AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Lun 28 Avr - 20:00

Ma haine est partie sans toi
Tous mes pêchés évanouis parfois
Ils reviendront me hanter je crois
Mais je pourrais les effacer tu vois


Sinead voulait réfléchir. La journée venait de se lever et les rayons du solei, ainsi que les pleurs de sa fille, l'avaient tiré d'un sommeil agité. Il avait une drole d'impression dans le coeur. Alors il voulait se ressourcer. dans ces cas là c'était simple. Il passait simplement dans le cimetiere pour se receuillir devant la tombe de Morgan. Peu lui importait de trouver des réponses mais au moins il espérait que ça le calmerait et que la sérénité des lieux lui fasse voir plus clair. Il arriva là bas et se posa sur la pelouse, dos à une tombe, regardant les inscriptions sur la tombe de son aimé. Stuart Morgan Whilelmy Sauventreen. Dire qu'ils avaient tant rit de ce nom. Stuart ne servait que pour les papiers officiels mais jamais on n'appellait l'ex auror comme ça. Et Wilhelmy... cette matinée, entre les draps, contre son corps chaud, à sentir l'index de Morgan tracer des lignes et des rhunes sur son torse... ils avaient rit de ce prénom comme deux enfants en train de préparer une blague. C'était étrange de se souvenir comme ça avec autant de précision que si c'était hier. On lui avait dit qu'il oublierait et que bientot, tout serait flou. Mais c'était encore présent dans sa tête, inscrit dans sa chair. Son sourire de gamin, le reflet roux du soleil dans ses cheveux chatains, la douceur sensuelle de sa peau pâle et rose, sa chaleur et son odeur, ses yeux d'océan. Tout revenait comme une vague aux moments où il ne s'y attendait pas et le surprenaient à chaque fois comme la premiere fois. Il est mort et ne reviendra plus !

J'ai passé mon tour c'était écrit
Sous cet abat jour je compte les nuits
Passées à attendre toute ma vie
Elle est à se pendre si on réfléchit


Quelques larmes isolées commencaient à faire leur chemin sur les joues du guérisseur. Ses yeux étaient bleus marines et si sombre qu'on ne voyait presque plus la différence entre la pupille et l'iris. Aucune trace du violet pur et électrique. Juste le néant qui renvoyait sur son coeur, la beauté de ce puit ouvert sur son âme. Il ne savait pas combien de temps il allait rester là, il devait juste penser et ca n'était pas aussi simple. Il avait depuis longtemps enlevé les affaires de Morgan qui trainent chez lui, dans un carton, et les avaient mis dans un placard. Il ne pouvait pas encore se résoudre à tout jeter comme ça. c'était une partie trop grosse de son âme et ca ne faisait même pas un an. Trop mal ! Il le ferait quand il pourrait s'y résoudre enfin. Il n'entendait plus rien autour de lui, accaparé par ses pensées. Tout aurait put arriver et le monde aurait put s'écrouler sans qu'il n'y prete attention. Il ne lui restait plus à ce moment là que la douleur de la solitude et une rage sourde contre son amant de l'avoir abandonné. S'il avait sut la vérité il n'aurait pas eut de telles pensées mais il ne savait rien de ce complot là.

J'ai parcouru le monde c'est vrai
Tout comme une ronde a tourné
Je n'ai pus t'oublier c'est un fait
Je sais désormais que ca me plait
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Jeu 1 Mai - 12:09

Rare était les jours ou Haine sortait de Poudlard. Surtout dans l'année. Enfin, dans "Poudlard", il comprenait aussi le chemin de traverse et tout ce qui s'en suis. Il était rentré chez lui rapidement, aprés avoir reçus un Hiboux de sa mère. Son père a eu un accident en sortant du travail. Il s'était fait attaqué par une bande de voyou dans le quartier. Haine avait soupirait en entendant cela, et puis, il avait frappé son poing contre les parois de pierre de la volière, à s'en faire saigné les jointures. Le remord le repris... Il sufsit qu'il parte quelque temps et puis... Tss. Les petits nouveau de la ville qui voulait faire reigner leurs lois.... Jamais il ne le supporerait. Il avait donc pris quelque affaire, et, sautant sur son balais, avait décidé de rejoindre la maison familliale, dans un quartier populaire de londre. Son père allé bien, heureusement. Il était juste sous le choc. Sa mère aussi d'ailleur. Inhadmissible. Il fallait qu'il règle sa. Il avait donc revetu son masque de haine. Jean noir, chemise noir, chaussure noir. Ses cheveux chatain devant les yeux, laissant juse entre appercevoir sesdeux prunelle verte emeraude.

"Carnaval".

Il disait "carnaval", car "carnage" auraitétait trop dure. Toute sa haine canalisé depuis quelque mois... Toute ses frustration, tout ses sentiment les plus brut prires posetion de lui d'un seul coup. Ses lèvres s'ettirant das un sourire presque demoniaque... Son visage noire de Haine.

Il les avaient presque tué. Ils étaient bon pour l'hopital. 1 semaine au mieux. Il avait pris le soin de le faire dérière le fish and chips le plus populaire de Londres, sous le regard de quelque mec de certain gang, qui c'était empressé de le réppéter à qui voulait l'entendre."Ce n'est pas parce que la haine n'est plus là, qu'elle c'est estompé pour de bon." Il avait soupirait, essuyer son poing de nouveau.

C'était vraiment ennuiyeux. Tout était ennuiyeux. Devoir revenir ici. Devoir redevenir... Il soupiras. Qui état il pour se plaindre ? Juste un sorcier moyen dans une vie médiocre. Il soupirat, et enfonca ses mains dans ses poches. Quelque fois, il aurait aimé être quelqu'un d'autre.

Levant le nez, il serendis compe que ses pas l'avait menner jusq'au cimetière.Il soupirat. Un autre inconveniant de son habitat. La ptite maison se trouvé juste aprés le cimetière. Il marchas letement à coté ds tombe, l'air blasé. Soupirant. Il n'aimé vraiment pas cette endroit. Il avait toujours l'impression d'être constament surveillé.

Le cimetière était vide à cette heure si. Il fesait bon, mais l'atmosphère n'était toujours pas agreable. Ses pats lourd s'écrasant sur le sol en gravié, il continua à marché.

Puis soudain, il le vit. Accroupis prés d'une tombe, le regard dans le vide. Il le regardaun moment. Ses attitudes, ses gestes. C'était comme si, il y'a avait quelque chose de different ? De la tristesse ? De la colère ? non... De la nostalgie ? S'approchant lentement de l'adulte, il se plaças juste dérrière lui, et lue sr la tombe. "Stuart Morgan Whilelmy Sauventreen". Que nom original ! Le brun devait vraiment tenir à lui pour avoir l'air si atteint.

-Etait il important pour toi ? ... Sinead.

Ce fut les seul mot qu'il reussis à prononcé. Ses yeux resté automatiquement fixé à cette tombe... A ces mots gravé. Il serra le poing.
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Jeu 1 Mai - 12:43

How I wish I could surrender my soul
Shed the clothes that become my skin
See the liar that burns within my needing
How I wish I'd chosen darkness from cold
How I wish I had screamed out loud
Instead I've found no meaning


__Etait il important pour toi ? ... Sinead

Sinead s'était accroupit et suivait de son index pâle les inscriptions dans la pierre. Il avait l'air neurasténique, mélancholique. Son visage blême ne rendait aucune expression traduisible par des mots. Juste du neutre, du désespérément neutre. Ses yeux trop sombres ne reflétaient plus aucune lumière comme s'ils étaient morts. Ses levres bougeaient a peine pour fredonner une chanson en sourdine. Silencieux, fuyant, névrosé. Il était différent lorsqu'il était seul que lorsqu'il y avait quelqu'un à côté de lui. La solitude lui pesait ! Il n'entendait même pas les pas qui se fesaient entendre derrière lui, pourtant a peine discret pour un esprit aux reflexes affutés comme le sien. Il entendit juste les paroles et il sursauta, se rendant compte enfin qu'il n'était pas seul. Il se retourna vers la personne et eut un haut le coeur. Helmet ? Il se releva lentement, un mélange de surprise et d'air coupable sur son visage. Il avait l'impression d'être pris en faute dans une attitude qu'il n'aurait pas dut. depuis la mort de Morgan, il avait tout fait pour qu'on ne voye pas sa tristesse, comme après la mort de sa mère, de sa soeur puis de son père adoptif. Il avait voulu montrer une force et un courage qu'il n'avait pas apres chaque malheur !

How I wish I could walk through the doors of my mind
Hold memory close at hand
Help me understand the years
How I wish I could choose between Heaven and Hell
How I wish I would save my soul
I'm so cold from fear


Il se tenait à présent debout face à Haine, à le regarder de ses grand yeux sombres. Ils avaient retrouvé une minuscule étincelle de violet, de part la joie de le voir. Il se demandait ce qu'il faisait là. Peut être habitait il dans le coin tout simplement. Il n'était pas à Poudlard, étrange ! Sinead s'avanca vers lui doucement jusqu'à n'être qu'a deux pas de lui. Sinead n'avait pas fait d'efforts vestimentaires. Jean large et sombre, chemise blanche. En fait il n'en faisait jamais mais comme d'habitude il essayait un minimum d'avoir l'air enjoué, son charme dangereux faisait le reste. Là, avec son air pataux et déprimé, il faisait pitié à voir simplement. Et il détestait cette impression par dessus tout. Alors il tenta de faire un sourire mais il paraissait crispé et pas naturel. C'était pitoyable. Il réfléchit aux paroles de Haine.

__Si je... Oui ! Comme tu aime le vent qui caresse ton visage, l'eau qui t'empeche de mourir, le soleil qui t'éclaire. Oui je l'aime... mais il est mort ! On peut pas compter sur un mort et j'ai tourné la page depuis longtemps. meme si ça fait mal...

Il ne pouvait rien dire d'autre car il se sentait stupide d'avouer ça comme ça, brutalement. Il l'avait dit sur un ton de colère sourde. Pas contre Haine évidemment. Lui n'y était pour rien. Il en voulait terriblement à Morgan de l'avoir laissé. C'était idiot mais il ne pouvait pas faire autrement. Il détourna le visage tandis que les larmes montaient à ses yeux. Il voulait que quelqu'un soit là pour lui mais quand il était là pour les autres, ceux ci voulaient se battre pour le posséder. Il ne voulait pas etre un pierrot pour qui on se chamaille. Il ne voulait pas être beau, il l'avait jamais voulut et le regrettait. Etrange non ?

I guess it's time I run far, far away, find comfort in pain
All pleasure's the same: it just keeps me from trouble
Hides my true shape, like Dorian Gray
I've heard what they say, but I'm not here for trouble
It's more than just words: it's just tears and rain


[ Raahhh James Blunt *w* ]
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Jeu 1 Mai - 20:15

You get under my skin but i don't find it irritating...


Comme une lame qui s'enfonce dans la chaire. Vive et froide. Les paroles de Sinead l'avait touché au plus haut point. Il resté là, à le fixé, tendis que ces paroles ce répétait dans sa tête. Il restait calme, mais avait du mal à respirer... Comme un étaut qui se resserait doucement sur sa gorge ? Quel était ce sentiment qu'il ne pouvait définire ? Ce n'était pas seulement les paroles qu'ils avait prononcé, mais surtoutla façon, le ton. Haine le regarda le visage figé. Ses yeux se baissèrent sur la tombe. Cette personne... Cet homme... Etait tout pour Sinead. Il détourna les yeux et se mordis la lèvre. Et que lui arrivait il ? Pouvait on reèllement devenir jaloux d'un mort ? Il serra un pe plus son poing dans sa poche, ses ongles s'enfonçant dans la paume sa mains... Il sentait presque les gouttes de sang tombé tout doucement.

L'adulte détourna le regard, et soudain, il compris. En réalité... Peut être que... Sinead était juste, quelqu'un de triste ? Quelqu'un... D'incroyablement triste. Il avait déjà eu se sentiment quelque fois... Il ressemblait vraiment... à un petit garçon qui aurait grandis trop vite.

Pourquoi ? En cet instant, le dos de Sinead lui parraissait si petit. Incroyablement minuscule. Si petit... Si fragile... Il l'avait toujours vue comme un grand homme fort, responsable, capable de tout... Comme un héro qu'on attend pas. Sinead n'était qu'un homme. Et il le voyait bien à présent... Toute cette peine, toute cette tristesse s'accumulant sur le dos du brun. Il fesait tout son possible pour caché ses faiblesse, un peu comme lui ? Helmet fronça légérement le sourcil. Non, peut être même pire que lui.

Il regarda Sinead. Son visage tourné pour ne pas le regardé en face... Ses yeux brillant de larme. Il le trouva beau. Il était si naturelle ainsie... Il avait l'impression de découvrire un nouveau Sinead. Mais en même temps... Il voyait bien, que toute cette peine, devait être si lourde, pour une seul personne... Aussi forte soit elle.

Il fronca les sourcils, baissant la tête. Il regarda ses chaussures... Il n'était pas doué pour les longs discours. Et il était plus doué pour faire de la peine au autres, que pour les consoler. Mais il était sur d'une chose... Il était assez fort.

-S'il te plait... Ta peine... Ta douleur... Et t'es doutes... Donne les moi!

Levant la tête, les yeux légérement mouillé de larmes, il sortis ses mains de ses poches, et attrapas celle de l'adulte. Se rapprochant de lui, il porta les deux mains du brun à sa bouche, y déposant un léger baisé. Il en avait concience, il était jeune, immature sur certain bords, impulsif et dangeureux... Mais il savait quand agire. Si il ne pouvait pas rendre Sinead heureux par lui même, alors il prendrait tout. Tout ces sentiment négatif qui alourdissait le coeur du brun, il les prendrait. Il ferait tout pour le rendre heureux, se tuait même, si il le fallait...

-Donne les moi !

Ton amertume, ta jalousie, ta folie... Ta fureur, ta joix, t'es envies...
Les larmes brulait ses yeux, et coulait lentement le long des mains de Sinead. Il voulait tout.


-Partage les avec moi... S'il te plait, je les désires tellement... Je ne peu pas... Je ne veux pas te laissé supportait sa tout seul! Peut être... Que je suis trop jeune. Peut être aussi que je suis trop impulsif et que je parle de choses que surement je ne comprend pas. Mais il y'a une choses dont je suis certain. Il y'a certaine choses qui sont impossible à gardé pour une seule personne... Aussi forte soit elle... Alors donne les moi...

Il avait dit sa d'un trait. Il était rare qu'il parle autant, mais il le fallait. Il regarda le brun d'un air déterminé. Jamais, au grand jamais il ne le laisserait seul. Jamais il ne l'abandonnerais. Sinead était...

-Si tu as besoin de plus de bonheur, alors je te donne le miens. Si tu as besoin de plus joix, alors je te donne la mienne... Si tu as besoin... de plus... Je te donnerais tout! Sinead. Tant que je t'ai toi, alors je n'ai pas besoin de tout ça. Te savoir heureux, me suffit largement. Alors, ne te cache plus, d'accord ? Si tu veux pleuré alors viens! et pleure! si tu veux crier alors viens et cris! Si tu veux frappé alors viens et frape moi. Je suis là pour toi. Je sais que je ne suis qu'un gamin, et que je ne remplacerait surement jamais cette homme. Mais c'est ennuyeux de toujours ce cacher non ?

Ses lèvres s'éttirèrent en un léger sourire. Il en fesait peut être un peut trop. Et si le brun finissait par le détesté ? Et s'il comprenait mal ses intentions ? Il baissa les yeux et se mordis la lèvres. Decidement, il parlait trop. Mais comment dire ? Il était comme un astre gravitant autours de Sinead. Son problème, c'est qu'il voulait être plus qu'un simple astre. Il soupirat. Vraiment, dans un telle état, il se sentait capable de tout faire... Mais n'en fesait il pas un peu trop ? Aprés ce n'était qu'un élève... Et Sinead était un adulte, avec des responsabilité et tout le tralala... Pourquoi ce confirait il à un gamin ? Il se mordis un peu plus la lèvre.


You get under my skin but i don't find it irritating
you always lurk to win but you need a protecting
i think i'm another world with you
i'm on another planet with you
another boy...another planet
another boy...another planet.


[Lurky est bon aussi *w* j'adore la première phrase surtout 8D Mais James <3]
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Ven 2 Mai - 11:59

Trying to be misunderstood
But it doesn't do me any good
love the way they smiled at me
held their face for eternity
Now let them all fly off


Morgan était un ange. Sa bonté n'était jamais simulée et il ne faisait de mal à personne. Il pardonnait les crimes et les faiblesses, était toujours là pour soigner les maux, par ses mots. Il ne souriait pas beaucoup, parlait encore moins, mais ses yeux d'un bleu de glace faisaient le reste. Rien que par son regard translucide il réchauffait le cœur et vous faisait sentir que vous n'étiez pas seul avec votre peine, qu'il la comprenait et la prenait pour lui. Il déchargeait les gens de leurs soucis aussi facilement qu'on porte le sac a dos d'un camarade qui manque de souffle. Rien n'était comparable à cela, à cette douceur qui irradiait de sa peau, à cette peau fine et soyeuse qui vous permettait d'y reposer votre chagrin. Il était comme ça, un envoyé des cieux pour pardonner et donner sa rédemption. Rédemption, un mot qui venait automatiquement à l'esprit de Sinead quand il pensait à son ancien amant.

When it comes down
it all comes down
And you will not be found
When it's over it's all over
Even if I make a sound


Mais ça c'était finit. Ca avait été beau, lui avait donné foi de nouveau en la vie, puis s'était écroulé soudainement. Il fallait tirer un trait pour éviter de rester prisonnier de son passé. Le monde appartient aux vivants pas aux morts et regretter le passé empêche de vivre pleinement. Sinead était encore terriblement jeune et il aurait encore de multiples occasions de tomber amoureux. Il était beau, intelligent, de bonne compagnie. Il n'y avait aucune raison pour qu'il s'enferme dans un couvent inventé. C'était le bon équilibre à garder : ne pas oublier son passé, vivre son présent et se concentrer sur son avenir. Il fallait jeter au feu le reste, faire un autodafé. Les vivants attendent ta présence, ne les fait pas attendre. La conscience de Sinead l'avait réveillé, personnifié en Haine qui se tourmentait sous ses yeux pour lui. Il le voyait enfin, lui et son affection de petit garçon et savait qu'il ne pouvait pas continuer son cloitrage.

Trying to be misunderstood
Just a product of my childhood
Still I find myself outside
You can't say I haven't tried
Perhaps I tried too hard


Le guérisseur referma ses bras tatoués autour de Haine. Un genre qu'il s'était donné pour faire croire qu'il allait bien. Il emprisonna le petit cœur glacé du jeune Serpentard contre le sien, enfouissant son visage dans ses cheveux châtains pour y respirer fortement leur odeur. Il ne voulait pas qu'il souffre pour lui. Ca allait aller mieux maintenant. Il lui fallait encore beaucoup de courage et d'affection car le chemin de croix serait extrêmement compliqué à parcourir. Dernière ligne droite avant l'arrivée, avant de pouvoir sortir de cet enfer. Il est pavé de bonnes intentions mais c'est le chemin du paradis le plus dur mais qui nous offre le plus d'espérances. Sinead prit le visage de Haine entre ses mains et lui sourit de ce sourire fin, pur et presque mélancolique qui était sa marque de fabrique. Ses yeux avaient retrouvé un éclat supplémentaire quand enfin il se décida à lui répondre.

No excuses, I won't apologize
Or justify your lies
Come find me, tell them to me
Look me in the eyes


__Tu sais... je ne veux pas partager cette douleur. Ca n'a rien à voir avec toi mais je ne veux pas l'imposer. J'ai juste besoin que tu sois là avec moi. Le chemin est long et il est si doux d'avoir quelqu'un qui vous soutient pour le parcourir. Je ne veux pas que tu partage ma peine, juste que tu la comprennes et que tu sois là pour moi. Tu sais ce que je voudrais faire ? Balancer toutes ses affaires ! Elles sont encore chez moi et pourrissent ma vie. J'aimerais faire un autodafé, tout bruler dans un grand bûcher. Mais je ne peux pas le faire seul c'est trop dur ! J'ai besoin que quelqu'un soit là ! Et j'espère juste que tu répondras à l'appel ! Parce que c'est ce qui me manque le plus... quelqu'un qui fasse l'effort de comprendre comme tu l'as fait. Tout le monde compte sur moi mais aucun n'a vraiment prit la peine de chercher à se demander la même chose pour moi ! Sauf toi...

Can't forgive, sorry to say
You don't know you're guilty anyway
Isn't it funny how we don't speak
The language of love?


Il déposa un baiser sur le front pâle de Haine. Le fait qu'il soit là lui faisait du bien et réchauffait son cœur même si ce n'était qu'accidentel. Il l’entoura de nouveau de ses bras. Sinead était plus grand et sa silhouette plus athlétique que celle de Haine qui faisait petit maigrichon à côté de lui. On sentait de la faiblesse par moments et aussi de la fragilité chez Sinead mais en règle générale, il faisait plus penser à un protecteur qu’à un protégé. Il prenait le Serpentard dans ses bras comme on l’aurait fait avec un enfant quia fait un cauchemar, cherchant à l’apaiser et à calmer ses pleurs. Il le berçait dans ses bras et l’embrassait sur les joues, promenant ses mains dans ses cheveux et sur ses épaules. Ses grands yeux violets se perdaient dans ceux, sombres et noirs de Haine. Son mince et pâle sourire se voulait assuré et franc même si la situation était assez inhabituelle. Il ne voulait pas l’inquiéter.

I'll be misunderstood
By the beautiful and good in this city
None of it was planned
Take me by the hand
Just don't try ...and understand
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Sam 3 Mai - 21:25

ever fallen in love with someone


Haine resta quelque seconde figé, légérement crispé... Et puis, son corps se détendit automatiquement. Dans les bras des Sinead il se sentait à l'abris. C'était comme si toute les cellules de sont corps le savait. Des qu'il approchait le jeun homme, il se sentat automatiquement heureux. Mais ses sentiment pouvait changé aussi vite que le temps en Irlande. La peur, l'angoisse, la joix, l'exitation... Comment une seule personne pouvait elle lui faire produire autant de sentiment ? Il laissa ses question decoté un instant, profitant juste du fait d'être dans les bras... De l'être aimé ?

C'était un fait, il ne pouvait pas ce le caché. Haine aimé Sinead. Pas son amour du début... Cette addiction térible... Quoi que celle ci n'était pas touteà fait calmé... Mais il en était sur, maintenant. Le corps ne ment pas, le coeur non plus. Il aimé le brun de tout son être. Il l'aimé tant qu'il le senté, il pourrait même dnné sa vie pour lui. Dans les bras du brun, il emprisona un pans de sa chemise blanche dans sa mains, s'acrochant à lhomme, comme un petit garçon à son père. Et c'était sa, et il s'en voulait.

Sinead était un adulte. Qui plus ai un père. Un homme important, à responsabilité. Il n'avait pas le droit detombé amoureux d'un tel homme. Il devait déjà loué le ciel que Sinead l'aprecie. Pourquoi en demandé plus ? En parallèle, c'était dur. Sentire les baisé innocent de l'homme contre sa peau fraiche. Sentire ses mains sur son corps... Il en aurait pleuré. Mais non, il ne fallait rien avancer, resté à sa place. Sinead lui était auss inaxecible que l'était la lune. Il soupirat, respirant l'odeur famillière du brun.

Les paroles de Sinead lui était venue droit au coeur. Celui ci ratant même quelque battement. Il fit un sourire. Un sourire sincère, et ses lèvres se mirent à bougé toutes seule.


-Je serais toujours la pour Sinead. Sinead... Est la personne la plus importante pour moi.

Il soupirat, toujours souriant. Et puis, se rendant compte de se qu'il venait de dire, il s'éloignas d'un coup du brun, les joues en feu.

-Je veux dire... Je tiens beaucoup à toi, et je... Enfin... Tu es toujours si gentil avec moi... C'est normale que...

Il se mordis la langue pour s'évité de dire encore quelque phrase plus que compromettante. Il ne fallait pas s'affollé. Aprés tout, peut être que le brun n'avait pas compris comme lui. Il détournas son regard de celui du brun, et regarda la tombe d'un air solanel. S'en approchant lentement, il caressa les écrit en soupirant.

-Reposé en paix monsieur Morgan. Je prendrait bien soin de Sinead.

Il inspirat, et se retourna vers Sinead. Se levant, il se dirigeas vers celui ci, et le pris part la main. Le forcant légérement à se levé, il se misen marche.

-Ma maison ce trouve juste dérière le cimetière. Tu la voie ? C'est l'espèce de cabane en bois bancale la bas ! Il fit un sourire, en désignant du doigts une petite maison en bois, qui semblait ne tenir que par les quelque pierre posé autours. Maman va être contente, je lui ai parlé de toi, elle serat contente.

Il commenca à avancé. Il n'avait jamais emmené personne dans sa maison. En vérité il avait un peu honte. Mais bon, sa mère fesait les meilleurs chocolat chaud de l'angleterre, alors ce n'était pas bien grave. Toujours en marchant, il realisa quelque chose, et l'achat directement la main du brun. Se retournant vers lui, baissant la tête, il passa sa main dans ses cheveux.

-Ha, mais si tu ne veux pas venir, c'est pas grave. Tu es peut être occupé. Désolé, je me suis encore un peu trop emballé...

Comme à son habitude, il regarda ses chaussure, et se mordit la lèvre. Pourquoi en face du garçon, il perdait à chaqe fois toute faculté de réfléchire ? Il soupirat. Vraiment, le brun aurait t'il le pouvoir de changer les gens ?


ever fallen in love with someone
ever fallen in love
in love with someone
ever fallen in love
with someone you shouldn't fall in love
with ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Dim 4 Mai - 10:19

She held the world upon a string
But she didn't even hold me
She spun the stars on her fingernails
But it never made her happy
'Cause she could never have me


Sinead regarda Haine en haussant un sourcil surpris. Certes l'attitude changeante du Serpentard avait de quoi surprendre par moments. Il faisait l'effet d'une petite souris qui gigotte partout pour ne pas se faire attrapper. Son expression était assurée, puis l'instant d'apres il devenait rouge de confusion et se mettait presque à balbutier. Sinead n'était pas toujours doué avec les sentiments mais là ça crevait les yeux. Enfin au sens figuré bien sur... Il posa la main sur la tête de Haine pour le faire tenir en place et qu'il arrete de bouger partout. Et dire que certains disaient de Sinead qu'il avait l'air hyperactif. Là il se faisait battre à plates coutures sur ce terrain. Il faisait vieux à déambulatzeur à côté de l'energie du vert et argent. Alors il fallait bien l'arreter non ? Il se pencha un peu pour le regarder dans ses yeux bruns. Il eut un sourire en forme de grimace avant de le lacher. Il sortit un paquet de cigarette et en tira une qu'il mit entre ses levres. Il l'alluma en faisant apparaitre une flamme au bout de son index et remit le paquet dans sa poche.

She said she won the world at a carnival
But she didn't ever win me
Because she couldn't ever catch me
I know why because when I look in her eyes
Well I just see the sky


__Non j'ai rien de prévu. J'ai laissé Octavie Heiden chez mon père et j'avais prévu de glandouiller toute la journée. Rien de bien passionnant !

Il avait alors enfin parlé de sa voix grave et chaude, coulante comme le miel. Son timbre était toujours comme ça, jamais aigue. Il parlait sur un ton neutre et apaisé a ce moment là. Il tira sur la cigarette et lacha ensuite une volute de fumée grisatre vers le ciel. Il regardait encore Haine avec sa mimique boudeuse qui rendait ses levres presque pulpeuses. Il imait bien avoir cet air de petit garçon boudeur. En même temps on l'avait forcé à grandir trop vite et ces restes d'enfance revenaient à des moments où on ne les attendait plus. Il se demandait comment pouvaient être les parents de Haine. Ca l'amusait toujours de rencontrer des gens nouveaux, des proches des gens qu'il connaissait déjà !


I don't love you I'm just passing the time
You would love me if I knew how to lie
But who could love me I am out of my mind
Throwing a line out to sea
To see if I can catch a dream


Le plus drole avait été la famille de Morgan. Sa grand mère, ancienne journaliste militante, était a mourir de rire. Les cousins aussi c'était marrant. Entre le diplomate lyrique, le rockeur bouddhiste, le Casanova cynique, l'aveugle pianiste casse cou, les jumeaux que tout oppose mentalement qui se tiraient dans les pattes, c'était un spectacle permanant ! Sinead aimait beaucoup aller chez eux, encore maintenant que Morgan n'était plus. Pour lui c'était plus sa famille que celle qu'il avait maintenant et il était sur qu'ils pensaient à lui comme un membre de la famille. Un jour il y emmenerait Haine. Il était sur que Snow et lui se marreraient bien. Ils étaient presque sur la même longueur d'onde ! Lui, Sinead, avait plus de mère, plus de demi soeur, plus de père adoptif, un demi frère ainé qui lui parlait plus, un demi frere cadet qui faisait conneries sur conneries pour attirer l'attention et un pere biologique qui bossait tellement qu'on le voyait plus. En gros c'était pas la joie ! Il regarda Haine de nouveau et haussa un sourcil.

__Alors mouflet on y va ?

The sun was always in her eyes
She couldn't even see me
That girl had so much love
She want to kiss you all the time
I swear I didn't ruined her
Just made her more interesting


[ Les chansons de Panic at the Disco... Maraw *w* ]
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Lun 5 Mai - 17:51

Levant les yeux au ciel avec jouas, il prit la main du jeune homme, et, en courrant presque, traversa les quelques tombes qui les séparait de la sortie du cimetière. Sans s'arrêté, il traversa le petit sentier, et poussa du pied le portail bancale du jardin. Celui ci était assez bien entretenu. Des fleurs un peu partout... Trop même.Un jolie gazon vert. Ils arrivèrent sur le pats de la porte, et Haine lacha automatiquement la main de Sinead. Il frappa quelque coup à la porte, en hurlant "c'est moi ! je suis rentré ! j'ai un invité!". On entendit quelque bruit, des meubles qui se déplace, des paroles... Et puis, la porte s'ouvrit dans un léger grincement. Puis un flash. Une lumière aveuglante les accueillis. Haine fronca les sourcils et se frotta les yeux.

-Papa ! Attend au moins qu'ont soit rentré...

Il attrapa le pant de la chemise de l'adulte, et le tira à l'interieur. Ce n'était vraiment pas grand. A peine entré, qu'ont état déjà dans le sallon. Celui ci était réelement incroyable. Il y'avait un désordre incroyable! Partout trainé des photos, des pellicules... Et même au plafond, il y'avait un fil à linge ou des photos était tranquillement en train de dévelloppé. Au mur, il y'avait des tonne de photo. Tellement qu'on ne voyait presque pas le papier peint! En bas des photo il y'avait des petites annotation "Helmet, premier anniversaire", "Kenny, Helmet et Emeraude", "Papa et Helmet dans le jardin". Et sa continué ainsie jusque dans la kitchnette ! Haine avanca doucement, et enleva sans complexe sn t-shirt, qu'il déposa sur le canapé, ou somnolé un chat roux, légérement grassouillet. Il s'approcha du chat en souriant.

-Sooocraaate... Socrate ? Vient voir Hel'...

Il prit le chat dans ses bras en souriant. Son torse pâle contrasté fortement avec le roux du poil du chat. Un nouveau flash. Puis un éclat de rire. Un vieille homme se trouvait prés du canapé. Il n'était pas très grand, les cheveux d'un roux carotte prononcé avec quelque touche de blanc etde gris, les yeux d'un vert emeraude surprenant. Ses épaules était sérré, comme quelqu'un qui à subit beaucoup d'épreuve dans sa vie. Sur son nez en trompette, des petites lunettes ronde tombé lentement. Il était habillé d'un bermuda marron assez usé, et d'un t-shirt noir sobre. Il brandit son appareille photo d'un air triomphant.

-Celle là, je l'appellerais Omelet et Socrate, pêche melba... Quel jolie contraste !

Il fit le tours du canapé, tout en continuant de prendre des photo de Haine et du chat. Puis, d'un coup, il se retourna vers Sinead, en souriant. Il commenca à le prendre en photo sous toutes les coutures, de la tête au pied. Fesant le tours de son corps, soulevant sa chemise, s'approchant de son visage...

-Papa! Tu peu pas faire sa à Sinead! Tu le connait même pas...

-Mais mon Omelette... Il es trés photogenique !

-Pa... Ce n'est pas le problème voyont. C'est un invité et...

-Les amis de mon Omelette son mes enfants. Sa fait tellement longtemps que tu ne nous à as ramené de nouveau model... Qui était le dernier déjà ? Sharon ! Sharon, c'était qui le dernier qu'Omelette à ramené à la maison ? Sharon non di diou !

Un grognement se fit entendre de dérière la cuisine. Une petite touffe de cheveux orange apparut, puis toute une tête. "Sharon" se dégnas enfin à se montré. La tête toute ronde, les joues rouge, un tablier à fraise autours de la taille, elle sortis un gros gâteau du fours, les yeux brillant, un peu réveur. Elle posa délicatement le gateau sur le contoire, à coté d'un récipiant remplis de crème anglaise. Essuiyant un peu de farine de ses joues rose, elle se tournat versson mari ses yeux marron, brillant comme jamais. Elle prononca, d'une voix douce comme du miel...

-Le dernier n'était ce pas Emeraude ? Ce garçon était si mignon... Je me rappel tu le confondait toujours avec une fille... C'est vrai qu'il est très androgyne mais tout de même. Halala.. ses cheveux blond refleté merveilleusement bien la lumière... On aurait dit un ange! Je me rappel de sa première visite comme si c'était hier... Il pleuvait et...

-Maman ! On la connait par coeur cette histoire... Et puis, quand tu cmmence, tu ne t'arrête plus. Haine s'approcha de Sinead en souriant. Il lui présenta son chat, pour que celui ci le touche "dit bonjour à Sinead Socrate...". Il tendit la patte du chat, dans la mains du jeune homme.

Sa mère elle, posa le gateau sur un plateau, puis, sur un autre, elle déposa des verres, etdu jus d'orange. Elle s'empressa d'ammener le tout sur la petite table base en souriant. Puis, elle pris des petites assiettes, et des petites cuillères, qu'elle déposa aussi sur la table basse.

-Tout est prés mon Omelette. Dit à ton amis de venir ! Elle regarda Sinead en souriant. Fait comme chez toi mon garçon. Un fois que tu passe cette porte, tu est considéré comme un membre de la famille. Tu peu m'appelr maman si tu veux ! Kenny et Emeraude m'appel maman... Vousetes si mignon tous... Sa me rappel ma jeunesse quand...

-Maman ! Bon, on passe à table? Il donna le cat à Sinead, en courant s'affalé sur le fauteuil.

Haine était très différent chez lui que en dehors. Il était plus exubérant, plus vif, plus... heureux ? Il trempa son doigt dans la crème anglaise, son père prenant des photos joyeusement. Celui ci regarda Sinead du coins de l'oeil, un sourire au lèvre. Il dit d'un ton solenel:

-Notre petit Helmet nous a beaucoup parlé de vous dans ses hiboux. Vus savez, avant il ne parlé pas beaucoup. Nous, on est des... heu... Moldu, on y connait rien au sorcier, tout sa. Et Helmet ne nous parlé pas beaucoup de l'école. Il rentré de l'école, il allait directement travaillé, ou il passé sa journée avec Kenny et Emeraude. Mais depuis que Emeraude à commencé à sortire avec Kenny, il se referma encore plus sur lui même.

Il soupirat, le regard dans le vague. Il avait toujours eu peur que son fils soit triste. Il le voyait bien. Cette flamme étrange au fond des yeux de celui que les voyous du quartier appelé "Haine". Mais il avait confience en lui. Plus que tout, il croyait, il soutenait, que Helmet Vicious était quelqu'un de bien. Il sourit, en se tournant vers Sinead.

-Mais depuis un moment, il nous parle plus. Il parle de son école, de vous... Il dit que vous êtes son protecteur... Alors s'il vous plait, prennez bien soin de notre petite Omelette. Il a l'air fort comme sa, mais à l'interieur, ce n'est qu'un amas de sentiment brut entassé.

Il donna un petit coup de coude au brun, puis, le pris en photo et partis sur le canapé, trepé ses doigtsdans la crème anglaise, sous le regard désespéré de Sharon. Servant le jus dans les différent verres, celle ci levas les yeux et sourie à Sinead.

-Alors mon petit, parlé nous de vous... On aimerais en connaitre un peu plus sur celui que notre Omelette admire tant...

-Mais... Arrêtez de m'appeler Omelette! >.<

(fin de la mise e forme plus tard =) )
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Lun 5 Mai - 20:08

[ M'en fiche je réponds ^.^ ]


Father wears his Sunday best
Mother's tired she needs a rest
The kids are playing up downstairs
Sister's sighing in her sleep
Brother's got a date to keep
He can't hang around


Sinead suivit le serpentard jusque chez lui. Ils furent acceuillit par un flash d'appareil photo qui aveugla un peu le guérisseur. Il cligna plusieurs fois des yeux et regarda avec un air etonné l'homme derriere l'appareil. Il avait l'air gentil, amical, un peu exubérant. Sinead eut un rire cristallin en le voyant tourner autour de lui dans un crépitement de photographies. Sinead savait qu'il était photogénique et il aimait bien se preter au jeu du top model quand ca faisait plaisir aux gens, comme avec son frère, Xavior. Alors il se plia de bonne grace au jeu du père de Haine. Celui ci avait un air plus heureux sur son visage qui le rendait etonnement craquant. Sinead détourna un peu le regard pour arreter ses pensées en train de divaguer. Il fallait qu'il arrete ! Il reprit contenance en regardant le chat roux et grassouillet dnas les bras de Haine. Il était trop mimi ! Sinead avait un chaton pingouin... c'est à dire blanc et noir. Il adorait les félins, presque autant que ses amis a longues oreilles. Peut être parce que Xavior lui faisait penser à un chaton frippon et joueur parfois... qui sait ? Le guérisseur sourit ensuite à la mère de Haine et fit une petite révérence pour la saluer avant d'ajouter de sa voix chaude et polie.

__Bonjour Madame !

Our house it has a crowd
There's always something happening
And it's usually quite loud
Our mum, she's so house-proud
Nothing ever slows her down
And a mess is not allowed


Sinead aimait bien faire plaisir aux gens par des marques d'affections ou de politesse. des petits détails qui s'accumulent au quotidien pour vous faire sentir que vous etes important... C'était pour cela que Sinead n'était pas un spontané dans l'absolu. Pour lui la routine n'était pas effrayante mais plutot rassurante et il savait la transformer pour qu'elle semble magnifique. Il aimait se réinventer a chaque fois. Contrairement aux apparences, Sinead était fait pour une vie de famille. Il n'avait aucun mal à s'imaginer marié et l'arrivée de sa fille dans sa vie n'était pas une épreuve. Il avait toujours été comme ça bien que la vie ne lui avait pas toujours donné l'occasion de se faire un nid douillet. Il prit gentiment le chat que lui tendait Haine et lui gratta les oreilles pour en tirer un ronronnement satisfait. Il s'assit ensuite et regarda le manege de Haine avec ses parents. Le père biologique de Sinead, il le connaissait depuis trop peu de temps pour avoir des souvenirs avec lui. Son père adoptif lui avait été un père bien... mais le fait de découvrir qu'il n'était pas son père avait blessé Sinead. Sa mère était parfaite aux yeux du guérisseur, mais morte trop tot. Toute la vie de Sinead avait été en rapport plus ou moins direct avec elle. La mère de Haine était comme elle un peu. Rousse, ronde, maternelle, prévenante... le brun sentit un picottement dans son nez, caractéristique des larmes qui viennent. Mais il se forca a se calmer. A la place il répondit.

Father gets up late for work
Mother has to iron his shirt
Then she sends the kids to school
Sees them off with a small kiss
She's the one they're going to miss
In lots of ways


__D'accord Madame mais je ne pourrais jamais vous appeller papa ou maman. J'ai déjà deux pères et ma relation avec eux a été chacune dans leur genre trop catastrophique pour que j'en veuille un troisieme. Et quant à ma mère ça serait une trahison pour sa mémoire et ça me ferait trop mal !

Il tourna ensuite son regard vers le père de Haine. Son regard était particulierement beau a ce moment là. d'un joli mauve, presque sans traces de bleu sombre. Il eut son petit sourire mi triste mi joyeux qu'il faisait souvent. Un amas de sentiments ? Oui ça il avait eut l'occasion de le voir. Mais Haine n'était pas le seul. Sinead aussi cachait souvent ses sentiments. En fait presque tous les humains cachent leur faiblesses. Ils ont peur qu'on les abandonne si on pense qu'ils sont trop faibles, ce qui évidemment n'est pas vrai. Mais la peur, l'angoisse, de se retrouver seul a la peau dure et elle s'installe dans votre coeur pour ne plus vous lacher. Sinead hocha la tête et répondit dans son demi sourire.

I remember way back then when everything was true and when
We would have such a very good time
Such a fine time, such a happy time
And I remember how we'd play, simply waste the day away
Then we'd say nothing would come
Between us two dreamers


__Moi je m'appelle Sinead O'Flahertie et... je suis irlandais et fier de l'être. Je suis directeur de l'hopital pour sorciers de Londres. J'ai une petite fille aussi... Elle est magnifique et elle s'appelle Octavie Heiden ! Ah attendez je vais vous la montrer !

Sinead eut un grand sourire et tira de sa poche son portefeuille. Il en sortit quelques photos que Xavior avait faites de sa nièce. Il les montra aux parents de Haine. Sur la première, dans une robe bleue foncée et rose qui mettait en valeur ses yeux, Octavie s'amusait sur une balancoire pour bébés dans un square, tenue fermemant par un homme ressemblant traits pour traits à Sinead mais en plus vieux... son père biologique. Sur la deuxième, elle était dans les bras de son père dans un ensemble pantalon-veste vert et tenait fermemant un lapin en peluche grise dont elle mordillait l'oreille. La troisième aussi la montrait, mignone comme un coeur aux yeux bleus et violets, et ainsi de suite pendant 6 photos. Le guérisseur aimait sa fille et y tenait plus qu'a sa propre vie. Il eut un sourire et ajouta.

__Elle est jolie hein ? C'est la filleule de votre fils !

Our house, was our castle and our keep
Our house, in the middle of our street
Our house, that was where we used to sleep
Our house, in the middle of our street
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Jeu 15 Mai - 18:40

[8D Gomen pour le retard. Pour la peine un super long post comme t'en a jamais vue *sort*]



Dans cette ville... ou tous son tombé devant moi... J'aurais vulus tout recommencer. J'aurais voulus effacer mon passé, J'aurais voulus... Brisé tout ces gens qui te diront que je ne suis pas moi. Mais je ne réussis cas m'etouffé de plus belle... Et le reste... Le reste ?


Haine porta un morcea de gateau à sa bouche, caressant les poils de Socrate d'une main, regardant attentivement le brun du coins de l'oeil. Il avait l'air heureux. Il soupirat. La plus part du temps, il évité de montré sa famille au gens... Pas qu'il en avait honte, mas sa famille était l'une de ses rares faiblesses. Il regarda sa mère se réjouire ouvertement du fait que on fils était parrain. "C'est mieu que t'es activité de voyou déjà...". Haine se crispa légérement. Elle...Ell ne savait pas que ces même activité de voyou, leursassuré leurs sécurité dans le quartier, et augmenté les revenu... Il se contenta d'haussé les épaules et de prendre à boire.

-Comme elle est mignone ! *__* Votre portrait craché mon chère Sinead! Vraiment à croqué! Vous devais être heureux Sinead... Il n'y a rie de plus merveilleux que d'avoir des enfants... Une jolie petite famille. J'espère que mon petit Homelet me ramènera aussi un jolie bambin comme le votre mon cère Sinead !

Elle se leva pour reservirs son marie, tout en lui souriant, lachant des petits "sa serré bien... hum... oui..." Haine se crispa encore une fois. Des enfants ? Laissé la pensé ce qu'elle veux. Le chatain n'avait jamais eu à coeur d'avouer à sa mère, que l'un de ses plus grand rêve ne se réaliserait jamais. Le voir marié... Le voir avec des enfants...

Mais à quoi bon lui dire ? Il serrait surement déjà mort avant que sa mère ne puisse se rendre compte de quoi que se soit. Il sirota encore dans son verre, fesant de grand sourire à son père. Passant sa mains dans ses cheveux, sous les flash de celui ci.


-Tu me prend pour la pause ou parce que je suis incroyablement beau ?

Son père éclata de rire, en posant l'appareille à coté de lui.

-Niveau beauté, je trouve que ton ami Sinead l'est beaucoup plus que toi. Mais toi tu es mon fils, alors bon...

-Quoooi ? Comme tu es crueeel ! Tu insinu que Sinead serait plus beau que moi ? Méchant papa !

Le brun se levat rapidement, attrapant le visage du brun entre ses mains. Son visage tout prés du sien... Si prés qu'il pouvait sentire sa respiration contre ses lèvres. Il le regarda dans les yeux, scrutant la moindre de ses réaction. Tant pis pourson père, tant ps pour sa mère...

- Même si c'est vrai... Que tu es incroyablement beau Sinead.

Il soupirat, et se levas, éttirant sont dos. Il regardat un peu la maison et se sourie à lui même. Il se senait vraimentbien aujourd'hui. Plus... Naturel. Il aida sa mère à refaire du jus d'orange, parlant, riant... Oui, cette maison était vraiment le seul endroit ou il se sentait vraiment bien.

-Helmet, Et si tu fesait visité la maison à ton ami ? Papa et moi devont allé rendre visite à la mère de Emmeraude...

Un éclaire passa dans les yeux de Haine. Il regarda sa mère dans les yeux. Celle ci tenté d'éviter son regard... Fesant mine de préparé ses affaires pour partire. Il se retourna alors vers son père, le visage pâle.

-Il... Est arrivait quelque chose à Em'... Pendant mon absence ? Papa... Dit moi...

-Ne t'inquiete pas pour sa, occupe toi plutôt de l'école... Ne te stresse pas plus avec sa. On se débrouille très bien içi sans toi. Vis ta vie, soit heureux... Tu t'es assez occupé de "nous". Il est temps de pensé à toi...

-Papa... Qu'est il arrivait à Emmeraude ?

Le vieille homme se levat doucement, marchant à petit pats, il se dirigeas vers une chaise et y pris un manteau noir et miteux. Il le secouas doucement, avant de le mettre sur ses épaules. Ebourifant ses cheveux, il regardat une dernière fois son fils, un large sourire au lèvres.

-Si ont te dit que ce n'est pas grave, c'est que c'est ça. Tu imagine toujours le pire! Saleté d'Omelette !

S'approchant, il donna un petit coup de coude das le ventre de son fils, qui se courbas, laissant celui ci ébourrifé ses cheveux, déterminé. Il se dirigeas ensuite vers Sinead, toujours se grand sourire au lèvre. Sortant de la poche de son manteau un autre appareil photo. D'une mains, il le tira, l'approchant de Haine. Une fois les deux garçon cote à cote, il dit d'une voie qui se voulait être l'immitation parfaite de celle de sa femme.

- Dite "Omelette" !

Flash. Un petit rire de la part du vieille homme, et, sa femme le pris part la mains. S'engageans vers la porte, les deux parents se tournèrent vers Sinead en souriant.

-Prend bien soin de Helmet mon garçon. Il en a besoin le garnement !

-Quoi ?!

Surpris par cette déclaration, il baissa la tête, les joue rosie. Gromelant queque chose comme "je n'ai pas besoin qu'on me protège...". Mais ses parents était déjà partis, claquat la porte dérrière eux. Il soupirat, passant sa mains dans ses cheveux, laissant échappé un rire nerveux.

-Voilà, c'était mes parents... Ils sont chouette hein ?

Les joues toujours un peu rose, il n'osa pas levait la tête, pour croisait les yeux du brun. Il se dirigeat vers la petite table, se servant un verre de jus d'orange, buvant cul sec. Vraiment... Cette situation avait quelque chose de bizarre, sans qu'il ne sache pourquoi.


J'ai eu peur soudain, quand me voyant sous mon vrai jour, tu prennent peur... Tu t'enfuis. En découvrant la vérité... En découvrant que je ne suis qu'un homme... Me détesterait tu ? Je me suis posé cette question, en fesant les cents pas, dans cette chambre qui nous avait servis de refuge... Je ne voulait pas... Que plus jamais tu ne m'aime. Mais au final, ma tu déjà réèlement "aimé" ? Au final, m'aime tu ? Jeme requrequoville sur le lit... Position feotal... J'aimerais disparaitreencore plus se soir... Je me suis dit sa, en m'engoufrant sur le chemin des questions qui n'ont pas de réponse...


Secouant la tête, il se leva d'un coup. Aprés tout, pourquoi sans faire ? Sinead était chez lui. Il l'avait pour lui tout seul. Il devait être heureux. Non, il devait tout faire pour rendre Sinead plus heureux... Tendant lentement sa main vers le brun, il lui fit un de ses sourire, qu'il n'arrivait à faire que dans cette maison. Un de ceux qui illumine votre visage et rendre vos yeux brillant. Il était vraiment heureux en cette instant. Vraiment. Caressant doucement du doigt, le dos de la mains du brun, il ne cessa pas de le quittaitdes yeux. Puis, refermant sa main, sur celle de Sinead... Il se décidat à agir.

-Tu veux voir ma chambre ?

Sans attendre la réponse, il traversa en quelque enjambé lapièce principale de la maison, ouvrant une porte dans le fond. A l'interieur, c'était plutot bien rangé. Même si ce n'était pas beaucoup meublé, c'était tout de même assez coquet. Il y'avait un lit, sur lequel une énorme couette était plié en quatre, ainsie que quelque vêtement propre. A gauche contre le mur, il y'avait un bureau qui croulait sous une tonn de livre. Il y'avait aussi des stylo, des bandes déssiné... Et des tonnes de post it. D'ailleurs, sur le mur au dessus du bureau, il y'en avait une tonne aussi. "Envoyer Hiboux Em'", "Acheté bonbon Socrate", "Changer la roue", "voir Kenny"... A croire que le garçon avait une vrai mémoire de poisson. Il y'avait aussi plusieur photo un peu partout. Il y'en avait même en grand formas. L'un réprésentait Haine, et ses parents. Sur l'autre, il y'avait Haine, Entourait par une fille blonde à l'air coquin, et un brun à l'air provocateur. Autours il y'avat ecore quelque post it " Les androgyne sont plus beau que les craneurs" ; "Kenny ressemble à un poulpe"... Et d'autre.

-C'est... Mes amis, ils disent que j'oublie toujours tout alors ils ont un malin plaisir à collé ces choses partout. Les moldu appel sa "post it"... Pff...

Il fit un grand sourire en levant un sourcils. Poussant du pied au passage, quelque plumes, un petit chaudron...

-Voilà, voilà ! La encore c'est très sommaire, mais je me plait à croire que sa me ressemble. C'est "simple".

Il tourna un peu sur lui même, les bras écarté. On aurait presque dit un ados normal, torse nu, à tournoyait comme sa dans sa chambre... Il s'arrêta, designant le plus grand des deux "poster". En désignant le brun à l'air craneur, il dit d'unevoie enjoué :

-Lui c'est Kenny ! Il est plus vieux que Em' et moi, et il se la pète un peu, mais il est très gentil. C'est un bon cuisinier, et un exelent menuisier et ebeniste. La plus part des meubles de la maisn, c'est lui et son père qui les ont fait.

Il designa ensuite la tête blonde à l'air coquin, en riant.

-Et lui c'est Emmeraude, mais on l'appel Em', parce que la sonorité est comme la lettre "M". Avec Kenny qu'on appel "K" et moi qu'on appel "L"... Enfin, bref, c'est un jeu idiot. D'ailleurs c'est Em' qui la trouvé. Il est un peu débile sur les bord... huhu, c'est même lui qui a eu l'idée des post it alors c'est dire! Tu pourra les rencontré si tu veux... Je leurs ai parlé de toi...

Il soupirat d'aise, se tournant alors vers Sinead. Se rendant compte alors qu'il monologué un peu tout seul depuis tout à l'heure, il se mordis la lèvre en souriant.

-Ouais, j'ai tendance à parlé beaucoup quand je suis ici. Sa doit être l'ambiance je sais pas...

Aimera tu... Cette par de moi... Que je tente de cacher au yeux du monde ?


Il passa sa mains, encore une fois dans ses cheveux, les joues rose. Tripotant ensuite nervesement sa manche. Peut être qu'il l'ennuiyé ? Peutêtre qu'il voulait rentré chez lui ? Octavie Heiden lui manqué peut être beaucoup trop ? Peut être qu'il ne le supportait plus ?

Je m'egard, me perd et me meurt... Sur le chemin des question qui n'on pas de réponse... Purrait tu s'il te plait... Juste une fois, m'éclairé ? Mon coeur est fort... Mais il se noie...


Il se mordis un peplus la lèvre, sans voulant encore plus, baissant la tête de plus belle. C'est pour sa q'il évité d'être totalement "lui même". Le froid et distant serpentard peu géré. Garder son sang froid, prendre du recule sur le monde qui l'entoure, et agire en consequence... Mais celui là.. N'était qu'un être humain... Un être humain au coeur noyé de sentiment qu'il ne peu controlé.

Just a litle drowned heart...
J'ai juste essayer de tout mon être
de faire en sorte que tu m'aprecie. De faire en sorte que tous...
Mais ma part entière... Je ne suis qu'un homme. Une homme étrange, un homme tordu. M'abandonnera tu ? Mon coeur se noie dans se tourbillont de sentiment... En face de toi je me sent nue... Je voudrait disparaitre... Me recroquevillé sur le sol glacé, jusqu'à ce que mon corps ne soit plus qu'une masse difforme, jusqu'à ce que je ne sois plus moi.
Jusqu'à ce que... Tu m'aime ?


[Text pris de "t r a n s p a r e n t" (C) Nadechiko]
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Ven 16 Mai - 12:58

Des arbres se penchent :
C'est plus fort, plus fort que tout.
Accroché aux branches,
L'air me semble encore trop doux.
Dans l'herbe écrasée, à compter mes regrets.
Allumette craquée et tout part en fumée.


Sinead eut un petit sourire pour les parents de Haine quand ceux ci s'éloignèrent. Il hocha la tête pour approuver la dernière phrase du père. Oui il n'y avait aucun doute, il en prendrait soin de la petite Homelete. Quand ils furent tout à fait partis, Sinead se tourna vers Haine et le regarda de ses yeux violets. Il avait l'air un peu gêné mais heureux. et ça c'était ce qui faisait le plus plaisir à Sinead, de voir son sourire et d'entendre son ton joyeux. Il eut un petit rire et répondit doucement.

__Oui ils sont très chouettes !

On ne pouvait pas dire que côté famille, Sinead avait été très gaté. Alors quand il voyait des parents comme ceux de Haine, il se sentait heureux de voir que tant de bonheur pouvait exister. Une autre bonne raison d'aimer les Sauventreen. Des petites prises de bec et des raleries finissaient toujours en calin général ou en fou rire. Ca lui faisait du bien de voir que ça existait ailleurs. Sinead eut un petit sourire en coin et laissa Haine l'attirer ailleurs, dans sa chambre. Arrivé là, il regarda autour de lui la quantité impressionante de post it collés un peu partout. Des phrases loufoques, des recommendations, des penses betes. Evidemment l'esprit maniaque de Sinead ne put s'empecher de tiquer mais après tout, ca faisait un joyeux désordre innocent. Il souffla à voix basse.

__Tu es une omelette au poisson rouge alors ?

Il partit d'un autre rire et le poussa un peu sur le côté d'un coup de coude. Il regarda Haine tourner sur lui même comme un gamin et il lui semblait que son petit coeur suivait la même valse étrange. Il secoua la tête et allat s'assoir sur le lit de Haine pour le contempler encore à loisir.

Pendant que les champs brûlent
J'attends que mes larmes viennent,
Et quand la plaine ondule
Que jamais rien ne m'atteigne...


Haine se tourna vers lui, l'air vaguement inquiet. Il avait l'air d'avoir peur de quelque chose. De l'ennuyer peut être ? Il eut l'impression que Haine était un peu abbatu et que sa joie était tombée subitement. Alors Sinead l'attrapa par le jean et l'attira dans ses bras. Il laissa reposer la tête du serpentard contre son épaule, entourant son dos nu de ses bras forts. Sentir le contact de cette peau pâle et douce le fit légèrement frissonner et il déposa un baiser sur le front de Haine dont il carressa les cheveux chatains en soupirant. C'était vrai... Helmet donnait l'impression d'être fort mais en fait il était tout fragile comme une statue de cristal. L'ex serdaigle passa sa main dans le dos du vert et argent pour le rassurer. Non il n'allait pas le laisser tomber comme ça. Il était là et n'avait pas l'intention de partir aussi facilement. Le coeur du garçon était si fragile et le guérisseur voulait être assez fort pour lui construire un cocon protecteur pour qu'il ne se brise pas en mille morceaux. Il approcha silencieusement son visage de celui de Helmet et posa ses lèvres sur les siennes, toujours en silence. Il n'avait rien à dire. Les sentiments les plus nobles et beaux se passent de mots la plupart du temps et Sinead ne voulait pas en faire trop, juste lui faire sentir qu'il pouvait compter sur lui. Il serra le corps du petit serpent contre le sien, pour le rechauffer. Sa peau était un peu froide, comme s'il était frigorifié. Il décolla sa bouche de la sienne et rouvrit les yeux pour regarder son visage pâle. Sans souffler un autre mot.

Ce soir-là on s'est embrassés sans se parler.
Autour de nous, le monde aurait pu s'écrouler.
Les yeux cernés, des poussières dans les cheveux.
Au long de mes jambes, la caresse du feu.


[ Désolé de ne pas faire autant ^^" => Paroles piquées au groupe Niagara ]
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Dim 18 Mai - 18:12

and you, rabbit eyes married to sorrow, what do they see?
delusions, and needles, sharp moon,
deep scars in the mucous night...
the fickle flowers easily plucked,
and burned again
a kiss probably, rotten honey look,
from the steam of my tears, you've clouded up...


Lentement se sentir partir.

Comme un papillon qui se pose sur vos lèvres... Légé. Le contacte de la peau de Sinead... Ses bras l'entourant lentement... Ses doigts... Etait il normale que de juste sentire le coeur de l'homme battre contre le siens, Haine sesente si bien ? Il tenta d'y réfléchire... Puis laissa tombé. Cet instant, était de ses rares moment qu'il faut savouré, et chérire de tout son coeur. Regardant d'abord, le visage du brun, sans y croire vraiment... Il fermas lentement ses yeux, ses long cils caressant la peau de l'adulte. Sa lui parut duré une éternité... Peut être que c'était vrai ? Que le temps c'était arrêté à ce moment là... Et avait repris quand le brun rouvris ses yeux, les plantant dans ceux de Haine.

Le garçon resta là, sans le quitté des yeux, sans osé bougé, ni parlé... A peine respiré. Que faire dans un moment pareille ? Se laissé allé... Il scrutta le regard de l'adulte pour comprendre se qui l'avait poussé à faire sa si soudainement. Et puis, il laissa tombé. Finalement il ne voulait pas savoir. C'était fait, etil en était heureux. Son petit coeur se gonflant d'un coup. Si vite qu'il lui coupa le souffle.


moonlight falls into the carousel...
it goes round and round, drying our tears ,
how far can you fly with only your heart?
god, i'm about to lapse.
this hymn echoing through our multicoloured world;
i pray it reaches you , these tears from a dream;
if i touch them all will be forgiven that's how i honestly felt.
hallucinations, easy awakening forgetting is probably happiness...


C'était la première fois qu'il ressentait sa. Biensur il avait déjà était embrassé avant. Mas ce n'était définitivement pas la même chose. C'était violent... Un mélange de haine et d'un fort désire de possetion. Là... Sa avait était si doux... Que sa fesait presque mal. Non, pas presque. Sa fesait mal. Horriblement mal... Une douleur atroce, comme une coquille qui se fend... Lentement. Comme... Cette experience qu'on fait quant on est gamin, vous savez ? Une bouteille d'eau glacé dans un réfrigirateur. L'eau à l'interieure de la bouteille sera si froide... Si dure... Presque incassable. Et une fois la bouteille mise sous l'eau chaude... Elle se fend. Elle explose, se liberant de son eau. Le coeur de Haine était pareille à cette bouteille. Resté si longtemps congelé. Si dur et si froid... Explosé en mille morceau... Se iberant de se trop plein de sentiment...

L'eau coulant lentement le long de ses joues... Coulant silencieusement. Semblant ne jamais pouvir s'arrêter. Il aurait eu envie d'hurler, sans svoir pourquoi. De poussé un crix, comme une bête sauvage. Il se contenta de resté là, les jambes légérement flageolantte, contre Sinead. A le regardé dans les yeux, les larmes coulant le long de ses joues... De son torse. Ses lèvres s'éttirèrent das un petit sourire géné.


-Ha... Je... Sais vraiment pas pourquoi je pleure, je doit être stupide... Parce que je suis pas triste là... Je suis... Je doit... être monté à l'envers.

Ses lèvres s'éttirèrent en un petit sourire d'abord Doucement, s'habitué à la douleur. Son visage s'iluminant lentement. Encore un peu plus grand. Un sourire gigantesqe, éclairant toute la pièce.

mirages , the flowers , the colour of unease and my feelings ...
impossible to analyze.
twilight might come and the spell might be broken,
but please don't go away, you too
my borrowed wings clatter
as i flap them,
god, i'm about to lapse .


Levant doucement sa mains, sans quitté le brun des yeux. On ne sait jamais, sa ne pourrait être qu'un rêve... Il ne voulait pas que le charmesoit rompus si vite. Approchant doucement son doigts de la joue de Sinead... Caressant sa peau. Non, il ne rêvé pas. Il était bien là, dans ls bras de l'homme. Il se sentis soudain si petit. Si fragile. Jamais il n'avait pris concience de sa au par avant. Il travaillé, raporté de l'argent à la maison, il fesait partis d'un "gang"... Tant de choses... Qui le fesait se sentire grand. Adulte. Mais qui était il au finale ? Si petit et si fin, qu'il se fesait harcelé et presque violé par les garçon de poudlard. Si petit... Qu'il tenait en tout et pour tout dans les bras de l'homme.

Et pour la première fois de sa vie, Haine se sentis protégé.
Et pour la première fois de sa vie, Haine se sentis bien.

Les larmes coulèrent un peu plus, creusant leurs petit scillo, parcourant lentement leurs chemins dans une course folle. Il respirat à fond, tentant de se calmé. Comment un simple baisé pouvait le rendre ainsie ? Il soupirat. En inspirant, il pouvait sentire l'odeur apaisante de Sinead. Il aurait voulus que se moment ne s'arrête jamais.


-Sinead...

Comment, pouvait il se sentire si bien ? Encore des questions, toujours sans réponse. Mais il nes'inquièté, presque plus à présant. Et i la réponse, était que des fois, il est des question, qui n'on pas de réponse ? Son coeur s'apaisat en un instant.

this hymn
echoing through our multicoloured world; i pray it reaches you
these tears
from a dream; if i touch them
all will be forgiven

this hymn
through our multicoloured world; please teach me the meaning of eternity
these tears
from a dream; i couldn't stop them
because all will be saved
that's how i honestly felt.


[ Plastic Tree - Sanbika (hallucination) ]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Mer 21 Mai - 12:10

La haine est forte, courageuse. Elle est vivante car elle le croit
Elle préfère qu’on la craigne plutôt qu’on l’aime
Elle n’a besoin de personne et se bat toute seule contre…
Des moulins à vent ?
Mais c’est juste un genre qu’elle se donne, une apparence qu’elle affectionne
Elle pense qu’on l’aimera plus, qu’on lui fera pas mal, si elle ne montre pas sa peur
Pourtant ça l’use, ça lui fait mal. Ca piège son petit cœur de cristal…
Dans la glace ?


Sinead sentit le petit coeur de Haine qui souffrait. Il semblait avoir été si longtemps emprisonné dans ses chaines trop serrées qu'il hurlait de douleur quand on le relachait. Les liens forts et robustes, l'empechant de battre comme il faut l'entaillaient et le faisaient souffrir, le saignant. Les larmes qui serpentaient sur les joues de Helmet comme des torrants mignatures et salés faisaient leur chemin, imperturbablement sur la paleur angelique du vert et argent. Ses yeux sombres reflettaient l'angoisse et le chaos de son âme. Il avait l'air d'un petit animal perdu qui cherche un endroit pour se réfugier, courant à droite et a gauche dans la plus totale confusion, priant pour qu'on ne le remette pas dans sa cage glacée. Sinead prit le visage du garçon dans ses mains, frottant ses joues et les traces de larmes avec ses pouces. Il lui adressa son sourire pâle, timide, ce mélange de mélancholie et de tristesse qui rendait son visage doux comme celui d'un poete romantique sur les peintures anglaises du XVIII° siècle. Il approcha de nouveau son visage du sien pour respirer intensement son odeur amère et délicate. Il l'embrassa encore, et ce baiser là était plus conscient et plus volontaire que le précédent, comme s'il assumait entièrement cet acte. Il lacha le visage d'Haine et passa ses bras autour de ses épaules minces et de son cou fin. Il écarta un peu son visage, mettant fin au baiser, et s'amusa à froller son nez avec le sien. Ilsouffla doucement quelques mots.

__L'habitude de la violence... ce n'est pas stupide c'est comme ça.

Son ton était neutre, posé. C'était dit de cette voix grave et mielleuse qui vous enrobait le coeur comme un bonbon au caramel et qui vous réchauffait au plus profond de vous même. Un éclat de douceur brute, de sensualité dévorante, qui était la caractéristique première de la voix de Sinead. Il posa ses lèvres sur la joue de Haine, l'embrassant rapidement, une fois, deux fois, trois ou quatre fois supplémentaires, jusqu'à ce qu'il ne sache plus lui même à combien il en était. Une voix dans sa tête, que la plupart nomment Conscience, lui souffla de s'arreter. Il entama un dialogue interieur avec elle qui soulevait certaines problématiques. Il est plus jeune que toi ! Mais pas tant que ça... trois ans à peu près. Ca n'est pas si long ! Mais si on t'y prend que fera tu idiot ? Rien... je ne veux pas y penser. Belle mentalité Casanova ! Mais en même temps... je l'aime vraiment. Ce n'est pas commme si je voulais profiter de lui. Et tu crois que ça suffira aux gens ? La conscience avait raison mais il n'en avait plus rien à faire. Il voulait proteger Haine pour ne pas qu'il souffre. ce n'était pas un crime non ? Il avait seulement envie de le rendre heureux et deux ou trois ans de plus ou de moins ça ne changeait rien !

Le pierrot en porcelaine, il a peur de son ombre, peur de ce qu’il est et de ce qu’il affronte
Des fois il va bien, ou veut te le faire croire, mais pourquoi il a ce regard
Ses grands yeux vides et pourtant si pleins, n’ont jamais, au grand jamais…
L’air serein ?
Il veut protéger les autres mais n’arrive pas à le faire pour lui-même
Il se bat pour survivre, pour qu’on reconnaisse ses mérites
Il ne veut pas qu’on lui rappelle qu’il est un laissé pour compte de la vie…
Un martyr ?


[> Petit poeme freestyle genre je suis un anarchiste de la poésie ^^ <]
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Jeu 22 Mai - 17:35

[Rooh la classe .___. *//////* Merci lapiiiin *smack*]

Palpitation. Jamais Haine ne s'était sentis ainsie. Son coeur battait de plus en plus fort... Ralentissait... Pour reprendre de plus belle. Il avait imaginé beaucoup de choses, mais là... Que pensé ? Chaque fois que dans ses rêves, le visage du brun apparaissait, il se levé en sueur, se forcant à ne pas pensé à lui de façon malsaine. Il s'était même dit... Que peut être, devait il oublier ses sentiment ? Aprés tout, le garçon... Non, l'homme. Oui, il était adulte. Il vivait seul, il avait un enfant... Que ferait il avec lui sur les bras ? Il en était venue à l'idée, de resté prés de Sinead, de le protégé dans l'ombre... En silence. D'être là quant il aurait besoin de lui et ses tout. Aprés tout, il n'avait pas le droit de l'aimé. Mais là ?

Les lèvres de l'homme était douce... Douce et légérement rugeuse. Des lèvres d'homme. Ses mains était grande... Il se sentis idiot de pensé sa, car Sinead était plus grand que lui, et donc, ses mains n'allait pas être petite... Il fit un sourire à l'homme, quand les lèvres de celui si rejoignire encore les siennes. Cette fois, il se laissat allé, fermant les yeux, appréciant chaque seconde, chaque geste. Gravant dans sa mémoire tout. Absolumet tout.

"L'Habitude de la violence".

Il réfléchis quelque seconde à ceci. La violence ? Peut être bien. Sur son corps... Il y'avait tant de cicatrice, de marque, de bleu... En prenant concience de sa, il eu horriblement honte. Sinead était parfait. Son visage était fin, son corps était svelte... Et sa peau était si douce... Il soupirat contre celle ci. Qu'avait il lui ? Un corps bien trop maigre, bien trop féminin. Une peau pleine de cicatrice... Un corps souillé... Un corps d'enfant. Il se raidit légérement. C'était la première fois qu'il douté devant un homme. Il regarda Sinead dans les yeux. Celui ci semblait aussi réfléchire. Ses yeux dans les siens... C'était comme si tout ses doutes s'envolé.

Les larmes avait céssé. Ses lèvres s'éttirèrent lentement. Son visage s'ilumina encore plus. Qu'importe si il était un gamin, qu'importe s'il n'était pas "conforme". Il l'aimé. Il aimé Sinead plus que tout au monde, il en était certain. Et cette seule conviction lui redonna confiance. Il regarda Sinead dans les yeux, sans rien dire. Il ne savait ps à quoi il pensait, mais il voulait lui redonné confiance. Confiance en lui... Confiance en eux.

C'était dans ses moments qu'il se senté utile... Dans ses moments fragile... Ou Sinead avait l'air si accessible... Dans ses moment qu'il était là. Biensur qu'il ne pouvait pas le protégé, mais petit à petit, à son façon, il essayé. Et peut être qu'un jour...

Sa joue chauffait... La sensation des baisé de Sinead... Tout son corps était en feu. Passant ses bras dans le dos de Sinead, s'agrippant à sa chemise.Il voulait sentire son coeur... Un peu plus. Il voulait sentir sa peau... Toujours plus. Cette pensé lui fit monté le rose au joue. Il nicha sa tête au creux du coup de l'adulte, sa respiration tout contre sa peau... Il y déposa un baisé. Puis un autres... Remontant... Puis déscendant, hésitant. Il scrutas les yeux de Sinead, comme pour avoir son accord. Mais il ne vit rien. Ses yeux était si brillant... Si beau. Il fut touché encore plus. Serrant encore un peu plus le brun contre lui... Son corps devenant de plus en plus brulant... il hésitat un moment, puis murmura, dans un souffle, presque inaudible... Comme un honteux secret qu'il ne fallait pas dévoilé... Un secret que seul le brun devait connaitre. Son coeur s'accelerant un peu plus, il baissa ses paupière, comme pour se concentré sur ces simples mots...


-Sinead... ... Je... T'aime.

Son coeur s'était arrêté, comme s'il était mort quelque seconde. C'était la première fois qu'il prononcé ses mots. C'était la toute première fois qu'il disait sa à quelqu'un. Il ne l'avait jamais dit.. Même à ses parents. Même à M ou K. Toute ses année... Il n'avait eu que la Haine à la bouche.

Son coeur repris, et il soupirat.


-J'ai concience... Que c'est mal. Tu es un adulte, tu travail, tu as des responsabilité... Et moi, Qui suis je vraiment ? Je ne suis qu'un gamin. Je sais que la lois punit ce genre de choses... Que tu pourrait avoir des problèmes par ma faute. Mais... Dans un an, je serais adulte! Dans un ans...

Il fit un sourire, plantant ses yeux dans ceux du brun.

-Moi... Je n'ai pas peur. J'ai confiance en toi.J'ai confiance en mes sentiments... Sinead... Je t'offre mon coeur. Il est certe, légérement endomagé, un peu miteux... Mais il est à toi. Je... Je suis tout à toi. Alors accepte mon amour... Je t'en supplie.

Son regard était brillant. Plein de détermination. Il était prés à tout pour Sinead, et il voulait que celui ci le sache.
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Ven 23 Mai - 14:45

J'ai d'étranges envies mais je ne sais pas comment les satisfaire
Je ne suis pas compris mais je n'ai pas encore envie de me taire
J'aime parler de travers et me rouler par terre
Je veux faire comme tout le monde mais à l'envers
Je pourrais me perdre juste pour faire le contraire
Je serais bien capable de tout foutre en l'air


L'habitude de la violence... un groupe de mot qui sonnait mal, qui faisait peur, et qui existait bel et bien. A Poudlard, du fait de son caractère un peu marginal, de son physique un peu trop angélique, Sinead s'était fait tapper plusieurs fois, sans que personne ne cherche à savoir d'où venaient les cocards et les coupures. Il comprenait que ça fasse mal mais que sentir enfin la douceur venir d'un autre être puisse aussi vous faire un effet anormal, comme si quelque chose que vous aviez l'habitude de rencontrer ne venait pas, que la douceur cassait quelque chose en votre être martyrisé, comme si un rouage avait été monté à l'envers dans votre tête. Lui aussi avait eut du mal à trouver logique cette tendresse mais finalement on y arrive naturellement. Le guérisseur eut une expression indéchiffrable sur le visage en entendant les paroles de Haine. Mais ses yeux si terriblement expressifs eux parlaient à sa place. ses grands yeux illuminés de violet pur n'avaient jamais parut aussi beau. La douceur d'ange de ses traits innocents dévoilaient tout. Il déposa un nouveau baiser sur la bouche de Haine avant de lui répondre de sa voix douce.

__La loi ne punit que les gros écarts d'âge. Haine on a même pas 4 ans d'écart. Et de toute façon je m'en fiche... je t'aime !

Voila c'était dit... depuis le moment que ça couvait. Le jeune guérisseur approcha encore son visage de celui de Haine et lecha sa joue posement, avec gourmandise. Il enfouit son visage illuminé par un sourire dans le cou du serpentard, déposant un baiser sur cette peau qui semblait se réchauffer. Il voulait montrer à Haine qu'il l'aimait sans conditions, malgrés son petit coeur miteux et sa faiblesse apparente. D'autant que Sinead savait pour l'avoir vu dans la salle commune des Serpentards que Haine pouvait se battre comme un loup quand il le voulait, preuve qu'entre fragilité et férocité, il ne savait pas quoi choisir. La bouche de Sinead s'amusait à enflammer le petit coeur du garçon en déposant des baisers sur la peau nue de son épaule. Cette peau soyeuse et douce comme du velours qui le narguait... Il voulait y gouter, savoir quel gout elle avait bienqu'il fasse de gros efforts pour ne pas ceder à la tentation et se contenir. Il fit une grimace imperceptible tandis que tout en lui s'affrontait et s'opposait, une partie de lui même voulant se laisser aller et savourer cette peau délicate, et l'autre freinant de son mieux pour l'empecher d'aller plus loin. Un peu perdu, il ne savait plus où il en était. Il releva la tête pour regarder les yeux sombres de Haine pendant un instant, avant de prendre sa tête entre ses mains et de l'embrasser fougueusement, avec une passion rageuse. Il lacha ensuite son visage précipitament et détourna la tête, rouge de confusion. Il se sentait honteux de ce qu'il avait fait. Après ce qu'avait vécut Haine, il n'avait pas le droit d'être aussi brusque avec lui. Il n'osait plus regarder Haine dans les yeux de peur d'y voir de la désapprobation ou de la déception. Sinead était un homme comme les autres qui pouvait aussi avoir ses faiblesses. Et il venait de s'en découvrir une de plus...

N'aie pas peur de moi, même si tout ça est défendu par la loi
Je n'ai pas le choix, il faut bien que je suive mon chemin de croix
Je ne me suis jamais, jamais sentit coupable
Et ça ne m'empeche pas de tenter le diable
J'ai dit noir, j'ai dit blanc, ça n'est pas innocent
Je m'enferme dans ce tourment jusqu'au néant


[> Sinead montre enfin sa nature profonde de chaud lapin ^^" <]
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Lun 26 Mai - 18:06

[x___x Dieu que Sinead est mignon. .___. *o*]


Ces simples mots résonnait dans sa tête comme la plus douce des litanie. C'est comme si le temps c'était arrêté sur ces mots. L'intonation de savoix, la respiration... Haine appréciat chaque seconde. Il s'en impregnas même, pour ne jamais oublier. Il aimé Sinead... Sinead l'aimé. Son coeur battit plus vite quant il s mit à réalisé...

*Mon dieu...*

Les yeux de Sinead brillit, plus violet que jamais. D'ailleurs, Haine ne les avait jmais vue aussi violet. Ses yeux à lui aussi se mirent à brillait. Sinead... L'embrassa encore. Doucement, puis fougeusement. Et puis... Il détournas la tête, rouge écarlate. Haine écarquillas les yeux. Il avait fat quelque chose qu'il ne fallait pas ? Il se mordis la lèvres légérement. Honnêtement, il ne le pensé pas. Il relflechit un instant, scruttant le brun du regard... Le sondant même. Il l'avait attrapé... Embrassé... Et puis ?

Il se mordit la lèvre inférieure.

Peut être... Repensé t'il à sa ? Il mordis sa lèvre un peu plus fort. Peut être qu'il était dégoutté... Parce que son corps... Avait déjà était touché... avant. Souiillé même. Il se donna une claque mentale d'être si paranoïaque. Sa ne pouvait pas être sa. Sinon... Sinea n'aurait pas fait cette tête. Il fit un sourire, se retenant légérement de rire. Sinead... Etait si mignon. Sans était incroyable. Si attentionné...

Haine portas sa mains au menton de l'adulte, tournant son visage vers lui. Le regardant dans les yeux, souriant un peu plus. Il rapprochas son visage d'un coup, emprisonnant les lèvres de Sinead des siennes. Passant ses mains sous la chemise du brun, sans arrêté de l'embrassé... Un baisé profond, passionné. Ramenant ses bras sur le torse, basculant légérement vers l'avant, se laissant tombé sur le lit. Ou plutot, laissant Sinead tombé allongé sur le lit, et lui, sur Sinead. Il fit un petit sourire coquin, qui, il l'espérait, voudrait tout dire.

Enlevant ses bras de sous la chemise du brun, il entrepris de la débouttonné. Il le fesait lentement, savourant chaque bouton, chaque passage de sa main sur le corps chaud du sorcier... Quand celle si fut totalement ouverte, il ramenas son visage, sous le menton du brun, mordillant légérement sa clavicule.

Il voulait qu'il comprènent... Qu'il ressente... Que ce qu'il avait vaicue à Poudlard n'était pas un obstacle, qu'il tenté d'oublié tout sa... Qu'il passé à autre chose. I voulait qu'il agisse... Comme si cette histoire n'avait jamais existé. Du doigts, il traças un coeur imaginaire autours du nombrile de Sinead.



[Muhahaha!!! -w- Court mais efficace xD youhou ! \o/ Mon 100ème message et le début de la 2ème page *content*]
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Mer 28 Mai - 12:03

Bittersweet memories
of a love we had before blinded by sanity
what's behind the crimson door
what hapened to my eyes
incapable of seeing signs
there's just one miracle
that's left this love


Sinead réprima avec difficulté un hoquet de surprise en sentant les mains de Haine parcourir son torse chaud. Une douce chaleur s'infusa lentement en lui comme une vague tiède, le réchauffant encore plus. Il savoura chaque seconde de ce baiser passionné que le vert et argent lui donnait, penché sur lui comme un prince charmant sur le... beau au bois dormant ? Quoique Sinead à ce moment là n'avait pas envie de dormir loin de là. Il passa ses bras forts dans le dos du garçon et eut un petit rire en le voyant déboutonner sa chemise lentement, avec méthode et habileté. Son sourire se figeat et il écarta son visage de celui de Haine avant de souffler dans un murmure.

__Et si tes parents reviennent ?

Il haussa un sourcil et empecha Haine de répondre en mettant un doigt sur ses lèvres. Il le serra dans ses bras et transplana dans un *crack* étouffé. Ils atterirent dans la même position, mais sur un lit différent, dasn une chambre différente. La pièce était rangée comme si tout avait été placé avec un double décimètre pour que rien ne dépasse. Droit, carré, l'univers de Sinead. Le jeune guérisseur fit rouler Haine sur le lit pour se retrouver au dessus de lui. Il lui adressa un grand sourire et plongeat son visage dans la chevelure chataine du serpentard, reniflant avec délectation l'odeur capiteuse qui s'en dégageait. Il l'embrassa encore, ses mains parcourant avec fougue son corps. Il releva la tête et annonca.

_Bienvenue chez moi... ça sera plus prudent non ?


After the rain, I still see heaven criyng
After the rain, I still feel no relief
Cause everything we usedto be
And used to feel
It all becomes so frithening real
After the rain



Plus tard, Il ne savait pas exactement combien de temps après, Sinead tentait de reprendre son haleine, le souffle court, tremblant. Il se laissa glisser sur le dos, son corps pâle plus ou moins entouré dans le drap. Il jeta un coup d'oeil à Haine à côté de lui et eut un sourire qui illumina son visage de porcelaine. Il bascula sur le côté, le coude appuyé sur le lit pour relever sa tête. Et là, il contempla Haine de ses yeux sombres où se melaient l'éclat mauve et lumineux, ces yeux paradoxaux qui avaient tant étonnés le monde depuis qu'il les avait ouvert sur lui. Il avanca son autre main et caressa tendrement la peau pâle du serpentard, son sourire mélancholique comme figé dans son admiration muette. Une impression d'enfant qui vient de dérober un cookie dans la boite et qui se lêche les babines après l'avoir dévoré venait completer l'aura qui se dégageait de lui : aura de tranquilité, de sérénité et de bien être, ce qui revient en fait au même. Le guérisseur se sentait heureux et vivant. Il déposa un baiser sur la joue du vert et argent tendrement et entoura son torse de son bras, comme s'il voulait le protéger par ce geste. La pluie avait commencé à tomber et battait doucement contre les carreaux de la fenetre, ajoutant à cette impression de confort et de protection. Il lui semblait que là, rien ne pouvait les atteindre, aucun malheur, aucune souffrance.

Rainbow skies turned to grey
ever since we lost our smile
innocence gone astray
since the day we said goodbye
what happened to our dreams
aborted in thisdried out stream
there's just one miracle
that's left this love


[ Cinema bizarre *ç*... ]
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Ven 20 Juin - 11:54

(Allé, un post long pour me faire pardonner =D)

Haine relva doucement la tête. Sa mains sur la hanche nu du brun. Il soupirat, les joues légérement rosé. Il respirat longuement l'odeur maintenant familière de l'adulte. Tout ceci... Cette instant... Leurs rencontre... Sa parraissé... Si irréel. Comme dans un rêve. Certain moment... Certaine fois, il n'arrivait vraiment pas à réalisé. Aprés tout, qui était il ? Juste un garçon perdu, argneux et trop plein de sentiment contradictoire... Juste un gamin. Il réalisé la chance qu'il avait, d'aimé et d'être aimé en retours par Sinead. Son coeur gonflé de plus en plus... Tellement de bonheur depuis leurs rencontre... C'était allé si vite... Ce jour, ou il avait eu le coup de foudre ? Ce jour, ou il avait eu le coup de foudre.

-Sinead... C'est vraiment toi...

Que j'aime. Il n'avait pas réussi à finir sa phrase, mais il espéré que Sinead comprennent, dans son regard. Il se relevat un peu, appuyant son dos contre le bord du lit. Sa mains caressant doucement les cheveux de l'adulte.

J'ai marché dans le brouillard durant des heures, en cherchant, encore et encore la personne... La personne. Je suis tombé, je me suis heurté à des murs, écorché les deux genoue contre du marbre... Certaine fois j'ai crus mourire. Plus j'avancé, plus les morceaux de mon coeur tombé sur mon chemin comme de la poussière d'étoile. J'était si triste... Si triste... Juste, je ne savait pas, que tu était dérrière moi, à ramassé tout ces morceaux, doucement, le plus doucement possible... Pour reconstitué mon coeur en miette.


-Je t'aime plus que tout. Il soupirat dans un rire et secouas la tête. Faut vraiment que j'arrête de te dire sa. Sa perdra son sens si je le dit trop souvent ?

Il tournas la tête vers la fenêtre, regardant la pluie s'écrasé contre la vitre

-Sinead... Tu sais, quand le brouillard s'évapore, il y'a de l'eau... Des trombe d'eau ? ... J'ai l'impression... Que mon coeur se noie... Dans destrombe de sentiment que je ne peu controlé... Sa me fait un peu peur.

La pluie était vive, son bruit était régulier, apaisant... Le contact de la peau de Sinead contre la sienne était chaud. Il aurait tout donné pour ne pas retourné à Poudlard, et resté toute sa vie la, avec Sinead. Mais il faudrait bien retourné à la realité. Seulement, il ne voulait pas y pensé maintenant... Il avait passé un magnifique moment, et il ne voulait pas le gaché.

Il scrutas du coins de l'oeil la chambre dans laquel elle se trouvé. Tout était si... Propre. Si bien rangé. Au milimètre prés. Il écarquilla les yeux. Il n'avait jamais vue un endroit aussi... Propre ? De toute sa vie! Même à Poudlard il y'avait du déshordre.


-Heu... .____. Tu range ta chambre tout seul ? Elle est si... hum... Bien rangé ? Tu es maniac Sinead ?

Il repensa à l'état de sa maison à lui, et même à l'état de sa chambre. Ses yeux se mirent à tourné. Rien a voir avec içi ! Chez lui, il y'avait toujours des choses qui trainé, il y'avait toujours quelqu'un à la maison, toujours des choses cassé, des journaux un peu partout. Alors qu'içi... Il rougis légérement impressionné. Sa se voyait que c'était la chambre d'un adulte. Et plus encore même. Il se sentis coupable tout à coup d'avoir couché avec Sinead dans un endroit si... Classe.

-Haaa... J'ai dérangé ton lit... C'est ma faute, pardon, je l'arrangerais promis !

Il fit un sourire à Sinead, en se penchant sur lui. Ettirant ses doigts, il se dit que aprés tout, si sa avait était grave, Sinead ne l'aurait jamais emmené içi. Il écartas le drap qui recouvrait son corps, et sauta légérement sur le lit. Il était grand et confortable... Lesdrap était doux... Il roulat dessus comme un gamin. Puis, roulant toujours plus loin, il atterit sur le brun.

-C'était... Magnifique... Merci Monsieur lapin.

Approchant doucement son visage de celui de l'adulte, il déposa un baisé sur ses lèvre.

[Muhahaha j'ai faillis mettre "monsieur chaud lapin" xD Mais sa fesait pas très "haine" LMAO]
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Jeu 26 Juin - 12:16

    Sinead regarda Haine parler comme une fusée, tourner la tête dans tous les sens, regarder partout, bouger les mains et les bras, l'embrasser, se rétaler dans le lit de tout son long... Il était vraiment trop craquant quand il faisait ça. On aurait dit un petit animal tout mignon qui bouge comme un agité des moustaches. Sinead eut un petit sourire en coin et se mordit la lèvre inferieur légèrement en regardant son petit vert. Oui, SON petit vert à lui. Il avanca le bras doucement et posa un index sur les levres de Haine pour lui dire de se calmer. Il eut un soupir de satisfaction et attrapa son paquet de cigarette et un briquet avec la panthere rose, petite plaisanterie de son frère sur ses yeux violets, fit glisser delicatement une cigarette de la boite, et reposa celle ci sur la table de chevet. Il mit la cigarette dans sa bouche et l'aluma avant de reposer le briquet. Le guérisseur regardait toujours Haine de ses yeux étranges et lacha une boufée blanchatre de fumée vers le plafond qui se disperçat un peu autour en formant des arabesques gracieuses. Sinead retira la cigarette d'entre ses levres avec deux doigts et se mit enfin à parler.

    _Je suis surdoué. Avec tous les problemes neuro-psychiatrique cela comporte. Maniaco-depression, nevroses, migraines soudaines et désinteret. Les psychiatres c'est pire que les chirurgiens moldus. Allongez vous sur un divan, racontez moi votre rêve... c'est un probleme avec votre mère ou votre père ? Votre grand frère vous battait ? Tsss ils sont tous à chaque fois à côté de la plaque. Ils veulent sonder ton cerveau comme s'il y avait une loi de fonctionnement universelle pour chacun et qu'eux, dans leur immense savoir, la connaissait cette regle infaillible. Ils veulent faire les savants mais ils ont tous leurs préjugés stupides sur la façon ont fonctionne ton cerveau. N'importe quoi !

    Le guerisseur parlait d'experiance. Il avait eut droit souvent aux séances de psychiatrie bidon. Evidemment ça marchait pas. Comme si t'allais raconter ta vie à un mec que t'as jmais vu, ni d'Eve, ni d'Adam. Sinead pensait que la meilleure chose c'était bien sur de parler. Il faut toujours parler de ses problemes à quelqu'un ! Mais il faut le faire avec quelqu'un dont on est sur qu'il s'interessera. Pas un mec qui cherche juste à ce que tu raque pour t'écouter blablatter une heure. Parce que même avec les meileures intentions du monde, un medecin reste un medecin dont c'est le boulot. Il est payé pour le faire alors il a pas besoin de te border comme un bébé. Ca lui apportera rien de plus ! Le reste c'est suivant la conscience professionnelle. T'as qu'a esperer tomber sur un mec passionné par son boulot qui ira plus loin que le travail. Le jeune guérisseur regarda haine avec un sourire et l'attira contre lui doucement. Il allait pas parler de ça. Il avait pas envie de parler de ça. Il partit donc sur un autre sujet.

    _Et toi alors ? Ca se passe bien à Poudlard ? Ce mec là... il t'emmerde plus au moins ?

    Il eut un petit regard inquiet mais avec la correction qu'il veuille recommencer. De toutes façon Sinead avait demandé au protégé de Covington, Llewelyn, lui même à Serpentard, de surveiller un peu s'il n'arrivait rien à Haine. Un petit gars intelligent qui montrait un esprit aussi aiguisé que celui de son mentor. S'il se passait quoi que ce soit, Sinead le saurait rapidement et le premier qui touchait à haine se ramasserait sur le dos un gang de serdaigles et de serpentards prets à se battre. Sinead était très gentil avec les gens qui en vallaient la peine et qui étaient proches de lui. Mais penser qu'il était un faible caniche de Mauresby était stupide. Sous ses airs de ne pas y toucher, le directeur de Ste Mangouste était un redoutable manipulateur dont l'esprit tenait du joueur d'echec calculateur et precis. La seule différence avec Mauresby était que l'Orgeuil ne cherchait que le pouvoir et les récompenses personnelles alors que le lapin lui voulait avant tout oeuvrer pour court circuitter les assassins et les gens mauvais. Un changement dans les valeurs défendues.



[ C'est pas super super désolé mais avec l'oral du bac c'est pas evident ]
Revenir en haut Aller en bas
Haine.L.Vicious
Eleve De Serpentard
avatar

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 26
Humeur : || Strange
Date d'inscription : 04/02/2008

PERSONNAGE
Âge/Année: 16 old years
Poste ou Métier: Trouble.
Situation familiale:
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Dim 6 Juil - 13:16

Haine eu un petit frisson, en repensant a "ce jour là". Quelque par, il avait toujours cette éspèce de blessure en lui. Non, le blond ne l'approché plus. Enfin... Quelque regard par si par là. Dans ces moment là... Haine avait l'impression qu'ils était seuls au monde. Le blond ne regardé que lui... Il le regardé toujours dans les yeux... Ce regard était destabilisant. Comme si... Comme si il pouvait lire au fond de son âme. Le coeur de haine s'arrêta un moment... Puis repris doucement. Non, il ne s'était rien passé de plus. Il n'était pas dans la même classe, sa limité le contacte.

-Non... Il... Il est plus distant. Il me regarde toujours avec... Des yeux... Comme s'il lisait en moi... Mais bon, on ne peu rien y faire.

Il caressa du bout des doigts l'avant bras de Sinead. Autre chose l'inquieté, mais il ne savait pas s'il devait lui en parlé ou non. Peut être que ce n'était pas si important que sa ? A poudlard... Il avait remarqué un autre garçon. Un Griffondor. Il le regardé... Tout le temps. Sans se caché en plus. Il le regardé ouvertement. Et quand ses yeux croisé ceux de Haine... Il ce contenté de lui sourire légérement géné. Sa agacé légérement Haine. Il avait limite l'impression que ce garçon le suivait. Des qu'il tournait la tête, il était là. Partout, il était là. On aurait dit un Stalkeur. Sa fesait froid dans le dos. Mais ce qui état encore plus éffrayant... C'était son étrange ressemblance avec le garçon. Il était, plus elancé que Haine. Son corps était plus... "masculin". Il n'avait pas de courbe fine. Mais son visage... Ils avaient les même lèvres... la même bouche, la même couleur de cheveux. Mais surtout... Ces yeux. Ces yeux était exactement de la même couleur que ce de Haine. L'oeil gauche était Marron, l'oeil droit était vert. L'inverse, l'inverse de Haine dont c'était l'oeil gauche qui était vert.

-Ha... Et... Il y'a ce garçon... Un Griffondor... Il hésitat qu'elque seconde avant de lancé: Il me ressemble comme un frêre.

Il venait juste de réalisé cela... Et sa le perturbé légérement. Mais c'était n'importe quoi. Ce gars qu'il ne connaissait ni d'eve, ni d'adam... Sa devait être une coincidance. Il n'avait pas de frêre, ni de soeur. Il était fils unique... D'ailleurs sa mère était sterile. Sa mère était... Il bugua légérement sur cette phrase. Sa mère... Elle ne l'était pas vraiment. Il avait était adopté. Ou plutot "trouvé". Il ne connaissait rien de ses parents biologique... En vérité... Il ne savait rien.

Il secouas la tête pour ce reprendre.


-Aprés tout, quel sont les chances pour que ma mère biologique est eu un fils qui, comme par asard est à Poudlard! N'importe quoi. Laisse tombé, c'est vraiment pas important!

Il ettirat légérement ses doigts légérement. Voilà, il n'avait vraiment pas besoin de s'inquieté de sa maintenant. Il devait juste pensé à lui... Et à Sinead.

[couuuurt! x___X Goumeeeen >___< J'espère que sa c'est bien passé ton orale ! ^3^ Haaaa j'ai fait une signature de Haine et Sinouuu <3]
Revenir en haut Aller en bas
http://dogs-france.new.fr/
Sinead O'Flahertie
Soignant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1297
Age : 25
Humeur : Radieuse
Date d'inscription : 11/05/2007

PERSONNAGE
Âge/Année: 22 ans
Poste ou Métier: Directeur de Ste Mangouste
Situation familiale: père/mère célibataire
MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   Lun 7 Juil - 12:32

    Sinead resta calme et détendu et laissa Haine parler. Dieu seul savait, ou ne savait pas, ce a quoi il pensait, fixant le plafond de son regard riche et profond. Des yeux d’un bleu océanique, sombre comme deux puits ouverts sur les ténèbres. Dans l’immensité marine de ceux-ci passaient par intermittence les éclats violets, lumineux, qui donnaient à son regard un brin de vie, de folie même. On sondait ses yeux, comme on draguait un lac, et on y découvrait ce que son cœur pensait, les tréfonds de son âme et ses secrets les mieux enfouis, ceux qui ne devaient pas être découvertes. Un regard intelligent qui vous transperçait des ses rayons X mauves pour y trouver votre essence, votre vraie nature. Un regard qui faisait apparaître les gens comme ils étaient, qui leur renvoyait l’image d’eux-mêmes, la bestialité, la folie doucereuse qui sommeille en eux, comme la bonté et la beauté intérieure de chacun. Oui, ces yeux là disaient tous sans concessions, n’omettaient jamais la vérité, et la livrait brutalement dans sa nudité primaire. De ses yeux donc, de ce regard nonchalant qui n'invente rien, il regarda enfin Haine. On aurait put croire qu'il ne pensait rien si ses yeux ne le trahissaient pas. Une lueur pâle d'inquiétude et un soupson de réflexion étonnée. Son visage de porcelaine, cassable, friable, ne diffusait rien. Ses levres fines et boudeuses finirent par s'ouvrir pour lacher sa sentence.

    _Je ne sais pas ce que ça peut vouloir dire. Il faudrait lui parler pour savoir...

    Sinead mit se frotta le menton de sa main droite, cherchant une explication. Non en fait l'explication semblait logique et iiréfutable. Mais il ne fallait pas crier au loup trop vite. Il chargerait quelqu'un de mener une peite enquete. Après tout, Snow était à Gryfondor, il pourrait lui demander d'approcher le garçon en question. Personne ne résistait à Snow. Soit on l'aimait soit on le détester mais il ne passait pas inaperçut. Enfin bref, il ferait surement ce qu'il fallait. Le guérisseur recracha une autre bouffée de fumée de cigarette et attira Haine un peu plus contre lui, passant son bras tatoué autour de ses épaules fines. Il avait deux tatouages noirs. Celui sur son bras gauche représentait un dragon dont la gueule ornait son omoplate et dont la queue fourchue se perdait dans le pli de son coude. Sur le bras droit se trouvait une rose, plus récente, qu'il avait fait faire en l'honneur de sa fille. Il était encore jeune et avait un esprit... assez rock and roll dirons nous.

    _Si c'est ton frère ça peut être important au contraire... regarde moi et Xavior

    En effet, Sinead n'avait rencontré son demi-frère, Xavior, que l'été précédent. Et il ne regrettait pas de l'avoir trouvé ainsi que son père biologique, à un moment où il avait par dessus tout besoin de soutient. L'année 95 avait été rude pour notre guérisseur qui avait perdu coup sur coup un amant, une soeur et un père, puis un frère qui l'avait repoussé, alors qu'ils avaient toujours été proches. Retrouver quelqu'un qui vous ressemble et qui fait partie de votre famille peut toujours être enrichissant. Enfin c'était selon le choix de Haine et s'il ne voulait pas en entendre parler, Sinead pouvait comprendre. Il avait eut aussi du mal à aller voir cet homme qui était son père biologique. Ca remettait tant de choses en question, une vie que vous aviez toujours menée, une famille que vous aviez toujours eut. Apprendre que tout cela doit être revu et corrigé fait beaucoup de mal et demande beaucoup de courage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
There's always an Homelete ^^ (PV Helmet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Casque Brut / Rocky Helmet
» [tuto] Gimli et Legolas au gouffre de Helm
» [Armée] Affaires Militaires
» """Pack Equipements Réels en course 3D"""
» Arsène || little helmet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Magie :: HORS RPG :: 
    « Archives
 :: 2006 -> Mai 2013
-
Sauter vers: