés,
Un zeste de complicité.
Des étoiles dans les yeux,
La joie d'être deux.
Main dans la main,
Suivre le même chemin.
Des rêves plein le coeur,
Que du plaisir, aucune rancoeur.
Aimer et oublier
Les blessures du passé.
Juste la magie de l'amour,
Une belle vie pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Mer 25 Juin - 17:19

    Le petit coeur de Xavior battait la chamade comme un batteur fou qui s'acharne sur son instrument. Il prit le visage de Lorelai dans ses mains doucement avec un sourire colgate puissance 300 watts. Son joli petit visage fragile et pâle comme l'albatre. Xavior aimait les gens au teint de lait, comme son frère. Il aimait cette couleur blanche à peine rosée, presque maladive. Un peu détraqué le petit irlandais ? Non il trouvait juste cela très mignon. Il caressa ses joues avec ses pouces comme un amoureux passionné, ce qu'il était d'ailleurs. Il se sentait pousser des ailes et il aurait put marcher sur l'eau tellement il était sur son petit nuage. Mais l'oeil attentif du barman le genait un peu. Il lui jeta un regard pour revenir à Lorelai, et il lui souffla à l'oreille.

    _Je me sens observé... viens on sort !

    Il prit sa main dans la sienne, lachant de ce fait son visage, et l'entraina dehors. Le barman eut un sourire amusé devant le jeune couple et retourna à ses clients. Xavior traina Lorelai vers le chemin de traverse et se retourna vers elle avec un sourire. Il déposa un baiser sur sa joue et passa son bras autour des épaules de sa dulcinée, fier comme un pape. Il ne pouvait pas s'empecher de lui jeter des regards furtifs come s'il ne croyait pas à ce qu'il vivait etqu'il avait peur que ce reve s'envole comme une fumée de cigarette. Il marcha avec elle tranquillement sur le chemin de traverse, levant son nez en trompette vers les vitrines et les enseignes des commerces. Il se sentait bien, comme si aucun soucis ne pouvait les atteindre. Cette douce apres midi d'été, où le vent s'était enfin levé un peu pour raffraichir l'atmosphere chaude et lourde. Le soleil quisemblait rire de bonheur en voyant tous les humains se presser comme des fourmis. Tout était parfait et merveileux et cette journée avait des allures de reve utopique qui ne se finissait pas. L'ex serdaigle déposa un autre baiser sur la joue de Lorelai. Il en profita pour respirer son odeur comme un junkie qui renifle ca poudre. Bon certes Xavior avait un peu touché à ce genre de chose de ci de là mais il n'y touchait plus depuis que son frère l'avait retrouvé stone un soir dans une rue de Londres mal famée. Il en était tellement pas revenu qu'il soit venu le dénicher dans ce coin là et qu'il l'ait rammené... Personne avait trop fait attention à ce que pouvait bien faire Xavior avant ça. Son père et tous les autres le laissaient faire des conneries sans rien dire. Une tante de son père avait dit que c'était "sa créativité qui devait s'exprimer", sans s'appercevoir que c'était le seul moyen qu'avait trouvé l'aigle pour attirer l'attention. En vain ! Le seul a avoir prit le temps de le sortir de la merde où il s'était fourré tout seul avait été le guérisseur. Il avait aussi arreté de trop boire à la fin de ses études. Il buvait encore de temps en temps un petit verre de wyskey ou une bierre mais il s'arretait avant d'être un peu trop pompette. Il fumait encore mais essayait de reduire le nombre de cigarettes. Xavior avait été loin d'être un saint mais il essayait de s'amender plutot que de se cacher la tete dans le sable en se disant que ça irait mieux plus atrd. Son frère avait été le remplacement de sa cocaine. Sa seule pensée motivait Xavior a faire de grandes choses sans stimulant. Lui n'en avait pas besoin... il était parfait. Aux yeux de Xavior on ne pouvait pas plus atteindre la perfection divine. Mais bien sur il n'était pas tout à fait lucide là dessus car Sinead avait aussi beaucoup de défauts. Sans doutes moins que les autres cependant ! Il sortit de sa reverie et regarda de nouveau Lorelai en l'embrassant avec passion avant de lui dire.

    _Ca va ma chérie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Mer 25 Juin - 21:10

[Dzo pas trop d'idées x)]

Deux jeunes gens dans ce bar, c'était en quelques sortes dans l'endroit embrumé de la fin d'un chapitre d'un film d'amour, que les deux jeunes se découpaient de cet ensemble. La lumière sur eux, les discutions à l'arrière plan, un charmant petit tableau. La jeune femme laissa le jeune homme prendre son visage entre ses mains. Une chance qu'elle avait eue de tomber sur ce garçon. Ou plutôt une chance qu'il aie été tellement amoureux, qu'elle aussi, avait éprouvé une attirance à son égard. Il prit sa main et l'entraina dehors, après lui avoir dit qu'il se sentait observé. Normal, le barman et, depuis peu quelques clients les regardaient. Lorelai accompagna le jeune homme à travers les ruelles, plutôt enjouée. Il passa son bras autour des épaules de Lorelai. Elle était simplement ravie, d'être si bien accompagnée.

Elle avait l'impression d'être protégée, plus du tout vulnérable. Elle était rayonnante, car les gens se retournaient au passage de ce couple étrangement vêtu. Drôle de couple n'étant pas fait pour plaire aux autres mais pour se plaire à eux même. Si sa soeur la voyait en compagnie de ce beau gars, avec qui elle n'était jamais sortie pendant les dernières années passées à Poudlard, elle lui dirait encore qu'elle est une fille facile. Sa soeur ne la conaissait pas. C'est malheureux à dire, mais c'est bien vrai. Lorelai était rayonnante, ravie d'être en compagnie de Xavior dans ces ruelles, qui avaient prit des teinte colorées, rayonnantes, dorées. Ils avencaient dans la rue, bras dessu, bras dessous. Xavior l'embrassa et demanda si ca allait. Elle sourit et répondit :

-Ca vas super. Je me sent super bien avec toi n'amour.

Ils étaient juste devant le magasin des sucreries, endroit que Lorelai fréquentait rarement. Juste lorsqu'elle s'ennuiait ou lorsqu'elle était accompagnée de Laurelina. Lore tira le jeune homme par la main à l'interrieur du magasin, le sourir enjoleur:

-Viens, on va acheter quelque chose!

Bien sur Lore avait une idée derrière la tête en plus que de prendre des calories supplémentaires. On dira simplement qu'elle veut donner un peu de goût supplémentaire à cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Jeu 26 Juin - 12:35

    Xavior eut un grand sourire et se laissa faire. Les sucreries. Miam ! Avec le café et la cigarette, les sucreries était la troisième passion que partageaient les frères O'Flahertie. Il adorait ça. Le trainer dans un de ces magasins était dangereux car il se transformait en véritable dévoreur. Mais enfin il suivit sa "n'amoureuse" comme disait les petits enfants de maternelle. Il pousserent la porte de la boutique et entrerent. Xavior regarda autour de lui avec un sourire. Bonbons acidulés aux couleurs éclatantes, berlingots pastels, sucettes en forme d'animaux, barbe à papa magique qui vous fait sentir leger comme un nuage, sorbet Fizwizbiz pour vous envoler, patacitrouilles, chocogrenouilles. Toutes les formes et toutes les tailles, toutes les couleurs et des gouts étonnants, comme les dragées surprises de Bartie Crochue dont la surprise était les saveurs bizarres et parfois peu ragoutantes. Le journaliste finit son tour d'horizon de la boutique et reposa les yeux sur Lorelai, de loin la plus appetissante friandise de la pièce. Il l'embrassa de nouveau sur la joue, son petit nez vers le ciel frolant sa tempe avec délice. Il aurait bien eut envie de gouter à ce bonbon là mais il devait être patient. Certes il avait déjà prouvé sa capacité d'attente en attendant cinq ans avant de dévoiler son amour. Un peu de temps suplementaire ne lui faisait pas peur et il était pret à tout, y comprit à ce qui semblait impensable de sa part selon les dires de tous, à savoir lui passer la bague au doigt. Bien sur il ne le ferait pas, ou du moins pour l'instant cette eventualité n'était pas envisagable. Un peu de courage et de patience pour attendre de pouvoir gouter au fruit défendu. Il en salivait d'avance. Il eut un sourire et demanda d'une voix claire.

    _Alors tu veux quoi ?

    Il se mit à rire lorsque ses yeux se poserent sur des sucettes bleues en forme de hamster. Il en prit une et la montra à Lorelai puis hocha la tête, se souvenant qu'elle n'était pas au courent de ce détail de sa personnalité. Il souffla avec un petit rire.

    _Regarde c'est moi ! Le Hamster ! Je suis animagus !

    Il lanca ces quelques mots, tout fier, et agita la sucette sous le nez de Lorelai avec un rire d'enfant. On aurait dit un petit garçon perdu dans un grand magasin qui s'amuse avec ce qu'il trouve. Xavior avait envie d'être joyeux en cette apres midi pres de Lorelai...


[ Je ne savais pas trop quoi mettre ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Ven 27 Juin - 17:02

Le monde des sucreries.. Un monde que Lorelai s’interdit presque toujours. Une anorexique mangeant des tonnes de bonbons, vous y croyez vous ? Non. Lorelai avait fait des efforts, côté anorexie. Elle se forçait déjà à manger à chaque repas.. Elle respectait les trois repas.. Une ou deux fois par mois, quand elle y pensait. Elle n’avait jamais vraiment été très motivée pour ca. L’Héroïne, ca vous détruit le foie. A cause de ca, Lorelai ne mangeait que certains aliments. Un petit pot de yogourt ou un beignet. Pas grand-chose, en fait. Enfin, soit. Ils étaient dans le paradis des bonbons, un endroit où les calories régnaient en maitre. Le jeune homme demanda à Lore ce qu’elle voulait. Choix dur à faire avec tout ce qu’il y avait.

Il lui montra une sucette en forme de hamster et lui confia ensuite qu’il était animagus, animagus hamster. C’est mignon les hamsters. Mais c’est surtout plus qu’actif, hyper actif. Lorelai et Xavior ne se connaissaient pas comme souvent les grands amoureux se connaissent. Par cœur. C’est une faiblesse, mais aussi quelque chose qui rajoute du piquant à la relation. Au cours du temps, ils pourraient apprendre plus l’un de l’autre. Ca pourrait être amusant et instructif à la fois. :

-C’est marrant les hamsters.. Moi aussi, je suis animagus ^^ Chien Loup Tchecoslovaque.

Les deux jeunes gens achetèrent des sucreries à leur goût et ressortirent du paradis des calories, Lorelai déposa un baiser sur la joue du jeune homme et lui prit la main. Deux jeunes amants, un amour naissant dans cette ruelle. Pour longtemps, espérons-le pour eux. Lorelai ne croyait plus, depuis ces quelques mois, pouvoir ressortir avec un homme, elle les avait tous classés dans le même dossier. Tous les hommes voulant profiter de vous. Sinead avait été épargné de ce classement, normal, il l’avait remise en confiance, à son réveil. Et ici, son demi -frère, Xavior était également épargné. Ils étaient rares ceux là. Lorelai déposa un baiser sucré [ Avec les bonbons acidulés x) ]sur les lèvres du jeune homme.:

-On vas où?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Sam 28 Juin - 10:44

    Lorelai et Xavior finirent par sortir du magasin de friandises. Le journaliste avait acheté la fameuse sucette en forme de hamster, quelques confiseries acidulées, et un lapin au chocolat et a la carotte pour son frère. Ils se retrouvèrent de nouveau sur le chemin de traverse, et elle se retourna vers lui pour lui demander où il voulait aller. Il eut un sourire, la dévorant des yeux, et répondit doucement.

    _J'irais où tu le voudras !

    C'était mignon n'est ce pas ? Deux gentils tourteraux qui se balladaient main dans la main sur la rue commercante, perdus dans les yeux l'un de l'autre. Un romantisme un peu dégoulinant qui était fort surprenant de la part d'un hamster toujours pret à se moquer des pensées des gens. A croire que Lorelai était son calmant contre l'humour irrité et irritant qui le gangrenait. Il s'approcha un peu plus d'elle et frotta son nez contre le sien, comme l'animal qu'il était en partie aurait frotté son museau sur sa joue. Il était heureux de la voir sourire, de la voir insouciante, de la voir ne pas chercher des yeux anxieuse si ce type n'était pas là pour lui faire encore du mal. Il ne pouvait pas imaginer comment cela avait put être. Il ne pouvait que tenter de comprendre le degout quand on se regarde dans la glace, le sentiment d'être souillé, la peur panique que ça ne recommence. Comment pouvait on faire cela à quelqu'un ? Fallait être serieusement détraqué ! Comment pouvait on encore regarder dans un miroir le monstre que l'on était après avoir fait cela ? Car oui on était un monstre, une abbération, quand on s'imaginait avoir le droit de faire ce que l'on voulait avec le corps d'un autre. Xavior pencha la tête et l'embrassa tendrement. Il voulait la proteger, etre là quand elle en avait besoin. Quand elle avait peur, passer sa main dans ses cheveux pour la rasurer. Quand elle avait froid, la prendre dans ses bras pour la rechaufffer. Il decolla ses lèvres des siennes, doucement, et dit dans un souffle.

    _Je ferais ce que tu voudras !

    Une totale soumission encore plus étonnante. Lui qui partait comme une fusée, sans prendre garde aux règles et aux conseils, toujours pret à se dedouaner de l'ethique. Un feu follet incapable à cerner qui prouvait encore une fois qu'il n'était jamais celui que l'on croyait en s'inventant doux et domestique. Le hamster hyperactif et frivole serait il devenu une petite bete apprivoisée ? Il ferma les yeux et resta debout en face d'elle, le front appuyé contre le sien, ses bras entourant ses épaules fines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Sam 28 Juin - 19:29

En fait, Xavior était comme les friandises. Lorelai s’interdisait toujours de manger des friandises, tout comme elle s’était interdit d’avoir une relation, amoureuse ou amicale avec un mec pendant un certain laps de temps. Régime question mecs. Maintenant qu’elle était plus confiante, Lorelai se sentait presque prête d’avoir une vraie relation, re-goûter à ce produit interdit. Il lui dit qu’il irait où elle voudrait. C’était pas mal, mais elle ne savait pas où ils pourraient bien aller. L’idée d’aller à un lac où elle allait quelque fois lui traversa la tête, mais elle y renonça bien vite. Elle n’aimait toujours pas s’approcher d’un lac. En compagnie de n’importe quel homme, c’est encore bien pire. Ca lui rappelait un certain évènement, et elle ne voulait pas s’en approcher pour l’instant. Elle préférait attendre d’avoir complètement oublié ca. Où du moins d’en avoir vraiment l’envie et le courage. Il ferrait ce qu’elle voudrait. C’était chou. Elle avait assez confiance en lui, mais ne voulait pas, même avec lui, aller près d’un lac. Xavior et Lorelai front à front, les bras du jeune homme passant autours des épaules de la jeune femme. Une idée lui traversa la tête. :

-Où je veux ? Hum.. Je sais où on peut aller !

Lorelai tint une main du garçon et transplana en sa compagnie. Ils arrivèrent à la côte, en France, dans son pays natal, à St Malo plus précisément. Pourquoi la ville corsaire ? Car elle avait eut un coup de cœur pour cet endroit. Elle y était allée une fois avec sa petite sœur, c’était dans une baie tranquille où il était rare de voir des gens dans cet endroit. C’était un endroit qu’elle adorait, car personne n’y venait. Quand elle voulait un peu de tranquillité, ou que ca n’allait pas, c’est ici qu’elle venait. Effectivement, il n’y avait personne dans la baie, juste eux deux, la mer, le sable et l’air chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Dim 29 Juin - 15:20

    Xavior aimait beaucoup la France. Litterairement et artistiquement parlant, ce pays le passionnait. Il aimait lire de long passages de grands poetes, dans le texte, ême si parfois il ne comprenait pas tous les mots. Mais la mélodie, le rythme qui sortait des textes, bondissant ou melancholique selon les auteurs et les époques, la beauté sauvage du romantisme, la rigueur du classicisme. Tout cela enchantait son instinct d'ecrivain. Un personnage de la pièce de théatre qu'il avait écrite à Poudlard était français. C'était un homme sage et brillant, avec une élégance et des manières d'aristocrate. La musique aussi, la peinture, l'architecture meme... tout cela plaisait à Xavior dans ce pays, de même que les paysages si différents et changeants. Le calme luxuriant et paisible de la méditerranée, la beauté montagnarde des Alpes ou des Pyrennées, la Bretagne mystique et verte... il aurait put très bien en discourir sans s'arreter, des heures durant. Contrairement à Sinead qui ne trouvait qu'un interet limité à la France, lui préférant de loin l'Allemagne, l'Autriche ou le Liechtenstein, Xavior adorait ce pays. Aussi, se retrouver sur une plage de St Malo l'enchanta. La ville corsaire dont son père lui avait raconté les histoires de pirates quand il était enfant, et quand surtout il avait le temps. Cela melait le peu de souvenir que Xavior avait de son père s'occupant de lui et s'amusant avec lui, choses si précieuses et si utopiques pour le journaliste, à des histoires enfantines, des contes merveilleux qui vous font faire de beaux reves merveilleux. Il ne pouvait qu'apprecier. Il resta beat, contemplant la baie, un air rayonnant sur son visage fin, pendant un long instant. Puis, il se tourna vers Lorelai, toujours à ses côtés, l'air radieuse elle aussi. Il retira ses baskets et ses chaussettes, et les tint à la main, profitant du plaisir sensoriel du contact du sable sur la plante de ses pieds. Douce brise marine, solitude des deux êtres. Un paradis miniature non loin de la civilisation mais assez sauvagement en retrait pour leur plus grand bonheur. Il s'assit dans le sable frais, invitant Lorelai à faire de même en tirant tout doucement sur sa main. Suffisement pour qu'elle se baisse, mais pas assez pour la faire tomber. Il se mit à murmurer doucement en contemplant la mer douce et claire de son regard sombre et percant.

    _Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté

    Il prit Lorelai dans ses bras, la serrant contre son coeur tendrement. Il fourra son nez en trompette dans ses cheveux bruns, respirant leur odeur délicate comme si c'était vital comme la poudre qu'il sniffait avant, bien avant. Une eternité avait semblé passer, l'effet du passage à l'age adulte surement. Xavior s'était souvent sentit comme un petit garçon, perdu dans ce monde que les adultes voulaient lui imposer, ce monde de responsabilités et d'angoisses. Il n'avait pas réussit tout d'abord à l'affronter, car en fait, il n'y avait jamais eut personne pour lui prendre la main et l'emmener sur les chemins glissants et lui indiquer où poser les pieds. L'Enfer est pavé de bonnes intentions et Xavior ne voyait que l'eloignement de cette vie stressante en se detruisant tout seul. La seule chose qu'il avait sut faire à ce moment là avec l'ecriture. Ecrire pour soulager ses souffrances, comme si la plume était un cutter qui vous aidait à vous vider de votre sang impur pour qu'enfin la redemption revienne. Xavior n'avait jamais tenté de se supprimer. Se detruire lentement suffisait. La cocaine, sa jolie poudre blanche, sa tendre amie, l'aidait à effacer le monde mais lui permettait de distinguer l'ame du vivant et de le coucher sur le papier. Avec l'aide de son collaborateur fidèle, l'alcool, dans un bar ou une chambre enfumée de tabac, elle veillait à ce que l'encre ne coule pas dnas la mauvaise direction. Il avait souvent eut juste assez de force pour tenir une plume, pas plus. Mais cela suffisait car il n'avait pas d'autres aspirations. Comme Baudelaire qu'il venait de citer, comme Rimbaud, Verlaine, Oscar Wilde. Rien n'était plus important et n'importe quel stimulant, drogues, alcools, tabacs, ne servaient qu'a l'accomplissement de cette besogne qui devenait inquietante et ecoeurante parfois. Il glissa doucement de sa voix rauque et chaude, le bras autour des épaules de Lorelai.

    _Parle moi de ce pays... de ton pays...

    Demande douce et delicate en forme de supplication, comme s'il lui était vital de percer les secrets de ce pays si longtemps admiré et toujours aimé. Ce pays qu'il resentait un peu comme s'il était le sien, par adoption de l'esprit, et grace aux nombreux excursions et voyages qu'il y avait fait. Il voulait qu'on lui dise le caractere des paysages, l'ame des habitants, ses belles et grandes histoires, avec ou sans H majuscule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Mer 2 Juil - 9:38

[Déso' pour l'attente x.X]


Le soleil était au zénith, l’humeur de Lorelai était comme le soleil, à son zénith. C’était la première fois depuis longtemps que Lorelai était de telle humeur. Le soleil, la mer et cette crique, ajoutez à ces éléments ce garçon, et vous saurez pourquoi elle était de si bonne humeur. Cette crique avait bien longtemps remonté le moral à Lorelai mais n’avait jamais été la source d’un bonheur si grand. C’était lui, Xavior, qui la rendait heureuse par sa présence. Ce n’était pas le fait qu’il y ait une étendue d’eau qui faisait repenser Lorelai à cet événement, non, c’est quand c’est un lac. Tout simplement. Enfin, ca tournait presque à la psychose tout cela. Vivement qu’elle n’y pense plus du tout.

Enfin, elle trouvait qu’elle avait bien progressé pendant ce quelques mois, à repenser à d’autres choses, aux garçons, à vivre simplement. Elle était juste angoissée lorsqu’elle s’approche d’un lac semblable à celui de Poudlard, et le soir, lorsqu’elle s’endort. Toujours une certaine peur qu’il vienne pour on ne sait quelle raison. Lui faire regretter d’avoir parlé ? Ca se pourrait. Ce n’était pas le moment d’y penser. Elle était là, en bonne compagnie. Ils firent quelques mètres sur la plage, pieds nus, main dans la main, se rapprochant un peu plus de la mer. Les mouettes se baladaient sur la plage, et d’autre volaient en direction d’un éventuel nid, peut-être.

Les deux jeunes gens s’assirent dans le sable, doux grains, procurant un amusement certain aux enfants, mais un certain désagrément, lorsqu’on en est remplis de la tête aux pieds. La douche toute pleine de sable après, c’est gai. Il lui dit, une phrase de Baudelaire. Elle ne se souvenait plus de l’auteur de la phrase, mais elle savait que c’était quelqu’un de ce genre.. Ils firent ensuite un free hugs, et puis le garçon demanda, de lui parler de la France, son pays. C’est vrai, elle n’avait pas pensé qu’il n’était pas d’ici. Elle avait vécu presque 15 ans en France, avant d’aller vivre en Angleterre. Trois ans seulement. Deux ans passés avec Raphaëlle, qui l’avait accueillie chez elle, par bonté de cœur, après qu’elle ait tout simplement disparu. Tragédie.

-Il y a tellement de choses à dire sur la France… C’est un grand pays, dont tous les paysages sont différents. Il y a presque tout les paysages possibles, ici. Mer, montagne, ville et village, c’est ce que je préfère dans la France, sa grande diversité. Mais c’est aussi le lieux de naissance de nombreux grands auteurs, poètes, auteurs de théâtre, comédiens, musiciens.. Il y a plein de belles choses.. Tout change d’une ville à l’autre, les habitants changent selon les mœurs du village, la réputation et le niveau de vie en ville. Tu auras plus de dealer en grande ville, plutôt que dans les petites villes ou les villages. Tout dépend de la façon dont les policiers font leur boulot. Enfin.. Tu sais, décrire la France, ca prendrait des heures et des heures.

Effectivement, la France était un immense pays, qui, pour le découvrir, devait utiliser plusieurs heures à une potentielle personne qui voudrait le découvrir. Bien sur, Lorelai aimait bien parler de la France elle aime beaucoup son pays, même si rien ne la rattache plus à ce pays. Ses parents l’ayant laissée partir avec Raphaëlle après l’avoir emmené en pensionnat, Seule sa nationalité restait Française. Et sa petite sœur, Laurelina. Il faudrait qu’elle la revoie un de ces quatre, elles ne se sont plus parlées depuis des mois ! C’est malheureux, pour des sœurs qui se disaient si proches. Poudlard, au lieux de les rapprocher les avaient plutôt séparées.. Dommage.

En cet instant, Lorelai ne pensait pas tellement à Laurelina, à leur relation, non, elle pensait plus à Xavior, elle, eux. Elle n’espérait qu’une chose, c’est de ne pas sortir de ce rêve. Que ca continue encore et encore. Avoir quelqu’un en qui avoir une confiance aveugle, quelqu’un peut-être qu’elle ne méritait pas, à vrai dire. La drogue rend dépendant, tout le monde le sait. Mais la drogue éloigne aussi des gens. Trop occupés dans leur shoot, à rêver d’une ou l’autre chose, Lorelai se sentait quelques peu mal à l’aise. Elle se droguait assez souvent, et ca pourrait endommager quelque chose, entre Xavior et elle.. Ca lui faisait assez peur. Elle ne savait pas si lui, il avait déjà eut des antécédents de drogue ou pas.

Si il se drogue, ou non, si il est tolérant à ce niveau là ou pas.. Il n'avait pas l'air de se droguer... Elle non plus, me direz vous, mais chez certaines personnes, ca peux embellir un peu.. Étrangeté naturelle, Lorelai ne savait pas si elle devait en parler ou non.. Oh, et puis, elle avait le temps de lui en parler plus tard. De toute façon, ils travaillaient dans le même lieu. Et puis, ne pas gâcher un moment pareil. En ce lieux si beau, si calme, comme extrait du paradis, pour offrir à quelques rares personnes qui connaitraient cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   Sam 5 Juil - 14:32

    Xavior reflechissait, le regard tourné vers le large. Il finit par s'allonger pour contempler le ciel de ses yeux noirs. Il attira Lorelai contre le sol, contre lui. Il aurait aimé lui dire tellement de choses. Qu'il se voyait avoir des enfants qui couraient partout. Jouer au ballon avec un fils ou promener une poussette avec un bébé dedans. Il voulait tellement de choses et se demandait si il pourrait un jour les obtenir. Peut être qu'il n'était pas fait pour cette vie là, bien rangée. Il avait toujours du mal avec l'alcool, et la drogue de temps en temps. Quand on en a prit pendant un certain moment, il est difficile de s'en passer, surtout si cela servait de stimulant et qu'on a plus rien pour motiver. Il avait arreté grace à Sinead. six mois qu'il était clean. Il avait été une loque pendant le mois où il avait arreté. Une épave humaine, une serpillaire. Plus rien à voir avec un être humain. En manque total, se reveillant la nuit en transpirant, la tête qui tournait, l'envie d'en reprendre. Juste un petit shoot sans conséquences. Juste un ça ne peut pas faire de mal. Il avait résisté à la tentation toujours grande d'un petit rail. Mais il n'en avait plus prit une seule fois. Sa motivation c'était son frère. Je donne l'impression de nhe parler que de lui dans les pensées de Xavior mais c'est parce que pour lui il est tout. Aandonné à lui même avec tout le monde qui se désinteressait de lui, le seul être à l'avoir reconsidéré comme un humain et à lui avoir botté les fesses pour qu'il s'en sorte c'était lui. Un jour il lui avait mit une gifle. Il était trop bourré mais il avait comprit qu'enfin quelqu'un voulait qu'il arrete. C'était tout ce dont il avait besoin. Il ne savait pas s'il aurait un jour le droit d'avoir une famille comme il le voulait. peut être que le ciel le punirait de son passé chaotique ? Même s'il s'était amendé ? Dans son esprit la peur de l'abandon revenait en maitre souvent. Alors il essaya de demander à Lorelai ce qu'elle pensait.

    _Tu m'aime dis ? Tu m'aime vraiment ? J'ai peur d'être seul ! Ca m'a poussé à faire pas mal de conneries d'être sans personne. Drogue, alcool... Je veux plus qu'on me laisse. Mais peut être que toi ce n'est pas ce que tu souhaite ?

    Ces yeux sombres se poserent sur elle. Il aurait aimé savoir ce qu'elle pensait, ce qu'elle voulait. Il était pret à faire ce qu'elle voulait pour la rendre heureuse. Rien ne lui faisait peur depuis longtemps. Quand on a frolé le coma ethylique ou l'overdose plusieurs fois, le reste semble vraiment futile à côté. Alors il n'aurait peur de rien faire ou rien déviler de lui. Elle aurait put lui demander ce qu'elle voulait. La franchise et la sincerité ne lui faisait plus peur. Les sentiments et le romantisme lui paraissait presque un luxe plutot qu'une contrainte.


( M'ennerve de devoir réécrire u_u )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Y'a des jours comme ça ! [ hot and dry PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GEM' - AGATE - ELEA ? Y a des jours comme ça où t'as envie de jouer le super-héros ?
» Y'a des jours comme ça... {Noboru}
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» haiti dans les annees 50
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Magie :: HORS RPG :: 
    « Archives
 :: 2006 -> Mai 2013
-
Sauter vers: